Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2018

PayPal met fin au compte d’Egalité & Réconciliation !

 

Jeudi 9 août 2018 à 15h08, les équipes d’Égalité & Réconciliation ont reçu ce mail de PayPal :

Nous avons récemment revu votre utilisation des services PayPal sur votre site et votre compte.

Après une récente étude de l’activité sur votre compte, nous avons déterminé que vous êtes en violation de notre règlement sur les utilisations autorisées.

La violation du règlement des utilisations autorisées constitue une violation des conditions d’utilisation. Ainsi, nous avons le droit de restreindre ou fermer votre compte.

Par conséquent, votre compte PayPal a été restreint de manière permanente.

Vous devez retirer toutes vos références à PayPal de votre site Internet et/ou de vos enchères.

Cela inclut la suppression de PayPal comme option de paiement ainsi que la suppression du logo et/ou du panier PayPal.

La dernière transaction encaissée par Égalité & Réconciliation fut enregistrée à 15h04. En l’espace de quatre minutes, sans aucun préavis le compte PayPal de l’association s’est vu « restreint » (ce qui veut dire en langage plus direct : totalement bloqué et inutilisable).

Immédiatement, les équipes d’E&R ont contacté Paypal pour connaître les raisons de cette « restriction » sans sommation, inexpliquée, et pourtant très lourde de conséquences. La réponse de ce dernier :

Merci de nous avoir contactés concernant la restriction sur votre compte.

En raison de la violation du Règlement sur les utilisations autorisées de PayPal, votre compte demeurera restreint de façon définitive.

Nos Conditions d’utilisation stipulent qu’à notre entière discrétion, nous nous réservons le droit de restreindre un compte en cas de violation des Conditions d’utilisation, y compris du Règlement sur les utilisations autorisées.

Conformément aux Conditions d’utilisation, lorsque nous restreignons définitivement un compte pour violation du Règlement sur les utilisations autorisées, nous pouvons suspendre votre argent pendant une période allant jusqu’à 180 jours ou plus.

Pour en savoir plus sur la procédure de déblocage de l’argent, reportez-vous à notre email d’origine indiquant les détails de la restriction.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, merci de supprimer toute référence à PayPal de vos sites et enchères.

Pour consulter notre Règlement sur les utilisations autorisées, cliquez sur Contrats d’utilisation en bas de n’importe quelle page, puis cliquez sur Règlement sur les utilisations autorisées de PayPal.

E&R attend une vraie réponse sur les raisons de cet énième blocage, mais n’est pas dupe et la question d’une nouvelle tentative de persécution par l’un des géants du Web se pose évidemment. Les officines communautaires habituelles épaulées par la DILCRAH (et son budget pharaonique de 100 millions d’euros) veulent mettre fin à la liberté d’expression sur Internet en s’appuyant activement sur les GAFA.

Pour rappel, en moins d’un an, l’association Égalité & Réconciliation a vu successivement résilié son compte bancaire La Banque postale, son assurance à la MAIF, son compte Facebook, son compte YouTube (rétabli provisoirement sous la pression de son avocat) et maintenant son compte PayPal. Sans parler des multiples procès visant à faire taire Alain Soral !

 

Le gouvernement, la judéo-maçonnerie et toutes les officines apatrides financées par nos impôts sont comme d' habitude à l 'origine de ces fermetures de compte  .

 

 

L' apatride Macron au service de Big Brother veut faire disparaître l’argent liquide d’ici 2022 .

 

En octobre 2017, le Premier ministre Edouard Philippe, assisté du ministre de l’Action et des Comptes Gérald Darmanin, annonçaient la mise en place d’un Comité d’action publique 2022 constitué de soi-disant experts et chargé d’émettre un rapport proposant des réformes à mettre en œuvre d’ici à 2022.

 

Il s’agissait, selon le Premier ministre, de moderniser les  » politiques publiques  » et les  » services publics « .

Mais le rapport publié s’avère beaucoup plus invasif qu’annoncé, envisageant des réformes aux conséquences catastrophiques pour l’ensemble des Français.

 

Dissimulée dans la partie 3, intitulée Transformer les services publics, la proposition 16 est une bombe dont rêvent depuis longtemps les grandes banques internationales :

« Aller vers une société « zéro cash  » pour simplifier les paiements tout en luttant mieux contre la fraude fiscale. »

Comme toujours, le mal se présente sous l’apparence d’un bien. Le rapport précise qu’il faut donc « réduire progressivement la circulation d’espèces vers une extinction complète « .

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? La disparition de l' argent liquide (pièces et billets) est la façon la plus sûre pour le Nouvel Ordre Mondial de nous contrôler de A à Z. S’il n’existe plus aucun autre moyen de payement que la forme électronique, l’Etat et les organismes bancaires pourront vous suivre à la trace, savoir en temps réel où vous vous situez, savoir ce que vous mangez, savoir ce que vous lisez, savoir à quel mouvement vous cotisez, savoir à quelle conférence vous assistez,…

C’est aussi une terrible épée de Damoclès suspendue au-dessus de votre tête : toute personne un peu trop gênante voire politiquement incorrecte pourra voir son compte en banque vidé en un clic.

Big Brother s’occupe de vous !

Prochaine étape: l' installation de puces électroniques sous la peau comme nouveau moyen de paiement ...

 

07/08/2018

Le député juif Meyer Habib fait entrer en toute impunité un Israélien armé à l’Assemblée Nationale ! ...

 

 

L’affaire est passée quasiment inaperçue, toute l’attention étant accaparée par l’affaire Benalla depuis de nombreux jours.

Fin juillet, Le Parisien signale comment le député franco-israélien Meyer Habib a contourné les règles de sécurité de l’Assemblée nationale pour y faire entrer un agent dé sécurité israélien qui a ostensiblement montrer son arme pour narguer les agents de sécurité de l’Assemblée nationale :

(…) Dans un courrier envoyé aux questeurs de l’Assemblée et dont nous avons pu prendre connaissance, le secrétaire général de la questure signale les faits suivants :

Le 3 juillet dernier, le député (Meyer Habib, ndlr) s’est présenté à la réception du 126 rue de l’Université, une des entrées de l’Assemblée, accompagné de quatre personnes et d’un officier de sécurité armé. Ce dernier n’ayant pu présenter de badge d’accès, le chef de groupe a « légitimement expliqué qu’il ne pouvait entrer », peut-on lire dans ce courrier.

Le ton est monté et l’officier de sécurité a fini par tourner les talons pour entrer par le 128 rue de l’Université. Un peu plus tard, cet officier est revenu accompagné de Meyer Habib et a « délibérément provoqué les agents en ouvrant sa veste pour montrer (…) une arme portée à la ceinture. » Meyer Habib a verbalement pris à parti le chef de groupe en insinuant qu’il lui était personnellement hostile pour « des raisons évidentes », « l’insinuation d’antisémitisme ne laissant aucun doute au chef de groupe », précise encore le secrétaire général de la questure.

Contacté Meyer Habib, explique que les personnes qu’il accompagnait étaient des représentants de l’armée israélienne, invités par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée dont il est vice-président.

(…) Selon nos informations, Florian Bachelier, le premier questeur s’interroge sur l’application de l’article 40 du Code de procédure pénal et donc la saisine du Parquet.