Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2018

Enquête coup de poing sur la totale islamisation de la Seine-Saint-Denis .


Gérard Davet et Fabrice Lhomme, journalistes au Monde, ont enquêté sur la progression en Seine-Saint-Denis d’un islam de plus en plus rigoriste. Ayant recueilli de nombreux témoignages-chocs, ils décrivent une situation où la République perd du terrain chaque jour, avec la complicité des élus et du gouvernement.

«Qu'il y ait un problème avec l'islam, c'est vrai. Nul n'en doute.»

 

Ce n'est pas un politicien d'extrême droite qui le dit, mais celui qui était alors Président de la République, François Hollande! ... Des propos recueillis par deux journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, alors qu'ils écrivaient leur ouvrage «Un président ne devrait pas dire ça», sorti en octobre 2016.

 

Une saillie qui a soulevé l'intérêt des deux limiers, qui ont décidé de s'intéresser de plus près à l'islamisme qui frappe certains quartiers. Pour les besoins de leur enquête, Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont dirigé cinq étudiants en journalisme afin de leur faire parcourir la Seine-Saint-Denis. Un choix réfléchi. Certaines estimations avancent qu'environ la moitié de la population du département le plus pauvre de France est de confession musulmane. Les journalistes en herbe avaient pour tâche de constater ou non la réalité de cette islamisation. Et constatations il y a eu.

​Comme le rapporte l'hebdomadaire Marianne qui a pu consulter le livre avant sa sortie, il contient de nombreux témoignages qui vont d'une «directrice d'école qui se bat face aux tentatives d'intrusion religieuse», à une gynécologue «atterrée par l'obscurantisme de ses patientes», en passant par un syndicaliste «qui réclame des salles de prière dans les dépôts de la RATP».

Plusieurs élus sont également dans le viseur. Ils se livreraient «à toutes les compromissions pour s'attirer les faveurs des électeurs musulmans» selon l'hebdomadaire, qui reproduit le témoignage de Fadela Benrabia, lequel officie en tant que préfet à l'Égalité des chances en Seine-Saint-Denis:

«Quand on se lève le matin, on va faire son petit chemin pour conduire ses enfants à l'école, qu'est-ce qu'on voit? On passe devant le kebab du coin qui est fermé parce qu'on sait que le responsable s'est fait arrêter, ensuite la première boucherie halal, la deuxième boucherie halal, la troisième boucherie halal, ensuite la libraire religieuse et le muslim style qui vend des niqabs… Qu'est-ce que ça fabrique? Des normes. Des quartiers complets sont sous la coupe du halal.»

Pour les auteurs, le constat est sans appel: «Oui, l'islamisation est à l'œuvre en Seine-Saint-Denis.» Invités de la matinale de France Inter le 15 octobre, les deux journalistes ont présenté un sombre tableau. «Il y a une volonté, dans une petite partie de ces musulmans, d'imposer l'islam comme norme sociale dans la vie publique», a déclaré Fabrice Lhomme. Pour son acolyte Gérard Davet, les élections municipales de 2020 devront être suivies de près, car «les élus vont devoir composer avec ce terreau islamisant».

 

Amnesty International défend les terroristes qui ont commis des attentats contre les églises coptes !

 

 

Nous avons déjà répété à maintes reprises à quel point Amnesty International est une organisation nuisible et subversive qui ne devrait pas recevoir le moindre euro d’une personne raisonnable.

Nouvel exemple avec le soutien apporté ce jeudi par Amnesty International aux terroristes condamnés en Egypte pour des attentats commis contre des chrétiens coptes.

Dix-sept terroristes ont été condamnés à mort, dix-neuf ont été condamnés à la prison à perpétuité et dix autres à des peines de dix à quinze ans d’emprisonnement. Tous ont participé à des attentats revendiqués par l’Etat Islamique contre des églises en 2016 et 2017, attentats qui ont fait 74 morts et des centaines de blessés.

Mais après l’annonce du verdict, l’ONG Amnesty International a réagi en déclarant que « prononcer une peine de mort collective après un procès militaire injuste ne dissuadera pas (les auteurs) de futurs attentats ».

Rappelons qu’Amnesty International n’a jamais pris la défense d’un détenu “de droite”. Sa sensibilité s’est toujours montrée sélective...

 

Pas un sou pour ces traîtres qui squattent nos boîtes à lettres!

 

 

11/10/2018

Allaire (56). Une manifestation, ce samedi 13 octobre, contre l’accueil de migrants .

 

 
 

Après Arzano, où se tiendra lundi soir une réunion publique sur l’accueil de migrants dans la fraichement ancienne gendarmerie, c’est à Allaire, dans le Morbihan, qu’une partie de la population est remontée contre cet accueil. Une manifestation est prévue, à 14h, samedi 13 octobre, devant la gendarmerie d’Allaire.

Le Rassemblement national en est à l’origine et un tract est actuellement distribué à la population, sur lequel on peut lire :

Chaque clandestin ramené sur notre territoire coûte 30.000€ par an ! Nourriture, logement, vêtements, argent de poche (30€ par jour)……Des Français ne peuvent pas se loger malgré un travail et dorment par exemple, dans leur voiture ! L’Allemagne commence à embaucher ces migrants après les avoir régularisé à 0,75 centimes € de l’heure.

Ce n’est donc pas pour les sauver de la guerre que l’état les fait rentrer en masse, mais bien pour obtenir une main d’oeuvre presque gratuite.

Pendant ce temps : augmentation des impôts, augmentation des energies (gaz, fioul, eau, électricité…), baisse des retraites, pas d’augmentation des salaires et des minimas sociaux pour les Français……Stop à l’imigration massive pour destucturer notre Nation.

 

La gendarmerie d’Allaire va elle aussi être transformée prochainement en centre d’accueil pour migrants. Et entièrement rénovée pour l’occasion, par le contribuable via l’argent public.

Le Morbihan fait l’objet d’une injonction par l’État d’accueillir 1,05 % des mineurs isolés étrangers (ou faux mineurs) présents sur le territoire français, soit 400 individus, ce dont s’est récemment félicité le Président du Conseil départemental, l’ex LR et franc-maçon François Goulard.

 « Ces jeunes seront encadrés comme nous le faisons partout ailleurs. C’est fait de manière professionnelle avec les compétences reconnues de l’association Sauvegarde 56. Les enfants seront scolarisés comme les enfants d’Allaire vers Redon. » a-t-il déclaré.

Dès lors qu’il s’agit de l’accueil de migrants, il ne semble plus y avoir la moindre retenue budgétaire, dans le Morbihan comme ailleurs…

Ci-dessous, un extrait de la lettre adressée par un de nos lecteurs à François Goulard :

Monsieur Goulard,

J’apprends avec effarement que vous imposez la venue de migrants (donc des clandestins), sur la commune de Allaire. Concernant leur venue et le résultat du débat au conseil municipal (dont vous ne tiendrez pas compte), vous fustigez le Maire de cette commune en l’accusant de souffrir du syndrome de Nimby ! Si vous même, vous n’en souffrez pas, alors accueillez les chez vous dans votre demeure, qui je le suppose est bien à l’abri !

D’autre part, il y a deux ans, après nous être déplacés, mon épouse et moi même dans vos locaux, nous avons étés reçus par une de vos collaboratrices. Notre fils Loïc s’étant suicidé, nous voulions savoir si vous pouviez nous octroyer une aide pour les obsèques, (le conseil général ayant soit disant une vocation de plus en plus sociale) Suicide d’ailleurs en parti provoqué par la situation dans laquelle vous plongez nos enfants. Pas d’avenir pour eux, un horizon sombre ! Vous nous avez donc retourné une fin de non recevoir. En gros, « démerdez vous, si vous ne pouvez pas payer il vous restera la fosse commune » C’est sans doute ce que vous pensez ! Ou pour le moins c’est le cadet de vos soucis ! La galette est bonne , vous encaissez et êtes aux ordres. N’avez vous pas honte ? Vos enfants (si vous en avez) vous regardent. Je suppose que vous ne fréquentez guère les églises ! Allez donc voir un prêtre afin de vous confesser et d’expier vos pêchés.

Je serai donc présent croix au cou, devant la gendarmerie de Allaire pour revendiquer la priorité aux Français avant ces clandestins que vous faites entrer illégalement sur notre territoire pour déstructurer notre Nation. Clandestins prévus comme future main d’oeuvre à bas coût. Vous êtes aux ordres de Bruxelles avec ses oligarques non élus démocratiquement, et n’étant que les valets des banksters, rothschild en tête ! Dans l’au delà le jugement a lieu. 

 

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine