Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Médecine

  • Coronavirus – Neuf “experts” de Macron sont liés financièrement à l’industrie pharmaceutique qui veut nous vendre un vaccin obligatoire ! ...

     

     

    Il y a des informations sur lesquelles il faut régulièrement revenir pour permettre à une part de plus en plus grande de l’opinion publique de discerner les manipulations en cours pendant cette période d’épidémie de coronavirus.

    Ainsi, parmi les “experts” des conseils scientifiques chargés de conseiller le président Emmanuel Macron sur l’épidémie de coronavirus, plusieurs ont des liens d’intérêts financiers avec d’importants laboratoires pharmaceutiques.

    Neuf experts du conseil scientifique placé auprès d’Emmanuel Macron ainsi que du Comité analyse et expertise (Care) chargé de l’éclairer sur les questions purement scientifiques liées au Covid-19 ont bénéficié en cinq ans de nombreux avantages (déjeuners, dîners, hébergements à l’hôtel, frais de transport et honoraires) payés par l’industrie pharmaceutique.

    Parmi les industries pharmaceutiques les plus généreuses avec des médecins bien placés, citons la société américaine Merck Sharp and Dohme (MSD) et la société suisse Roche, deux laboratoires considérés comme en pointe dans la recherche contre le coronavirus.

    Faut-il dès lors s’étonner que ces “experts” mettent systématiquement en doute l’efficacité d’un traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine tel que le propose le Professeur Raoult aux malades diagnostiqués à l’IHU de Marseille ? Et faut-il s’étonner que les mêmes “experts” considèrent tous que les Français ne peuvent retrouver une vie “normale” sans avoir préalablement été vaccinés ?

    Non aux vaccins !

     

     

  • De l' IVG / infanticide au grand remplacement .

    Le génocide français s’accélère : plus que jamais, résistance !

    Sous le rideau de fumée de l’agitation médiatico-coronavirale, le génocide français (culturel et moral, démographique, politique) s’accélère :

    • Alors que nul souci gouvernemental pour la protection des mères enceintes et de leurs bébés n’a été manifesté en cette période, les acharnées ministricules de la culture de mort et de l’avortement ont fait accomplir une nouvelle avancée au meurtre légal des enfants à naître : l’avortement chimique est désormais permis jusqu’à la neuvième semaine d’aménorrhée.
    • Peu à peu, la banalisation de l’I.V.G. progresse vers celle de l’infanticide !
    • Le coronavirus cache de plus en plus le corano-virus islamiste qui s’est propagé par les effets de la tsunamigration et de l’islamigration. Le gouvernement et les médias alignés dissimulent la réalité d’émeutes dans nombre de ville comme Grigny, encadrées par des « grands frères » islamistes, tels qu’il y en a, nombreux, parmi les cinq mille détenus libérés par la ministre de la justice Nicole Belloubet.

    Et voilà que cent quatre parlementaires demandent la régularisation de tous les immigrés clandestins en cette période de confinement tandis que des centaines de milliers de sans-papiers s’apprêtent encore à déferler sur les pays d’Europe dès la fin de l’épidémie.

    Se développant sur les deux axes de l’avortement (élimination de trois cent mille enfants à naître chaque année) et de l’immigration (plus de trois cent mille entrées chaque année), notre pays subit le processus d’un génocide par substitution.

    Il est évidemment sous tendu « culturellement » par toutes les formes du vieux déconstructionnisme freudo-marxiste soixanthuitard modifié peu à peu, il est vrai, par les avancées conquérante islamo-gauchistes.

     

  • Confiner les personnes âgées jusqu’à la fin de l’année ! Le projet dictatorial de la Commission européenne !

     

    Vous reprendrez bien un peu de confinement ? Surtout pour les personnes âgées… C’est en substance le message de la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen.

    Dans un entretien au quotidien allemand Bild, Ursula Von der Leyen prévient : la recommandation européenne sera de maintenir le confinement des personnes âgées jusqu’à la fin de l’année !

    Je sais que c’est difficile et que l’isolement pèse mais c’est une question de vie ou de mort“, a-t-elle dit. Une phrase à double sens !

    En gros, pour soit disant éviter aux personnes âgées le risque d’attraper le coronavirus, la présidente de la Commission européenne recommande d’emprisonner les personnes âgées. Soit elles seront euthanasiées, soit on les incitera à se laisser mourir puisqu’on leur annonce qu’elles n’auront plus l’autorisation de voir ni famille ni amis pendant près d’une année entière.

    Et pendant ce temps, toujours au nom de mesures sanitaires en temps d’épidémie de coronavirus, l’Etat libère des milliers de détenus, y compris des islamistes condamnés dans des dossiers de terrorisme.

    Pas de déconfinement sans jackpot pour les industries pharmaceutiques

    Sans vaccin, il faut limiter autant que possible les contacts des seniors“, a expliqué la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, pour justifier sa recommandation de cloîtrer les personnes âgées jusqu’à la fin de l’année.

    Et qu’importe à la présidente de la Commission européenne que le traitement à l’hydroxychloroquine existe et démontre son efficacité.

    La priorité du monstre eurocratique, c’est d’imposer une vaccination mondiale. Pour le plus grand enrichissement des industries pharmaceutiques, un vaccin devrait être commercialisé à la fin de l’année si tout se passe comme Bill Gates le souhaite.

    D’ici-là, le plan de réduction de la population peut s’appliquer selon les recommandations chères à Jacques Attali de mettre fin à la vie de personnes âgées qui ne contribuent plus à la logique consumériste du Nouvel Ordre Mondial !.