Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mondialisme

  • L' Islam est une machine de guerre et la chienlit au pouvoir feint de l' ignorer .

    Je n’ai pas une sympathie particulière pour Monsieur Collomb. Mais le fait d’avoir démissionné après avoir constaté que bientôt, nous ne serions plus côte à côte avec la communauté Islamique, mais face à face, a prouvé que même un socialiste pouvait avoir des éclairs de lucidité, bien qu’ils soient rares! ...

    J’attends donc le « face à face » avec quelque impatience, pour en finir d’une façon ou d’une autre avec l’idéologie meurtrière des coraniques, ou avec ce qui fut la France.

    Peu de choses permettent d’espérer que l’Hexagone échappera à la soumission, puisque le ministre de l’intérieur chargé de défendre notre identité, avait déjà proclamé le 22 Octobre2017 que l’islam était « une religion de Paix et d’amour ». On me dira que le Pape dit à peu près la même chose, mais l’histoire de l’Église comporte aussi des antipapes, et malgré Borgia , l’institution a duré !

    Toujours est-il que cette mansuétude du citoyen Castaner allait décider Monsieur Macron à le nommer à un poste qui lui permettrait d’exprimer son amour de l’Islam. Si l’on considère depuis sa nomination l’accroissement des feux de joie, des vitrines défoncées, et des Églises salopées, de Notre dame de Paris à Notre Dame d’Oloron, ce 3 Novembre, il semble bien que monsieur Castaner est en train de réussir sa mission. D’ailleurs en réclamant la construction de 2000 mosquées supplémentaires, Monsieur Dalil Boubakeur qui représenterait un Islam dit « modéré » dit-on, sait qu’il est tout à fait raisonnable et en accord avec ce que veut le laïcisme républicain.

    On sait qu’un Islamiste « modéré » n’égorge pas. Il se contenterait de tenir la victime à égorger immobile pour éviter toute gesticulation profane. Mais si les djiadistes au Moyen Orient en étaient encore à ces méthodes médiévales, Il est permis de penser qu’en Europe, ils se soient mieux adaptés à la modernité. Ce Dimanche 3 Novembre encore, le petit écran m’apprend qu’à Chanteloup, tandis que flambait le Palais de la culture, l’islam intégral, a victorieusement repoussé la police qui tentait de faire en sorte que les pompiers puissent intervenir contre le feu de joie ! Quelques jours auparavant, à Béziers, Un collège, un Gymnase et une école prenaient feu spontanément. Je précise bien « spontanément », car dans notre Hexagonie, il est interdit de supposer qu’il pourrait y avoir une relation entre les incendies et les « chances pour la France ». Là encore la police n’a pas agi avec le discernement souhaitable. Elle a pris à partie des jeunes qui venaient simplement se chauffer un peu, et cela a paru intolérable à ces citoyens qui ont pris ce qu’ils avaient sous la main pour se défendre : On ne sait comment il se trouvait là non seulement des pierres et des bâtons, mais aussi des explosifs et même, suivant la presse, des mortiers !

    J’ai un mauvais souvenir des mortiers. Sous les obus de ces engins, le Lieutenant Joyeux a été tué à mes cotés, et la même chose pourrait arriver aux membres des forces de l’ordre. Certains prétendent que ce serait souhaitable, car cela appellerait une réponse plus radicale que l’innocent matraquage. Mais pour l’instant, tout au contraire, le gouvernement est en train de modifier les pétoires dites « non létales » pour diminuer encore leur efficacité. C’est-à-dire qu’appliquant vis-à-vis des guerriers islamistes les lois de « l’humanisme » républicain, qui consiste à espérer la conversion des criminels, le gouvernement devient complice de l’invasion du territoire. Bien sur en parlant d’invasion, je ne fais que répéter la dénonciation qu’en faisait Giscard d’Estaing, après s’en être fait le complice en décrétant le regroupement familial. Certains qui n’ont pas eu la prudence de préciser qu’ils ne faisaient que répéter les propos d’un intouchable président de la république, ont subi la rigueur des tribunaux républicains. Car il est aujourd’hui des tribunaux qui appliquent ce que disait Salvator Allende, à savoir qu’ils ne doivent point faire justice, mais appliquer les directives du parti de progrès. Je me demande si ce progrès qui hier fut socialiste, n’est pas le Macronisme ; Après les bons souhaits que Monsieur Macron vient de prodiguer au gouvernement Algérien pour l’anniversaire de ses premières atrocités, on peut s’interroger.

    Il est tout à fait évident que l’apparition des mortiers dans l’arsenal des banlieues marque le passage de l’état de contestation à l’état de Guerre.

    L’Islam est une machine de guerre, et l’Islam, ce n’est que l’application stricte du Coran.

    L’intégrité Française devrait interdire le Coran, détruire les mosquées ou l’on prêche le Coran intégral, et déchoir de la nationalité Française ceux qui favorisent d’une manière ou d’une autres, la permissivité du Coran dans la culture nationale. Cela concerne me semble-t-il le personnel de tous les partis dits « de gouvernement », qui n’ont gouverné que pour se remplir les poches.

     

     

    Tous les français qui veulent savoir, savent que l’amour de Castaner et des républicains de progrès pour l’islam, contient l’espoir de pouvoir se servir de l’Islam pour éliminer le Christianisme. Ce fut la politique constante de la république, qui, dès la chute de l’Empire, fit tout pour arrêter les conversions massives des Kabyles au catholicisme. Devenue strictement Franc-maçonne la République devait tout faire pour que l’Algérie stagne sous l’immobilisme Coranique, et Le Père de Foucault qui n’était pas Maçon, avait prévenu les Français de ce qui est arrivé !

    Certes, de 40% de mécontents il y a 6 mois, nous avons sauté à 62 % paraît-il : Il y aurait donc une prise de conscience de ce que Macron n’est pas le « chevalier blanc » que l’on attendait. Certains en déduisent que ce fut un faute de voter Macron, et je ne suis pas de cet avis. Je pense qu’il était tout à fait légitime de sortir de l’intermède socialiste dont la bêtise devenait omnipotente, avec ses mignons subventionnés, ses repris de justice sentencieux, et ses femelles en ménopause d’intelligence. On peut pardonner l’erreur politique, car elle porte des leçons pour en sortir. Mais la bêtise est incontournable, et quant elle est socialiste, elle joint le ridicule à l’incapacité et à la prétention ! Hollande avait tout du dindonneau qui glousse en faisant la roue pour séduire ses cocottes. Il glousse d’ailleurs toujours en se sachant intouchable, car la république a des bontés pour l’étron lorsqu’il est Elyséen ! Et  nous en étions là !

    Le seul maintien de Castaner à son poste, néantifie le discours de Macron sur l’appel à la mobilisation contre « l’Hydre Islamique ». Rien n’est plus contraire à l’appel du Président de la République que les anciennes déclarations de son ministre. On est étonné que la chienlit ait pu investir à ce point le Macronisme ! Bien sur, le Président a insisté sur le fait que dans cette lutte, les institutions ne suffiraient pas, et l’on peut même dire que depuis 4O ans, les institutions ont été interprétées comme devant être favorables à l’étranger ! Bien sur, que Monsieur Macron soit l’héritier d’une véritable impuissance Elyséenne à se faire obéir est évident. Cela lui vaudrait peut-être des circonstances atténuantes, lorsque la résistance nationale l’ayant emporté, il faudra juger les collabos de l’Islamisme , avec ceux de la porcification nationale.

    Car enfin, lorsque le rappeur Nick Conrad qui se prétend artiste noir et Parisien, publie et anime ce texte :« Je rentre dans les crèches, je tue les bébés blancs ; Attrapez les vite, pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps et divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands, fouettez-les fort, faites-le franchement, que ça pue la mort et que ça pisse le sang ! » et que ce pousse-au-crime ne soit condamné qu’à 5000 Euros d’amende avec sursis, on peut avoir de réelles inquiétudes sur l’état de la justice dans l’ère Macronienne !

     

     

    Car quand, lors de la fête de la musique, le 21 Juin 2018,le président invite à l’Elysée les danseurs contorsionnistes du « Voguing », la danse emblématique de la communauté des lesbiennes, gay, bisexuels et Transgenres noirs et américains, et que le chanteur de ce ramassis exhibe ostensiblement sur son T-shirt, la précision « Fils d’immigré noir et pédé », comment croire que le chef de l’état qui parait ravi, et comme dans son élément avec ce groupe, puisse prétendre à une moralisation quelconque de notre société ?

    Moi je pense que Nick Conrad n’a pas le droit d’exister parce qu’il est inhumain, et qu’une justice qui lui accorde un sursis, devrait être elle-même justiciable, pour avoir laissé un criminel potentiel en position, non pas de passer aux actes, car il est pétri de lâcheté, mais en position d’inciter sa communauté raciale à le faire.

    L’Islam lui, prône l’assassinat religieux. Et admettre l’islam, même baptisé « de France », c’est admettre l’assassinat en France, même si l’on prétend combattre l’Hydre ! Certes, quand l’ Evêque de Belfort, le citoyen Blanchet justifie sa présence dans les manifestations islamophiles en déclarant que « les musulmans sont nos frères » on ne peut le contredire, mais il faut tout de même ajouter qu’ils sont nos frères comme Caïn était le frère d’Abel ! La gestion du pays est à l’image des discours du Président de la République, dont certains sont remarquables mais ne se traduisent pas par les réformes impératives nécessaires. Par exemple quant la cour des comptes dénonce que 53000 retraites versées aux travailleurs étrangers, sont fantomatiques, et réclameraient une suspension immédiates, que fait-on ? Rien ! Et pourtant, nous avons affaire à des retraités abusifs, dont certains seraient encore vivants à 117 ans !

    Et le scandale continue, alors que l’ignoble Valls, étrillé comme il se devait par l’électeur Espagnol, avait, au temps de sa malfaisance Française, supprimé les aides aux maisons de retraite publiques, où agonisent nos vieux travailleurs. Tout cela s’ajoute au scandale d’une immigration où seulement 15 % d’indésirables sont réellement expulsés, tandis que les clandestins renforceront la natalité des Français de papier, des Coraniques polygames dont les épouses sont considérées comme des mères célibataires, et les vendeurs de drogue, qui ont créé dans notre pays des enclaves où la police ne peut plus pénétrer.

    Actuellement, ils se dit que le traitement de l’immigration, de l’intégration, et le maintient de sa gabegie, nous coûterait de vingt cinq à cent milliards suivant les critères retenus! ( Il n’y a pas de chiffres officiels...) Et dans la république inégalitaire ou pour nous faire un instant oublier les carences de l’état, Monsieur Canteloup percevrait 150 755 Euros par mois pour faire le Pître, les Paysans continuent à se pendre, pour illustrer ce qu’est notre république…

    Pendant ce temps, Erdogan demande aux femmes Turques de faire au moins 5 enfants, au cas où l’Occident résisterait encore 2O ans à l’invasion Islamique , l’Irak est au bord de la guerre civile, et le Liban n’en est pas loin ; Les troubles Algériens nous préparent une vague d’immigration massive, et Daech démontre qu’au Mali, il frappe qui il veut, quant il veut, tandis qu’en France l’action syndicale dans les troubles de la SNCF, semble illustrer , ce que disait Doumeng du Parti Communiste :   « Nous pouvons baisser à 10%, à 5%, à 2% ! Tant qu’on aura la CGT, on vous fera manger de la merde quand on voudra ! ».

    Toujours dans cette France qui s’inquiète beaucoup du sort des Français de Daech prisonniers des Kurdes, Monsieur Pechenard, ancien directeur général de la police, qui vient de dénoncer avec rigueur la paupérisation des forces de l’ordre et la remise en liberté des délinquants, déclare faire confiance à cette « droite » qui nous a donné les Giscards, les Chirac, et les Sarkozy, c’est-à-dire à la fausse droite cravatée de tricolore ! Quel crétinisme ...

     

    Alexis ARETTE

     

  • Alors que la Turquie bombarde la Syrie, l’Union Européenne lui donne un milliard d' euros de plus ! ...

     

     

    Dans le contexte d’une Turquie qui bombarde la Syrie, l’Union Européenne a décidé d’offrir de nouveau un milliard d’euros à Erdogan.

    Jeudi dernier, d’Ankara, le vice-président américain Mike Pence annonçait ce que les États-Unis appellent un « cessez-le-feu » et que les Turcs n’hésitent pas à désigner comme une « pause » dans le conflit. Un arrêt de 5 jours dans les combats, le temps pour les Kurdes de se replier à 30 km au sud de la frontière syrienne.

    Ce même jour, le conseil européen de Bruxelles publie une condamnation de l’attaque unilatérale turque contre les Kurdes mais en même temps, poussé par l’Allemagne, engage le payement d’une nouvelle tranche des sommes destinées à Ankara sur la base de l’accord de 2016.

    Celui qui, en échange du traitement des réfugiés syriens en Turquie, oblige l’Union européenne à régler à Erdogan 6 milliards d’euros. Pour acheter la paix sociale en Europe !

    La chancelière allemande Merkel a peur de se retrouver avec 500 000, si ce n’est plus, de réfugiés syriens en Allemagne, comme cela est arrivé en 2015 et 2016. D’où cet amoindrissement de ton envers la Turquie et les négociations lancées pour empêcher Erdogan de donner suite à ses menaces d’envoyer les « migrants » en territoire européen.

    La Turquie bombarde et l’Europe paye ! Telle est la conclusion de l’action de l’Union Européenne dans le contexte syrien des derniers jours. Une UE toujours plus faible et ridicule sur le plan international, soumise qu’elle est au bon vouloir du « sultan » turc.

    Francesca de Villasmundo

  • Réchauffement climatique: la plus grande escroquerie de l’Histoire !

     

     

    Politiques et médias hurlent à la lune, la terre se réchauffe et c’est l’homme qui en est responsable ! Nous produirions trop de CO², ce dioxyde de carbone ou gaz carbonique qui est la cause du mal, son accumulation dans l’atmosphère induisant un effet de serre. Cette brillante découverte est l’œuvre d’un organisme né d’une initiative politique internationale (ONU), sous la tutelle de l’Organisation Météorologique Mondiale : l’International Panel on Climat Change, dont la traduction est Commission internationale d’enquête sur l’évolution du climat et en aucun cas Groupe d’Experts Intergouvernementaux du Climat. Et l’on ne compte dans cette commission que peu ou prou de véritables scientifiques en météorologie, climatique ou physique : la plupart des membres sont sans qualifications spécifiques en rapport avec le sujet, émanations politiques des gouvernements qui les ont mis en place.

    Dans la mission que lui à confié l’OMM, l’IPCC1.est « chargé d’évaluer les informations d’ordre scientifique, technique et sociaux économiques qui sont nécessaires à la compréhension du phénomène climatique créé par l’homme […]. Il n’a pas mandat d’entreprendre des travaux de recherche, ni de suivre l’évolution des variables climatiques, ni d’autres paramètres pertinents. » !!!. (sic) Cette commission est en fait chargée de trier dans la masse des communications scientifiques, les éléments ponctuels qui pourraient étayer le postulat politique de la responsabilité humaine dans l’évolution du climat...

    Les prises de positions et les déclarations de « l’IPCC-Giec » sont contestées depuis vingt ans par la majorité du monde scientifique.

    En 2018, une pétition signée par 500 scientifiques de renommée internationale : Professeurs, prix Nobel, lauréats de nombreux prix, auteurs d’articles majeurs et universellement reconnus à dénoncé et rejeté ses conclusions, mettant en exergue les mensonges, les erreurs, les détournements partiaux. Dans le même sens et avec le même objectif plus de 31000 scientifiques de haut niveau ont signés l’Orégon Pétition.

    Si l’on y regarde de près, qui sont les bénéficiaires de «  la taxe carbone » qui est censée être payée par tous les émetteurs de CO²…en gros par toutes les activités humaines, industries, transports, chauffages…mais plus largement à tout ce qui vit, car le carbone étant le support de la vie sur terre, et tout ce qui vit rejette du CO² ?

    D’une manière générale à toutes les fabrications qui sont liées de près ou de loin aux actions pour la dite-préservation du climat : le rôle des fonds de pension méritent particulièrement d’être étudié : tout dans ce bas monde tourne autour « du pèze, du fric et du saint bénéfice » comme disait M. Audiard.

    Revenons sur quelques annonces : Le climat terrestre est soumis à de grands cycles dont les plus longs se calculent en milliards d’années et les plus courts en millions. Depuis 18000 ans nous sommes dans une période interglaciaire, dans laquelle des cycles de réchauffements et de refroidissements se succèdent. Comme on le voit, ces transformations ne sont pas à l’échelle humaine et le travail de lIPCC ne porte que sur les trente dernières années. Les premières études sur le climat ont été réalisées dès le 18ème par les Anglais. Cette étude portait sur la production céréalière, en fonction des années chaudes ou froides. Il est apparu une corrélation entre l’augmentation des tâches solaires qui suivent un rythme de 11 et de 22 ans, avec les bonnes années : preuve que l’activité solaire avait une influence sur le climat.. Les études paléo climatiques ont mis en évidence que les variations de températures ne dépendaient pas de la composition de l’atmosphère, mais des quantités d’énergies produites par la géologie planétaire provenant du soleil. Les nuages de poussières mis en suspension dans la mésosphère à plus de 50Km d’altitude par les éruptions volcaniques ont plus d’influence sur le climat que le l’O3 ou le CO².

    La montée des eaux : La fonte des banquises amènerait une rapide montée des mers, mais le théorème d’Archimède prouve le contraire ! La fonte des glaciers aurait le même effet, on oublie de dire que dans le même temps les continents, allégés se soulèvent. D’ailleurs dans les temps historiques nous avons connu des périodes où les glaciers étaient beaucoup plus réduits qu’actuellement : Les chroniques danoises rappellent qu’au 8ème siècle, le Groenland était une terre d’élevage et de culture vivrière qui n’était pas couverte de glace. Les chartriers de Savoie et de Suisse font état de baux d’alpages au 12 et 13èmesiècle, concernant des terres actuellement recouvertes de glace… ! Enfin l’académie des Sciences Australienne à récemment stigmatisé la manipulation des données concernant aussi bien l’évolution de la température que le niveau des océans : elle remarque notamment que les informations concernant la zone Pacifique sont trop partielles et trop mal réparties pour une exploitation raisonnable. Les Océans et les mers recouvrent 70% de la surface du globe, dont le Pacifique à lui seul 35%. Il y encore trop d’inconnues pour une modélisation fiable.. Quoi qu’il en soit, cela fait 70 ans que je vois la mer sur le littoral Noirmoutrin et si parfois, les tempêtes grignotent le rivage ou changent les sables de place, il n’y a pas dans mes données de calcul de navigation de changement apparent sur le niveau moyen des eaux .

    Par contre le « réchauffement » fait marcher le commerce : Éoliennes dispendieuses et non rentables qui dévastent et stérilisent définitivement la terre et les fonds marins, avec leurs fondations, là où elles s’implantent, avec une durée de vie d’environ 25 ans ! Panneaux solaires d’une durée de vie elle aussi d’une vingtaine d’années, qui posent de très gros problèmes de recyclages et ne produisent eux aussi que de manière aléatoire et discontinue. ;

    la voiture électrique qui doit remplacer les moteurs thermiques mais qui outre la nécessité de doubler la production d’énergie pour leur permettre de rouler, utilisent des batteries effroyablement polluantes lorsqu’on veut les recycler ; et dans le meilleur des cas ne permettent que des sauts de puce de 200Km entre deux recharges (2h de route 12h de charge : Paris – Strasbourg , 500Km -30h… !)

    Les fonds de pension américains ne se sont pas positionnés sur le moteur à hydrogène, comme ils le sont sur les éoliennes et sur la production du cuivre ! Quant à la production de terres rares et du silicium, elle reste la chasse gardée de la Chine qui ne reconnaît pas la propriété industrielle.

    Au lieu de fantasmer sur des phénomènes naturels que nous ne pouvons maîtriser, cessons de transformer notre planète en dépotoir et réduisons drastiquement nos déchets…mais cela intéresse beaucoup moins nos politiques, car cela entraîne un changement de consommation et a des répercutions dans l’industrie et les médias : moins d’emballages inutiles, plus de fiabilité des produits, consommation de productions locales, moins de transports, moins de publicité inutile et plus grave, rupture des incitations à un consumérisme effréné…

    Cela ne va pas dans le bon sens pour la grande finance qui rêve de populations lobotomisées incapables de réfléchir que l’on peut pressurer à merci avant de les jeter…

    Michel Roger

     

    1Depuis le départ des Américains, pourtant initiateurs de projet, Macron fait assurer par la France, donc avec nos impôts, 40% du budget de l’ IPCC ...