Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lobbies homosexuels

  • La révolution Lgbt toujours plus loin : deux femmes inverties partagent la grossesse ...

     

    Rien ne semble arrêter la révolution anthropologique et globale lgbtqi+ dans sa volonté de déconstruction sans limites de l’ordre de la nature, qu’elle peut mener à bien grâce à l’appui de médecins apprentis-sorciers et de gouvernements occidentaux acquis à la cause homosexualiste.

    Elles sont deux femmes lesbiennes vivant ensemble qui voulaient avoir un enfant et se sentir mères pareillement. Donna et Jasmine Francis-Smith, on ne sait pas de qui est le patronyme, “mariage” pour tous oblige, ont partagé la grossesse de Otis né le 30 septembre dernier à Colchester, en Angleterre. L’œuf appartient à Donna, « il a été fécondé et ensuite introduit dans mon corps pendant 18 heures », explique la jeune femme au The Telegraph. « Puis il a été introduit dans le corps de Jasmine et elle est tombée enceinte » continue-t-elle. « Avec beaucoup de couples de même sexe, c’est l’un des deux qui fait tout le travail. La femme tombe enceinte et donne naissance à un enfant. Grâce à cette technique, nous avons vécu et éprouvé de la même manière la grossesse. Cela nous a rapprochées encore plus ».

    Le docteur Kamal Ahuja, directeur du London Women’s Clinic et maître d’œuvre de cette grossesse a déclaré que c’était « la première naissance dans le monde après une grossesse partagée ».

    « Toute la procédure a été une expérience extraordinaire et nous avons eu tout ce que nous voulions de cela » a souligné de son côté Jasmine à la BBC. Les deux femmes se sentent ainsi « égales dans tout le processus » de la maternité a-t-elle ajouté.

    Cette affaire engendre quelques réflexions : plus que jamais le droit artificiel à l’enfant, couplé au choix individuel de l’avoir par toutes sortes de moyens sauf le plus naturel qui soit, supplante la plus minime des considérations éthiques et le droit naturel de l’enfant à avoir un père et une mère.

    Le ressenti individuel l’emporte dans les esprits mais aussi dans le droit sur la réalité naturelle, il devient la norme sur lequel se fonde la filiation des générations futures : ces deux femmes se croient mères biologiques à part égale, alors que dans la réalité seule l’une d’elle l’est biologiquement. Quant au père, même s’il est le grand absent de la vie de cet enfant, il existe bel et bien quelque part, comme le commande la nature.

    Mais cette affaire soulève cependant une autre question et montre par là les contradictions qui habitent la communauté lgbtqi+. Pour faire passer la GPA, on nous explique, à la remorque de Pierre Bergé, que les femmes ayant le droit de faire ce qu’elles veulent de leur corps elles peuvent donc louer leur ventre comme elles louent leur bras, et que louer son utérus n’affecte pas émotionnellement les femmes qui s’y adonnent. Mais quand on écoute Jasmine, parce qu’elle a porté Otis, elle se sent sa mère, elle estime même être sa mère, à égalité avec la mère biologique. Un lien affectif, et assez naturel d’ailleurs, s’est créé entre elle et l’enfant qu’on lui a implanté dans le ventre et qu’elle a porté pendant 9 mois.

    La révolution anthropologique mondiale qui est en marche sous la pression des lobbies homosexualistes ouvre la voie à un tsunami de troubles identitaires et de souffrances psychologiques, affectives, émotionnelles et morales chez la majorité des enfants issus de ces techniques artificielles et privés arbitrairement d’un parent biologique, mais aussi chez certains des adultes qui y auront eu recours pour contourner la réalité de la nature et de la Création.

    Les lendemains pour eux ne chanteront pas …

     

    Francesca de Villasmundo

     

  • En France rien n'est fait pour soustraire les enfants à la pornographie !

    En octobre 2019, dans un collège du centre de Toulouse, trois élèves, dont le plus jeune avait 13 ans, ont été mis en examen pour viol en réunion. Selon leurs avocats, ils étaient addicts à la pornographie : « Gavés à la pornographie, leur vision de la sexualité est décalée ».

    Comment peut-on en arriver là ?

    • 90 % des enfants de 11 ans ont déjà vu de la pornographie .
    • 8 % des 14/15 ans sont même addicts à la pornographie, mettant en danger leur vie entière.

    La pornographie est omniprésente et le développement de la technologie rend la loi complètement dépassée. Notre droit actuel n’est plus adapté à des modes de vie chamboulés par le smartphone partout. Et ceux qui en payent le prix le plus élevé, ce sont ceux qui ne sont pas encore formés, ceux qui sont trop jeunes.

    Parmi la quasi-totalité des agences de santé publique, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) a encore appelé récemment le gouvernement à renforcer la lutte contre la consommation croissante d’images et de films X par les jeunes.

    Depuis une quinzaine d’années, l’exécutif s’est prononcé régulièrement sur ce fléau. Sous les quinquennats Sarkozy et Hollande, le pouvoir exécutif avait déjà annoncé qu’il allait agir. Rien n'a été fait !

    En février 2017, le candidat Macron déclarait que « le porno, ça fait partie de la vie »...

    En novembre 2019, il indique vouloir protéger les jeunes enfants de ce fléau. En son temps, Nicolas Sarkozy et François Hollande avaient dit la même chose. Jusqu’ici rien n’a été fait. Nous demandons que la protection des mineurs contre la pornographie devienne en 2020 la grande cause nationale décrétée par le Premier ministre.

    L’inscription en “Grande cause nationale” est effectuée par le Premier ministre. Elle permet de mettre une cause au centre des débats, notamment des débats parlementaires. Grâce au label “Grande cause nationale”, les associations pourront diffuser gratuitement leur « campagne de communication et d’information sur les radios et les télévisions publiques ».

    La pornographie en ligne est omniprésente à travers des entreprises légales qui brassent des milliards d’euros. Ces sites sont offerts au public par le biais des opérateurs d’internet. Ces opérateurs internet doivent eux-mêmes répondre aux consignes de l’État.

    Si rien n’a encore été fait en France pour contrer ce fléau, beaucoup de choses se font à l’étranger !

    • Les Philippines ont tout simplement bloqué les principaux sites pornographiques.
    • La ministre de l’Intérieur de Nouvelle-Zélande a annoncé que des travaux avaient débuté concernant le blocage de sites pornographiques aux mineurs.
    • Le Royaume-Uni, même s’il a reporté l’adoption d’un an, réfléchit toujours à un moyen de bloquer l’accès des sites pornographiques aux mineurs.
    • L’Agence de sécurité intérieure en Australie a proposé au mois d’octobre d’utiliser des scanners faciaux pour confirmer l’âge des utilisateurs avant qu’ils ne regardent de la pornographie.
    • Le gouvernement de la Corée du Sud bloque complètement les sites pornographiques s’ils sont accessibles aux mineurs.
    • Une décision de justice en Russie a fait bloquer les principaux sites pornographiques du pays.
    • Au Québec, une pétition a été lancée qui a fait son chemin jusqu’à l’Assemblée nationale du Québec.

    Et en France ? Rien, juste des paroles ! ...

     

    (source : Citizengo)

     

  • L' Islam est une machine de guerre et la chienlit au pouvoir feint de l' ignorer .

    Je n’ai pas une sympathie particulière pour Monsieur Collomb. Mais le fait d’avoir démissionné après avoir constaté que bientôt, nous ne serions plus côte à côte avec la communauté Islamique, mais face à face, a prouvé que même un socialiste pouvait avoir des éclairs de lucidité, bien qu’ils soient rares! ...

    J’attends donc le « face à face » avec quelque impatience, pour en finir d’une façon ou d’une autre avec l’idéologie meurtrière des coraniques, ou avec ce qui fut la France.

    Peu de choses permettent d’espérer que l’Hexagone échappera à la soumission, puisque le ministre de l’intérieur chargé de défendre notre identité, avait déjà proclamé le 22 Octobre2017 que l’islam était « une religion de Paix et d’amour ». On me dira que le Pape dit à peu près la même chose, mais l’histoire de l’Église comporte aussi des antipapes, et malgré Borgia , l’institution a duré !

    Toujours est-il que cette mansuétude du citoyen Castaner allait décider Monsieur Macron à le nommer à un poste qui lui permettrait d’exprimer son amour de l’Islam. Si l’on considère depuis sa nomination l’accroissement des feux de joie, des vitrines défoncées, et des Églises salopées, de Notre dame de Paris à Notre Dame d’Oloron, ce 3 Novembre, il semble bien que monsieur Castaner est en train de réussir sa mission. D’ailleurs en réclamant la construction de 2000 mosquées supplémentaires, Monsieur Dalil Boubakeur qui représenterait un Islam dit « modéré » dit-on, sait qu’il est tout à fait raisonnable et en accord avec ce que veut le laïcisme républicain.

    On sait qu’un Islamiste « modéré » n’égorge pas. Il se contenterait de tenir la victime à égorger immobile pour éviter toute gesticulation profane. Mais si les djiadistes au Moyen Orient en étaient encore à ces méthodes médiévales, Il est permis de penser qu’en Europe, ils se soient mieux adaptés à la modernité. Ce Dimanche 3 Novembre encore, le petit écran m’apprend qu’à Chanteloup, tandis que flambait le Palais de la culture, l’islam intégral, a victorieusement repoussé la police qui tentait de faire en sorte que les pompiers puissent intervenir contre le feu de joie ! Quelques jours auparavant, à Béziers, Un collège, un Gymnase et une école prenaient feu spontanément. Je précise bien « spontanément », car dans notre Hexagonie, il est interdit de supposer qu’il pourrait y avoir une relation entre les incendies et les « chances pour la France ». Là encore la police n’a pas agi avec le discernement souhaitable. Elle a pris à partie des jeunes qui venaient simplement se chauffer un peu, et cela a paru intolérable à ces citoyens qui ont pris ce qu’ils avaient sous la main pour se défendre : On ne sait comment il se trouvait là non seulement des pierres et des bâtons, mais aussi des explosifs et même, suivant la presse, des mortiers !

    J’ai un mauvais souvenir des mortiers. Sous les obus de ces engins, le Lieutenant Joyeux a été tué à mes cotés, et la même chose pourrait arriver aux membres des forces de l’ordre. Certains prétendent que ce serait souhaitable, car cela appellerait une réponse plus radicale que l’innocent matraquage. Mais pour l’instant, tout au contraire, le gouvernement est en train de modifier les pétoires dites « non létales » pour diminuer encore leur efficacité. C’est-à-dire qu’appliquant vis-à-vis des guerriers islamistes les lois de « l’humanisme » républicain, qui consiste à espérer la conversion des criminels, le gouvernement devient complice de l’invasion du territoire. Bien sur en parlant d’invasion, je ne fais que répéter la dénonciation qu’en faisait Giscard d’Estaing, après s’en être fait le complice en décrétant le regroupement familial. Certains qui n’ont pas eu la prudence de préciser qu’ils ne faisaient que répéter les propos d’un intouchable président de la république, ont subi la rigueur des tribunaux républicains. Car il est aujourd’hui des tribunaux qui appliquent ce que disait Salvator Allende, à savoir qu’ils ne doivent point faire justice, mais appliquer les directives du parti de progrès. Je me demande si ce progrès qui hier fut socialiste, n’est pas le Macronisme ; Après les bons souhaits que Monsieur Macron vient de prodiguer au gouvernement Algérien pour l’anniversaire de ses premières atrocités, on peut s’interroger.

    Il est tout à fait évident que l’apparition des mortiers dans l’arsenal des banlieues marque le passage de l’état de contestation à l’état de Guerre.

    L’Islam est une machine de guerre, et l’Islam, ce n’est que l’application stricte du Coran.

    L’intégrité Française devrait interdire le Coran, détruire les mosquées ou l’on prêche le Coran intégral, et déchoir de la nationalité Française ceux qui favorisent d’une manière ou d’une autres, la permissivité du Coran dans la culture nationale. Cela concerne me semble-t-il le personnel de tous les partis dits « de gouvernement », qui n’ont gouverné que pour se remplir les poches.

     

     

    Tous les français qui veulent savoir, savent que l’amour de Castaner et des républicains de progrès pour l’islam, contient l’espoir de pouvoir se servir de l’Islam pour éliminer le Christianisme. Ce fut la politique constante de la république, qui, dès la chute de l’Empire, fit tout pour arrêter les conversions massives des Kabyles au catholicisme. Devenue strictement Franc-maçonne la République devait tout faire pour que l’Algérie stagne sous l’immobilisme Coranique, et Le Père de Foucault qui n’était pas Maçon, avait prévenu les Français de ce qui est arrivé !

    Certes, de 40% de mécontents il y a 6 mois, nous avons sauté à 62 % paraît-il : Il y aurait donc une prise de conscience de ce que Macron n’est pas le « chevalier blanc » que l’on attendait. Certains en déduisent que ce fut un faute de voter Macron, et je ne suis pas de cet avis. Je pense qu’il était tout à fait légitime de sortir de l’intermède socialiste dont la bêtise devenait omnipotente, avec ses mignons subventionnés, ses repris de justice sentencieux, et ses femelles en ménopause d’intelligence. On peut pardonner l’erreur politique, car elle porte des leçons pour en sortir. Mais la bêtise est incontournable, et quant elle est socialiste, elle joint le ridicule à l’incapacité et à la prétention ! Hollande avait tout du dindonneau qui glousse en faisant la roue pour séduire ses cocottes. Il glousse d’ailleurs toujours en se sachant intouchable, car la république a des bontés pour l’étron lorsqu’il est Elyséen ! Et  nous en étions là !

    Le seul maintien de Castaner à son poste, néantifie le discours de Macron sur l’appel à la mobilisation contre « l’Hydre Islamique ». Rien n’est plus contraire à l’appel du Président de la République que les anciennes déclarations de son ministre. On est étonné que la chienlit ait pu investir à ce point le Macronisme ! Bien sur, le Président a insisté sur le fait que dans cette lutte, les institutions ne suffiraient pas, et l’on peut même dire que depuis 4O ans, les institutions ont été interprétées comme devant être favorables à l’étranger ! Bien sur, que Monsieur Macron soit l’héritier d’une véritable impuissance Elyséenne à se faire obéir est évident. Cela lui vaudrait peut-être des circonstances atténuantes, lorsque la résistance nationale l’ayant emporté, il faudra juger les collabos de l’Islamisme , avec ceux de la porcification nationale.

    Car enfin, lorsque le rappeur Nick Conrad qui se prétend artiste noir et Parisien, publie et anime ce texte :« Je rentre dans les crèches, je tue les bébés blancs ; Attrapez les vite, pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps et divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands, fouettez-les fort, faites-le franchement, que ça pue la mort et que ça pisse le sang ! » et que ce pousse-au-crime ne soit condamné qu’à 5000 Euros d’amende avec sursis, on peut avoir de réelles inquiétudes sur l’état de la justice dans l’ère Macronienne !

     

     

    Car quand, lors de la fête de la musique, le 21 Juin 2018,le président invite à l’Elysée les danseurs contorsionnistes du « Voguing », la danse emblématique de la communauté des lesbiennes, gay, bisexuels et Transgenres noirs et américains, et que le chanteur de ce ramassis exhibe ostensiblement sur son T-shirt, la précision « Fils d’immigré noir et pédé », comment croire que le chef de l’état qui parait ravi, et comme dans son élément avec ce groupe, puisse prétendre à une moralisation quelconque de notre société ?

    Moi je pense que Nick Conrad n’a pas le droit d’exister parce qu’il est inhumain, et qu’une justice qui lui accorde un sursis, devrait être elle-même justiciable, pour avoir laissé un criminel potentiel en position, non pas de passer aux actes, car il est pétri de lâcheté, mais en position d’inciter sa communauté raciale à le faire.

    L’Islam lui, prône l’assassinat religieux. Et admettre l’islam, même baptisé « de France », c’est admettre l’assassinat en France, même si l’on prétend combattre l’Hydre ! Certes, quand l’ Evêque de Belfort, le citoyen Blanchet justifie sa présence dans les manifestations islamophiles en déclarant que « les musulmans sont nos frères » on ne peut le contredire, mais il faut tout de même ajouter qu’ils sont nos frères comme Caïn était le frère d’Abel ! La gestion du pays est à l’image des discours du Président de la République, dont certains sont remarquables mais ne se traduisent pas par les réformes impératives nécessaires. Par exemple quant la cour des comptes dénonce que 53000 retraites versées aux travailleurs étrangers, sont fantomatiques, et réclameraient une suspension immédiates, que fait-on ? Rien ! Et pourtant, nous avons affaire à des retraités abusifs, dont certains seraient encore vivants à 117 ans !

    Et le scandale continue, alors que l’ignoble Valls, étrillé comme il se devait par l’électeur Espagnol, avait, au temps de sa malfaisance Française, supprimé les aides aux maisons de retraite publiques, où agonisent nos vieux travailleurs. Tout cela s’ajoute au scandale d’une immigration où seulement 15 % d’indésirables sont réellement expulsés, tandis que les clandestins renforceront la natalité des Français de papier, des Coraniques polygames dont les épouses sont considérées comme des mères célibataires, et les vendeurs de drogue, qui ont créé dans notre pays des enclaves où la police ne peut plus pénétrer.

    Actuellement, ils se dit que le traitement de l’immigration, de l’intégration, et le maintient de sa gabegie, nous coûterait de vingt cinq à cent milliards suivant les critères retenus! ( Il n’y a pas de chiffres officiels...) Et dans la république inégalitaire ou pour nous faire un instant oublier les carences de l’état, Monsieur Canteloup percevrait 150 755 Euros par mois pour faire le Pître, les Paysans continuent à se pendre, pour illustrer ce qu’est notre république…

    Pendant ce temps, Erdogan demande aux femmes Turques de faire au moins 5 enfants, au cas où l’Occident résisterait encore 2O ans à l’invasion Islamique , l’Irak est au bord de la guerre civile, et le Liban n’en est pas loin ; Les troubles Algériens nous préparent une vague d’immigration massive, et Daech démontre qu’au Mali, il frappe qui il veut, quant il veut, tandis qu’en France l’action syndicale dans les troubles de la SNCF, semble illustrer , ce que disait Doumeng du Parti Communiste :   « Nous pouvons baisser à 10%, à 5%, à 2% ! Tant qu’on aura la CGT, on vous fera manger de la merde quand on voudra ! ».

    Toujours dans cette France qui s’inquiète beaucoup du sort des Français de Daech prisonniers des Kurdes, Monsieur Pechenard, ancien directeur général de la police, qui vient de dénoncer avec rigueur la paupérisation des forces de l’ordre et la remise en liberté des délinquants, déclare faire confiance à cette « droite » qui nous a donné les Giscards, les Chirac, et les Sarkozy, c’est-à-dire à la fausse droite cravatée de tricolore ! Quel crétinisme ...

     

    Alexis ARETTE