Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Persécutions chrétiennes

  • L’avortement, première cause de décès dans le monde en 2021 .

    La société Worldometer a publié le 31 décembre un rapport montrant que l’avortement a été la première cause de décès dans le monde en 2021 avec 42,6 millions de morts. Cela élève l’avortement au niveau d’un génocide.

    Plus de 42 % de tous les décès survenus en 2021 concernaient des enfants assassinés dans le ventre de leur mère, selon le Worldometer, un site de référence, exploitant les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les décès, toutes causes confondues, se sont élevés à 101,5 millions de personnes : ceux dus à l’avortement à 42,6 millions.

    Les décès dus à toutes les autres causes combinées s’élèvent à 58,7 millions.

    Ainsi, l’avortement a tué plus de personnes que le cancer, le sida, la malaria, les accidents de la route, etc.

    Si l’on compare ce chiffre au nombre de décès dus au Covid 19, qui, selon l’OMS, s’est élevé à environ 3,5 millions dans l’année, il est douze fois plus élevé. On peut mesurer l’ampleur du génocide de vies innocentes à naître.

    Worldometer a été reconnu comme l’un des meilleurs sites de référence par l’American Library Association, rapporte Breitbart. Cette organisation est dirigée par une équipe internationale de développeurs, de chercheurs et de bénévoles dont l’objectif est de réaliser des statistiques mondiales.

    Le crime de l’avortement, commis contre des innocents sans défense, crie vengeance devant Dieu, selon l’expression biblique.

    Et certains se demanderont pourquoi nous sommes frappés par les maux d’aujourd’hui…

     

  • La France en 2022 .

    LA NOUVELLE ANNÉE commence aussi mal que la précédente s’était achevée.

    Le président de la République multiplie les provocations : à peine la France avait-elle prise pour six mois la présidence tournante de l’Union européenne, ce machin supranational, antinaturel et antichrétien, que l’emblème européiste bleuâtre flottait sous l’Arc de Triomphe en lieu et place du drapeau national, signe ostentatoire que leur prétendue Europe se fait contre la France, qu’avec leur Union européenne notre patrie se défait. L’Europe bruxelloise, cheval de Troie de l’atlantisme, du mondialisme, de l’écologauchisme et de l’homosexualisme, bref du cosmopolitisme, de la révolution arc-en-ciel, est une machine de guerre contre la France et a vocation à se substituer à elle. Ce n’est pas un hasard si, d’après le quotidien britannique The Telegraph, la France macronienne serait prête à céder son siège du Conseil de sécurité aux Nations unies à l’Union européenne. Même si l’Elysée a démenti cette information, des parlementaires de la République en marche se sont déjà clairement prononcés dans ce sens au nom de leur européisme fanatique qui consiste dans les faits à faire disparaître la France, à fondre notre patrie dans un ensemble technocratique qui n’est en rien une nation et qui ne repose sur aucune réalité charnelle.


    Nous commémorons cette année le trentième anniversaire du référendum sur le traité de Maastricht qui ouvrit la voie à la disparition de notre monnaie nationale, notre compagnon de route de 632 ans, depuis Jean II Le Bon, le franc, mot qui veut dire libre. Nous étions le seul pays au monde dont la monnaie portait le nom, et dont le nom était une vertu. La monnaie est l’un des principaux attributs de la souveraineté. En renonçant à ce pouvoir, nous avons beaucoup perdu et ouvert la porte à la destruction méthodique de tous nos ultimes attributs de souveraineté, avec les traités successifs d’Amsterdam, de Nice puis de Lisbonne. Et il est profondément regrettable, et ô combien significatif, que la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle refusent de sortir de l’euro et de l’Union européenne, y compris dans le camp dit populiste. Comme ils refusent tous de revenir sur les lois Veil et Taubira destructrices de notre civilisation. Mais comment peut-on prétendre mener une politique authentiquement indépendante, renouer avec la grandeur de la France en restant dans ce machin supranational qui impose ses lois, ses directives et règlements, dispose de ses tribunaux (Cour européenne des droits de l’homme, Cour de justice de l’Union européenne) condamnant régulièrement la France (ce qui n’a pas empêché une Marine Le Pen de déclarer qu’élue, elle respecterait ces juridictions européennes !), et alors même que les traités européens et internationaux sont scandaleusement considérés comme supérieurs à notre droit interne, même constitutionnel, depuis les arrêts Vabre (24 mai 1975) de la Cour de cassation et Nicolo (20 octobre 1989) du Conseil d’Etat ?


    AUTRE PROVOCATION du chef de l’Etat : l’attribution de la Légion d’honneur, lors de la promotion du 1er janvier 2022, à l’ancien ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, admise au grade de chevalier. Comme l’écrivent pour le coup fort justement les Patriotes qui appellent au retrait immédiat de cette distinction et lancent à cette fin une pétition qui hélas a bien peu de chances d’être couronnée de succès, comme c’est le cas généralement de ce genre d’initiatives, « c’est une véritable provocation quand on connaît le bilan du passage de Madame Buzyn au ministère de la Santé, aussi bien concernant la gestion des débuts du covid, le retrait de l’hydroxychloroquine des pharmacies mais aussi au sujet de la poursuite de la fermeture des lits à l’hôpital. De surcroît, en septembre dernier, Agnès Buzyn a été mise en examen pour “mise en danger de la vie d’autrui” sur le dossier covid par la Cour de justice de la République ! »
    On mesure là le cynisme des pouvoirs publics. On ment aux Français, on les trompe, on les manipule, on affirme tout et son contraire, tout particulièrement depuis les débuts il y a deux ans de cette folie covidesque (un jour les masques ne servent à rien, un jour ils sont indispensables, un jour le vaccin est totalement protecteur, un jour il ne l’est plus, un jour une dose suffit, un jour il faut un abonnement vaccinal trimestriel, un jour le passe sanitaire n’est pas nécessaire, un jour il devient obligatoire, un jour il est transitoire (on le supprimera dès qu’on le pourra, avait affirmé, la main sur le cœur, le sinistre Véran), un jour il devient à durée indéterminée, est indéfiniment prolongé, un jour la vaccination des enfants n’est pas d’actualité, un jour elle le devient, etc., etc.) Et l’on prend des mesures de plus en plus vexatoires et liberticides contre les Français, cherchant à les domestiquer et à les infantiliser : le Premier ministre Jean Castex a interdit, à partir du lundi 3 janvier, et pour au moins trois semaines, de boire debout dans les cafés et les restaurants. Le petit noir au comptoir, c’est fini, ô désespoir ! Dans de nombreux lieux comme les cinémas, les théâtres, les équipements sportifs, les transports collectifs (y compris de longue distance), la consommation de boissons et d’aliments est également interdite. Impossible de boire dans un train ou un avion, même si le trajet dure de longues heures, même s’il fait chaud, même si l’on est malade, diabétique.

    A FORCE de normes et d’interdits, on finit par rendre la société complètement inhumaine, invivable. Et hélas leur monde repose sur la délation citoyenne, la démocratie participative : c’est très souvent un simple passager, et non le contrôleur, qui morigène, au besoin avec agressivité, le voyageur qui ne porte pas le masque ou qui le porte mal (en laissant son nez à découvert). Dans leur monde totalitaire les vraies personnalités se révèlent, ce qu’il y a au fond du cœur humain se donne à voir et ce n’est pas toujours beau : ce mélange de lâcheté, de crainte servile, de délation est assez écœurant. Les comportements de petit chef, de sinistre kapo se multiplient. Au nom bien sûr de notre bien.
    Les jauges sont, quant à elles, rétablies pour les grands événements : 2 000 personnes en intérieur, 5 000 personnes en extérieur. Et surtout, à partir du 15 janvier, le passe sanitaire deviendra un passe vaccinal. Plus moyen désormais d’échapper à la vaccination, sauf à accepter de ne quasiment plus sortir de chez soi, d’être un mort social. Ou sauf à prendre des libertés avec la loi en utilisant de faux passes sanitaires mais à ses risques et périls, la sanction allant jusqu’à cinq ans de prison ferme et devant être prochainement aggravée ! D’ailleurs, il ne se passe pas une semaine sans qu’un nouveau délit soit créé pour restreindre, annihiler, supprimer nos derniers lambeaux de liberté. Qui ne voit que le coronavirus, et ses différents variants, sont un moyen extraordinaire de contrôler, de brider et de brimer la population ? Il n’y a pas que Gaza qui est un camp de concentration à ciel ouvert. C’est quasiment le monde entier, et singulièrement l’Occident, qui est devenu aujourd’hui une vaste prison. Sans qu’on s’en soit toujours bien rendu compte à l’époque, les révisionnistes et les nationalistes ont été à l’avant-garde de la défense de nos libertés. Lorsqu’ils étaient poursuivis, condamnés, pourchassés, traqués, incarcérés, c’était, au-delà de leur personne, le peuple français dans son entier qui était visé. Mieux, c’était l’humanité entière, en tant qu’elle souhaite penser par elle-même, exercer son esprit critique, vivre et se déplacer librement, faire ses propres choix, que l’on voulait mettre en cage. Par la surveillance généralisée, la révolution numérique et électronique, le traçage, le flicage, le règne de la puce et du QR code.

    NOUS COMMÉMORERONS aussi cette année les cinquante ans de la loi Pleven (1er juillet 1972) qui a transformé la France en une République cosmopolite où toute discrimination, distinction entre nationaux et étrangers est frappée d’interdit (pour l’heure sauf le vote, même si les naturalisations massives permettent largement de contourner cette exception). Depuis un demi-siècle, les pouvoirs publics ont traqué, et avec quel acharnement, les patriotes et nationalistes qui s’opposaient à l’immigration de masse et au Grand Remplacement en empilant des législations liberticides (Gayssot, Lellouche, Perben) et des dispositifs (HALDE, DILCRAH) permettant de les bâillonner et de les sanctionner. Le bâillon physique que l’on doit désormais mettre sur le visage est le symbole et le couronnement du bâillon intellectuel, moral et spirituel que nous subissons depuis des décennies.


    Cette année, c’est aussi le soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie (juillet 1962) qui ouvrit la voie à une immigration de masse ininterrompue depuis lors dans notre pays, au point que d’ici une génération à peine nous pourrions être minoritaires en France, comme c’est déjà le cas dans nombre de quartiers, de cités voire de départements, comme le 9-3. D’autant que les Français connaissent un hiver démographique aggravé par la politique contraceptive et abortive de masse (pilule gratuite à 100 % jusqu’à 25 ans, avortement remboursé à 100 %) qu’aucun candidat ayant quelque chance d’obtenir les 500 signatures n’entend remettre en question, même à la marge.

    LE MILLÉSIME 2022 marque également le soixantième anniversaire de l’élection présidentielle au suffrage universel direct, réforme approuvée par référendum le 28 octobre 1962. Depuis, nous avons connu dix présidentielles (1965, 1969, 1974, 1981, 1988, 1995, 2002, 2007, 2012, 2017) et cette année sera la onzième. Le pays s’est-il redressé depuis l’adoption de ce dispositif ? Bien au contraire. Plus il y a d’élections, plus l’on fait voter la masse, plus le pays se porte mal. Cette année, comme tous les 5 ans (tous les 7 ans auparavant), on va nous promettre que tout va changer, tout va s’arranger. Par la grâce du bulletin de vote. Par le miracle de l’isoloir. La France est de retour dit Zemmour, reprenant le titre du livre de Le Pen en 1985. La droite est de retour répond en écho Pécresse qui n’est qu’une Macron en jupon. La France va être sauvée, redressée. Elle va renaître de ses cendres. Le pire, ce n’est pas qu’on nous le dise tous les cinq ans. Le pire, c’est qu’il y ait toujours des millions de gens pour y croire. Ils vont agiter leur petit drapeau, payer leur petit écot, donner leur cotisation, ne pas être avare de leurs acclamations, et crier à propos d’un tel (ou d’une telle) à pleins poumons : « Président, Président ». Comme le camembert !


    Nous commémorerons aussi cette année les cinquante ans de la naissance du Front national, le 5 octobre 1972. Un mouvement qui a enthousiasmé les foules, galvanisé les militants, suscité un nombre impressionnant de dévouements et un très grand enthousiasme (Le Pen avait quasiment réussi à remplir le stade Vélodrome à Marseille en 1988, et que dire des magnifiques BBR tant au Bourget que Pelouse de Reuilly !) Mais pour quel résultat ? Cela n’a pas empêché ni retardé la destruction de la nation, de la famille, des corps intermédiaires, le Grand Remplacement, le Grand Déclassement, le Grand Effacement du pays. Et au prix de quels sacrifices personnels, professionnels et familiaux ? Au prix de combien de drames (huit morts, des prisonniers, des divorces, des séparations, des ruines, des faillites) ? Depuis un demi-siècle se sont succédé les mouvements et les chefs qui prétendaient tous sauver la France avec de grands drapeaux tricolores à la tribune. Tous ont échoué. Tous ont trahi. Du RPR de Chirac en 1976 en passant par La Droite de Millon, le Rassemblement pour la France de Pasqua, le Mouvement pour la France de Villiers, le CNI, et tant d’autres. Et pourtant, chacun, à un moment, avait suscité l’enthousiasme, la ferveur, les espoirs de milliers voire de millions de braves gens, de Français ne souhaitant pas voir leur pays se déliter et expirer. Gardons-nous donc des illusions électorales qui ne suscitent qu’un espoir passager, qui ne sont que leurres et chimères, et qui débouchent invariablement sur la déception voire le dégoût, la colère et le désespoir, la rancœur et l’amertume. Soyons convaincus que l’électoralisme est la tare et la sauvegarde du régime, que leur République certes gouverne mal mais se défend bien.

    AUJOURD’HUI, disons-le franchement, au risque de ne pas être vendeur, mais ce qui compte, c’est de dire et de servir la vérité, à vue humaine, toutes les voies nous sont fermées : la voie électorale, on l’a dit, la voie militaire (comme nous l’avions prédit, la tribune des généraux n’a rien donné, c’était un coup d’épée dans l’eau), la voie de la rue (on l’a vu avec l’épisode des gilets jaunes), la voie du coup d’Etat (on le mesure chaque jour avec tous les groupes dits d’ultra-droite dissous et leurs chefs incarcérés avant même qu’ils aient tenté quoi que ce soit, on l’a vu avec l’épisode Rémy Daillet qui, selon toute vraisemblance, passera hélas de longues années derrière les barreaux bien qu’ait fait en 2020 et 2021 des centaines de milliers de vues sur YouTube avec son appel au renversement du gouvernement).


    La seule voie qui nous reste actuellement ouverte, c’est celle de la réanimation, en nous et autour de nous, du sentiment national, des positions et de la doctrine nationalistes. C’est la fidélité aux principes nationalistes et catholiques. C’est la recherche de la cohérence la plus parfaite possible entre sa vie et ses convictions. C’est le goût des bonnes lectures et des amitiés vraies. C’est l’amour et le service des siens. Dans la joie et la bonne humeur malgré les épreuves et les tourments du quotidien. Voilà ce qui peut rendre un homme heureux dans les ténèbres actuelles : la fidélité à ses engagements, à sa parole, à ses convictions, à ses certitudes. Ainsi, si l’on est sincèrement contre le Grand Remplacement, mieux vaut ne pas se métisser. Si l’on est partisan d’une politique d’ordre, mieux vaut commencer par mettre de l’ordre dans sa vie, sa conscience et ses affaires. Si l’on défend publiquement l’accueil de la vie et la famille, mieux vaut ne pas avoir des mœurs complètement dégénérées. Si l’on veut être un chef, mieux vaut commencer par donner l’exemple, aussi imparfait soit-on, car, comme l’écrivait Paul Bourget, « à force de vivre contrairement à ce que l’on pense, l’on finit par penser comme l’on vit ».

    NOUS commémorons enfin cette année le soixantième anniversaire d’un événement funeste, aux conséquences dévastatrices : les débuts du concile (ou plutôt conciliabule) Vatican II. Depuis soixante ans, plus rien ne tient debout, tout se délite, se décompose et se dissout parce que les hommes ont perdu leur boussole et que les sources de la grâce se sont taries. Sans religion authentique, il n’est plus de morale. Et sans morale, il n’est plus de famille, plus de civilisation. Et plus de nation car, comme l’enseignait le maréchal Pétain, « la nation est une famille de familles ».


    On peut faire les plus belles promesses, écrire les plus beaux discours, émouvoir un auditoire, sans ressourcement spirituel et moral, sans respiritualisation de l’homme et de la société, sans retour à une authentique transcendance, tant sur le plan individuel que collectif, sans respect des principes, tout est vain, tout est voué à l’échec, tout n’est que grains de sable et feuilles mortes. D’ailleurs à quoi sert-il de vivre, à quoi sert-il même de fabriquer la vie en laboratoire si l’on en a perdu le sens ? A quoi sert-il de se battre si l’on ne sait plus qui nous sommes, d’où nous venons et où nous allons ? Retrouver du sens, une foi, une morale, une espérance, un idéal, des certitudes qui réchauffent et enflamment, qui réjouissent et rassasient, il n’est assurément rien de plus urgent pour les hommes de notre temps

  • Lettre de Mgr Vigano à Mgr José Horacio Gómez, Président de la Conférence épiscopale des États-Unis d’Amérique, à propos des vaccins dits Covid-19 .

    A son Excellence Mgr José Horacio Gómez, archevêque métropolitain de Los Angeles, Président de la Conférence épiscopale des États-Unis d’Amérique

    À Leurs Éminences et Excellences les archevêques et évêques des diocèses des États-Unis d’Amérique et, pour leur compétence : A son Éminence Cardinal Luis Francisco Ladaria Ferrer, s.j., Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

    À son Éminence Cardinal Gerhard Ludvig Müller, Préfet émérite de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

    23 octobre 2021

     

     

     

    Éminences, Excellences,

    Je m’adresse à vous, Mgr Gómez, en tant que président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, et à vous, messieurs les cardinaux Ladaria et Müller, pour vous faire part de quelques graves considérations concernant les vaccins dits Covid-19.

    J’estime que certains aspects de la question demandent une évaluation plus complète sur ce que sont ces médicaments et les effets qu’ils provoquent ; une telle évaluation devrait conduire à une position collégiale, conforme au Magistère de l’Église et non influencée par des informations biaisées ou des rapports erronés diffusés par les fabricants eux-mêmes ou par les médias.

     

    I – OBJET DE LA NOTE DE LA CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

    La note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins Covid-19 a été publiée l’année dernière en l’absence de données complètes tant sur la nature du sérum génique que sur ses composants. Je précise que l’objet de la Note se limite à « l’aspect moral de l’utilisation des vaccins Covid-19 qui ont été développés avec des lignées cellulaires provenant de tissus obtenus à partir de deux fœtus avortés de façon non spontanée « 1 et qu’elle « n’a pas pour but de juger de la sécurité et de l’efficacité de ces vaccins, bien qu’elles soient éthiquement pertinentes et nécessaires, dont l’évaluation relève de la responsabilité des chercheurs biomédicaux et des agences du médicament « 2. La sécurité et l’efficacité ne sont donc pas l’objet de la Note, qui, en s’exprimant sur la « moralité de l’usage », ne s’exprime même pas sur la « moralité de la production » de ces médicaments.

     

    II – SÉCURITÉ ET EFFICACITÉ DES VACCINS

    La sécurité et l’efficacité des vaccins individuels sont normalement déterminées après une période d’essai de plusieurs années.

    Dans ce cas, les autorités sanitaires ont décidé de mener l’essai sur l’ensemble de la population mondiale, en dérogation à la pratique de la communauté scientifique, aux normes internationales et aux lois des différents États. Cela signifie que toute la population est en mesure d’être sensible aux effets indésirables du vaccin, à ses propres risques et périls, alors que normalement l’expérimentation est volontaire, réalisé sur un nombre limité de sujets, qui sont payés pour le subir.

    Je pense qu’il est clair qu’il s’agit d’un médicament expérimental qui n’a pas été approuvé3 mais seulement autorisé à être administré par les organismes compétents, tout comme je pense qu’il est clair qu’il existe des traitements efficaces sans effets indésirables, bien que systématiquement boycottés par les institutions sanitaires – OMS, CDC, EMA – et les médias grand public. Bien que l’Église doive évaluer les différentes thérapies disponibles – dont certaines sont réalisées avec des médicaments produits à partir de lignées de cellules fœtales avortées, comme les vaccins – il faut rappeler qu’il y a des thérapies efficaces, c’est-à-dire qu’elles guérissent les patients et leur permettent de développer des défenses immunitaires naturelles permanentes, ce que ne font pas les vaccins. De même, ces thérapies n’ont pas d’effets secondaires graves, du moment que les médicaments utilisés sont autorisés depuis des décennies.

    D’autres thérapies récentes sont absolument efficaces, peu coûteuses et sans danger pour les receveurs : c’est le cas du traitement par plasma, qui a été étudié et utilisé avec grand succès par le médecin italien Giuseppe De Donno4.

    La thérapie par plasma hyperimmun a été fortement découragée et boycottée par les sociétés pharmaceutiques et les médecins qu’elles financent, car elle n’entraîne aucun coût et rend inutile la thérapie similaire par cellules monoclonales produites en laboratoire, dont le coût est exorbitant.

    La réglementation internationale précise qu’un médicament expérimental ne peut être autorisé à la distribution que s’il n’existe pas de traitement alternatif efficace : c’est pourquoi les agences du médicament aux États-Unis et en Europe ont empêché l’utilisation de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine, du plasma hyperimmun et d’autres thérapies éprouvées.

    Inutile de rappeler que toutes ces agences, ainsi que l’OMS, sont financées presque entièrement par des entreprises pharmaceutiques et des fondations qui leur sont liées, et qu’il existe un très grave conflit d’intérêts aux plus hauts niveaux5, sur lequel les médias gardent un silence coupable6.  L’Église, en exprimant une appréciation sur les vaccins, ne peut pas ne pas tenir compte de ces éléments, puisqu’ils conduisent à une manipulation des informations scientifiques, sur la base desquelles les jugements de licéité morale sont formulés par l’autorité ecclésiastique.

     

    III – LES MÉDICAMENTS EXPÉRIMENTAUX NE SONT PAS DES VACCINS AU SENS STRICT DU TERME

    La Congrégation pour la doctrine de la foi, bien qu’elle ne se prononce pas sur l’efficacité et la sécurité des soi-disant vaccins, les définit néanmoins comme des vaccins, considérant comme acquis qu’ils procurent une immunité et protègent contre la contagion active et passive. Ceci est contredit par les déclarations de toutes les autorités sanitaires mondiales et de l’OMS, selon lesquelles les personnes vaccinées peuvent être infectées et infecter plus gravement que les personnes non vaccinées7 et voient leurs défenses immunitaires drastiquement réduites, voire annulées.

    Une étude récente confirme que le sérum génique peut provoquer une immunodéficience acquise chez les receveurs8. Les médicaments appelés vaccins ne correspondent donc pas à la définition officielle d’un vaccin à laquelle la Note fait vraisemblablement référence. Un vaccin est défini comme une préparation destinée à induire la production d’anticorps protecteurs par l’organisme, conférant une résistance spécifique à une maladie infectieuse donnée (virale, bactérienne, protozoaire). Cette définition a récemment été modifiée par l’OMS, car sinon elle n’aurait pas pu inclure les médicaments contre le Covid, qui n’induisent pas la production d’anticorps protecteurs et ne confèrent pas de résistance spécifique à la maladie infectieuse SarsCoV-2.

    Là encore, si les sérums d’ARNm sont dangereux en raison des implications qu’ils ont au niveau des gènes, ceux d’Astra Zeneca pourraient l’être encore plus, selon des études récentes9.

     

    IV – LA PROPORTIONNALITÉ ENTRE LES COÛTS ET LES BENEFICES DES VACCINS

    En se limitant à une évaluation de la moralité de l’utilisation des vaccins, la Congrégation pour la doctrine de la foi ne tient pas compte de la proportionnalité entre les avantages présumés du sérum génique et les effets secondaires indésirables à court et à long terme.

    Dans le monde entier, le nombre de décès et de maladies graves consécutifs à la vaccination augmente de manière exponentielle10 : en neuf mois seulement, ces vaccins ont causé plus de décès que tous les vaccins des 30 dernières années11.

    De plus, dans de nombreux pays – dont Israël12 – le nombre de décès après vaccination est désormais supérieur au nombre de décès dus au Covid13.

    Étant donné qu’il est bien établi que les médicaments vendus comme vaccins n’apportent aucun bénéfice significatif, et qu’au contraire, ils peuvent causer la mort ou des maladies graves dans des pourcentages très élevés14, même chez des personnes pour lesquelles le Covid ne représente aucune menace15, je ne pense pas qu’une quelconque proportionnalité entre les dommages et les bénéfices soit valable.

    Cela implique une sérieuse obligation morale de refuser l’inoculation en tant que cause possible et immédiate de dommages permanents16 ou de décès.

    En l’absence de bénéfices, il n’est donc pas nécessaire de s’exposer aux risques de l’inoculation ; au contraire, c’est un devoir de les refuser catégoriquement.

     

    V – NOUVELLES DONNÉES SUR LA PRÉSENCE DE LIGNÉES CELLULAIRES FŒTALES ABORTIVES

    Des cadres de Pfizer ont récemment révélé que les sérums géniques ARNm contiennent du matériel fœtal avorté non seulement pour la production du vaccin original, mais aussi pour sa réplication et sa production à grande échelle17  ; et rien ne permet de penser que les autres entreprises pharmaceutiques font exception.  Mgr Joseph Strickland18 s’est également exprimé à ce sujet, invitant les fidèles à « dire non. Je ne vais pas le faire juste parce que vous le mandatez, en cela, qui sait quelle prochaine folie va surgir. » Cela rend l’utilisation de ces drogues absolument immorale, tout comme il est immoral et inacceptable d’utiliser des drogues qui utilisent des enfants orphelins à des fins d’expérimentation19.

     

    VI – EFFETS SECONDAIRES SUR LES FEMMES ENCEINTES ET LES ENFANTS ALLAITÉS

    Un autre aspect qui doit être pris en compte est le danger réel d’effets secondaires graves sur les femmes enceintes et, plus grave encore, pour les nouveau-nés.

    On a recensé 675 fausses couches chez des mères vaccinées aux États-Unis et 521 décès de nourrissons au Royaume-Uni pendant l’allaitement20. Il ne faut pas oublier que pour les vaccins dits Covid, il n’y a pas de surveillance active, mais seulement une surveillance passive, par laquelle les patients signalent les cas indésirables, ce qui signifie que les données sur les effets indésirables devraient être multipliées au moins par dix.

     

    VII – COMPOSANTS DES VACCINS

    Je tiens à souligner que les composants des sérums géniques sont encore couverts par le secret industriel, même si plusieurs études indépendantes ont déjà analysé le contenu des vaccins21 ; il n’est donc pas encore possible d’évaluer pleinement d’autres éléments critiques et leur impact à long terme, car les essais sur la population mondiale ne prendront fin qu’en 2023/2025 et on ne connaît les effets de la nouvelle technologie sur le patrimoine génétique22.

    La présence de graphène dans les doses administrées, telle que rapportée par plusieurs laboratoires qui en ont analysé le contenu23, – associée au boycott systématique des traitements existants dont l’efficacité est prouvée24 – suggère que l’utilisation forcée de prétendus vaccins, sert à suivre les contacts à distance de tous les êtres humains vaccinés dans le monde, qui seront ou sont déjà connectés à l’internet des objets25 par un lien quantique de fréquences micro-ondes pulsées de 2,4 GHz ou plus provenant de tours cellulaires et de satellites26.

    Pour prouver que ces informations ne sont pas le fruit des élucubrations de quelque théoricien du complot, sachez que l’Union Européenne a désigné comme lauréats d’un concours deux projets dédiés à l’innovation technologique : « Human Brain » et « Graphene ». Les deux projets recevront un financement d’un milliard d’euros chacun au cours des dix prochaines années27.

    J’ai confiance, Monseigneur Gómez, que vous prendrez sérieusement en considération mes observations – que j’ai pris la peine de vérifier en profondeur également auprès de médecins catholiques très qualifiés28 – avec vos frères de la Conférence épiscopale américaine réunis en assemblée plénière du 15 au 18 novembre 2021 à Baltimore, afin que la position officielle de l’Église catholique aux États-Unis sur les soi-disant vaccins soit revue et mise à jour.

    De même, je demande à votre Éminence, Cardinal Ladaria, de procéder au plus vite à la révision de la Note de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sur la moralité de certains vaccins anti-Covid-19.

    Je suis conscient qu’il peut être extrêmement impopulaire aujourd’hui de prendre position contre les soi-disant vaccins, mais en tant que Pasteurs du troupeau du Seigneur, nous avons le devoir de dénoncer l’horrible crime en cours visant à créer des milliards de malades chroniques et à exterminer des millions et des millions de personnes, sur la base de l’idéologie infernale de la Grande Réinitialisation formulée par le président du Forum Économique Mondial Klaus Schwab et approuvée par des institutions et des organismes du monde entier29.

    Le silence de tant de cardinaux et d’évêques, ainsi que la promotion inadmissible de la campagne de vaccination par le Saint-Siège, représentent une forme de complicité sans précédent qui ne peut plus durer.  Il est nécessaire de dénoncer ce scandale, ce crime contre l’humanité, cette action satanique contre Dieu.

    Chaque jour qui passe, des milliers de personnes meurent ou leur santé est affectée par l’illusion que de prétendus vaccins peuvent apporter une solution à l’urgence pandémique. L’Église catholique a le devoir, devant Dieu et devant l’humanité entière, de dénoncer avec la plus grande fermeté ce crime terrible et horrible, en donnant des indications claires et en prenant position contre ceux qui, au nom d’une pseudo-science asservie aux intérêts des entreprises pharmaceutiques et de l’élite mondialiste, n’ont qu’une intention de mort.

    La façon dont Joe Biden, qui se dit « catholique », peut imposer la vaccination à 28 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans30 ans est absolument inconcevable, ne serait-ce qu’en raison du risque quasi nul de développer la maladie SRAS-CoV-2.

    Le Saint-Siège et les Conférences épiscopales ont le devoir d’exprimer une ferme condamnation à cet égard, également en ce qui concerne les effets secondaires très graves qui peuvent survenir chez les enfants inoculés avec le sérum génique expérimental31.

    La Conférence des évêques catholiques des États-Unis doit également prendre des mesures pour promouvoir l’exception religieuse et lever immédiatement les interdictions d’exception religieuse imposées par de nombreux Ordinaires à leurs prêtres. De même, toutes les exigences en matière de vaccination pour les étudiants des séminaires et des communautés religieuses, ainsi que des écoles et universités catholiques, doivent être levées. Au contraire, il convient de donner des indications claires sur les dangers de l’administration des vaccins et les graves implications morales qu’elle entraîne.

    Je suis sûr que vous prendrez en considération la gravité particulière de cette affaire, l’urgence d’une intervention éclairée et fidèle à l’enseignement de l’Évangile, et le salus animarum que les pasteurs doivent promouvoir et défendre.

    In Christo Rege,

    + Carlo Maria Viganò, archevêque, ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique – 23 octobre 2021

    (©Traduction de Francesca de Villasmundo, relue et approuvée par Mgr Viganò pour MPI)

     

    Notes de bas de page

    1 Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins anti-Covid-19, https://press.vatican.va/content/salastampa/it/bollettino/pubblico/2020/12/21/0681/01591.htm l#ing

    2 Ibid.

    3 Senator Ron Johnson: We don’t have an FDA-approved vaccine in the US. The vaccine (Pfizer Comirnaty) available in Europe is approved, but the vaccine (Pfizer BNT162b2) used in America only has  the use  of emergency  clearance.  –  Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1445262977775534081?s=20

    4 Cfr.  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32838270/ et  https://alloranews.com/covid-19/giuseppe- de-donno-hyperimmune-plasma-doctor-takes-own-life/

    5 Pfizer has now  hired 22 separate lobbying firms, all in Washington, DC, to craft drug policy in the

    United States. Yes, that’s the accurate #. TWENTY TWO lobbying firms. Tons of top Congressional staffers & fmr WH officials have been recruited to push Pfizer’s  agenda in DC.  – Cfr. https://twitter.com/JordanSchachtel/status/1444661196792205316

    6 Founders and researchers of pharmaceutical firms have been replaced by investment funds that seek only economic  results  and  now finance  #OMS  and  #EMA   who decide  on vaccines  –  Cfr. https://twitter.com/CathVoicesITA/status/1448173045248581632?s=20 | In Italy there are 32000 doctors paid by BigPharma –  https://www.ogginotizie.eu/ogginotizie/in-rete-il-report-aifa-32000- medici-pagati-dalle-case-farmaceutiche/

    7 Cfr.   Ontario doctor resigns over forced vaccines, says 80% of ER patients with mysterious issues had both shots.

    8   Cfr. https://twitter.com/alexgiudetti/status/1448528719673430016            and https://theexpose.uk/2021/10/10/comparison-reports-proves-vaccinated-developing-ade/ > A comparison of official Government reports suggest the Fully Vaccinated are developing Acquired Immunodeficiency Syndrome.

    9 Cfr.

    10 Autopsies performed in Germany on deaths after the vaccine, the study of pathologists, 50% of deaths after the second dose were  caused by the vaccine. –  Cfr. https://corrierequotidiano.it/cronaca/morti-da-vaccino-patologi-il-50-dopo-la-seconda-dose/

    11 In just 9 months, death reports from Covid-19 preparations have reached 50% of ALL post-vaccine deaths administered in 30 years in the US – Cfr.

    12    Cfr.        https://visionetv.it/israele-terza-dose-il-ministero-rassicura-ma-i-cittadini-indignati- replicano-in-massa/ and https://www.gov.il/he/Departments/publications/reports/seav-25092021

    13     Cfr.            https://twitter.com/bisagnino/status/1448644321327022090?s=20           et https://infovax.substack.com/p/morti-per-covid-19-prima-e-dopo-le et https://infovax.substack.com/p/i-tassi-di-miocarditi-post-vaccino

    14 155,501 anaphylactic reactions reported to VAERS, with 41% of cases attributed to Pfizer – Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446184707964739584?s=20 and https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=AGE&EVENTS=ON&S YMPTOMSSMQ=21&VAX=COVID19&STATE=NOTFR

    15- The post-vaccine myocarditis rates found in young Americans (12-15 years) are 19 TIMES higher than the normal background values for these age groups. –  Cfr.  https://infovax.substack.com/p/i- tassi-di-miocarditi-post-vaccino          |          Also           see               https://www.sirillp.com/wp- content/uploads/2021/10/Letter-Regarding-Covid-19-Vaccine-Injuries-Dr-Patricia-Lee.pdf | Investigation: Deaths among Teenage Boys have increased by 63% in the UK since they started getting the Covid-19 Vaccine according to ONS data. – Cfr.  https://theexpose.uk/2021/10/04/teen-boy- deaths-increased-by-63-percent-since-they-had-covid-vaccine/

    16 In Turkey, Dr. Fatih Erbakam, leader of the Welfare party, denounces the birth of children with tails, 3 arms, 4 legs, after     the       vaccination      of        parents, against Covid. – Cfr. https://www.lapekoranera.it/2021/10/08/turchia-vaccino-dott-fatih-erbakam-i-bambini-nascono- con-la-coda-con-3-braccia-e-4-gambe-video/

    17 The COVID-19 vaccine was developed using a fetal cell line. So were Tylenol, ibuprofen…and ivermectin. –  Cfr.   https://vajenda.substack.com/p/the-covid-19-vaccine-was-developed  |  Pfizer Whistleblower Releases Emails Hiding Fetal Cell  Usage From Public – Cfr. https://thecharliekirkshow.com/columnists/charlie-kirk/posts/pfizer-whistleblower-releases-

    emails-hiding-fetal-cell-usage-from-public |  Pfizer Told Scientists To Coverup Use Of Aborted

    Human Fetal    Tissues In         Making            Vaccines            Says Whistleblower Cfr. https://greatgameindia.com/coverup-aborted-fetal-tissues-vaccines/ 
    https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446120608970932231 | Process-related impurities in the ChAdOx1  nCov-19 vaccine. – Cfr. https://www.researchsquare.com/article/rs-477964/v1

    18 US bishop slams Pfizer after emails show company wanted to hide jabs connection to abortion – Cfr.         https://www.lifesitenews.com/news/us-bishop-slams-pfizer-after-emails-show-company- wanted-to-hide-jabs-connection-to-abortion/

    19 Pfizer stand accused of experimenting on orphan babies to test their Covid-19 vaccine. – Cfr.

    https://theexpose.uk/2021/10/01/breaking-pfizer-stand-accused-of-experimenting-on-orphan- babies-to-test-their-covid-19-vaccine/

    20 «CDC issues an urgent warning strongly recommending the vaccination of pregnant women»,  despite not having enough studies, 675 abortions in vaccinated mothers in the USA, 521 in the UK, babies who died during breastfeeding from vaccinated mothers, and Pfizer who will carry out the study only in the  2025  –  Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1443701760833511426?s=20

    21 CoV-19 Vaccine Ingredients Revealed: Scanning and transmission electron microscopy reveals

    PEG, graphene oxide, stainless steel and even a parasite. – Cfr.  https://www.databaseitalia.it/rivelati- ingredienti-dei-vaccini-cov-19-microscopia-elettronica-a-scansione-e-trasmissione-rivela-ossido-di- grafene-acciaio-inossidabile-e-anche-un-parassita/

    22  See the  interview to Jean-Bernard Fourtillan, professor and expert in pharmacology and toxicology:

    https://twitter.com/Side73Dark/status/1448316251663736840?s=20

    23        Dr.       Mariano           Amici, Graphene         and       PEG     oxide   in         vaccines:

    https://www.marianoamici.com/ossido-di-grafene-e-peg-nei-vaccini/

    24 Prof. Peter McCullough, pioneer of early care, has a cracked voice evoking the abandonment to death of elderly patients. – Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446240498029670405?s=20

    25 World Economic Forum, These are the top 10 tech trends that will shape the coming decade, according  to McKinsey  –  Cfr.   https://www.weforum.org/agenda/2021/10/technology-trends-

    2021- mckinsey?utm_source=twitter&utm_medium=social_scheduler&utm_term=Technological+Tran sformation&utm_content=13/10/2021+11:30

    26   Exclusive:  Pfizer  patent  approved   for  monitoring  vaccines  around  the  world –   Cfr.

    https://www.databaseitalia.it/esclusivo-brevetto-pfizer-approvato-per-il-monitoraggio-dei- vaccinati-in-tutto-il-mondo-tramite-microonde-e-grafene

    27 EU: The greatest research excellence award for the « Graphene » and « Human Brain » projects – Cfr.

    https://www.isprambiente.gov.it/it/archivio/notizie-e-novita-normative/notizie- ispra/2013/01/ue-il-piu-grande-premio-di-eccellenza-nella-ricerca-ai-progetti-grafene-e-cervello- umano | Graphene and Human Brain Project win largest research excellence award in history, as battle   for       sustained         science funding continues.        –           Cfr. https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_13_54

    28 Government, Dr. Citro: «Either they are ignorant or higher orders wanted the dead» – Cfr.

    https://stopcensura.online/dott-citro-contro-governo-o-sono-ignoranti-oppure-ordini-superiori- volevano-i-morti/

    29 Listen what Bill Gates said: https://twitter.com/ZombieBuster5/status/1444245496701272065

    30  White  House  Details  Plan  To « Quickly »  Vaccinate  28  Million Children  Age  5-11  –  Cfr. https://www.zerohedge.com/covid-19/white-house-details-plan-quickly-vaccinate-28m-children- age-5-11

    31 Robert W Malone: «This is just sick. And heartbreaking, both literally and figuratively. This must stop» – Cfr.  https://twitter.com/rwmalonemd/status/1450869124947578880?s=21