Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2017

La France, pays le plus taxé au monde !

 

Le système fiscal français est le plus contraignant au monde pour une contrepartie qui est loin d’être aussi satisfaisante.

Avec un indice de 168.3, la France est même largement en tête, devançant la Chine (159 en indice) et la Belgique (156.4).

En ce qui concerne l’imposition des revenus des entreprises, avec un indice de 34.4, la France est au 8e rang mondial, le pays où les entreprises sont les plus taxés est l’Etat de New-York avec un taux de 46.2, mais si on s’en tient aux nations, il s’agit de l’Inde avec un taux de 42. A l’autre bout du classement, il n’y a pas d’impôts sur les entreprises aux Emirats Arabes Unis.

En ce qui concerne les revenus des particuliers, la France est le 4e pays le plus taxé au monde, la palme revenant à la Suède avec un indice de 61. A l’autre extrémité, par d’impôts pour les particuliers aux Emirats Arabes Unis et au Qatar.

L’Impôt sur les grandes fortunes n’existe que dans 6 pays ou états du monde, la France était en tête avec un indice de 1.8, devançant l’Argentine et son indice d’1.3, les autres pays taxés étant l’Italie, la Suisse, la Norvège et l’Inde.

Pour les charges patronales, la France est au 3e rang mondial avec un indice de 45, derrière l’Ukraine (50) et la Chine (49). A contrario, plusieurs pays ignorent les charges patronales : le Qatar, la Géorgie, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud.

Pour les prélèvements sociaux sur les employés, la France est au 14e rang mondial avec un indice de 15, loin derrière le premier, les Pays-Bas, qui ont un indice de 31.2. Il n’y a aucun prélèvement social sur les salaires des travailleurs du Pakistan, du Kazakhstan, de la Russie, de la Macédoine, de la Géorgie et du Qatar.

En ce qui concerne la TVA, qui n’est pas une spécificité française, la France pointe au 11e rang mondial, le taux maximum, 25 % étant celui de la Suède, de la Norvège, du Danemark et du Brésil. Pas de TVA au Qatar et aux Emirats Arabes Unis.

En ce qui concerne la tendance des taxations, elle est extrêmement haussière en Inde (24 points d’indice en plus rien qu’entre 2008 et 2009), à Malte, en Turquie et en Chine et en baisse aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et en Pologne. La France avec une augmentation de 1.1 d’indice, voit s’aggraver ses équilibres économiques.

Si on classe les pays par strates, on obtient la répartition suivante :

– Indice supérieur à 160 : la France (168.3).

– Indice supérieur à 150 : la Chine (159), la Belgique (156.4) et la Suède (150.7).

– Indice supérieur à 140 : les Pays-Bas (146.5) et l’Autriche (144.5).

– Indice supérieur à 130 : l’Italie (139.4), l’Argentine (136.3) et la Finlande (136.1).

– Indice supérieur à 120 : la Grèce (127.1), le Brésil (126.3), l’Espagne (125.6), la Hongrie (124), le Portugal (123.3), le Japon (122.6) et l’Allemagne (120.5).

– Indice supérieur à 110 : la Slovénie (119.2), la Turquie (118), la Pologne (116), la Norvège (116), l’état de New York (115.4), l’Ukraine (113.6), l’Inde (113.4), le Mexique (112.5), la Suisse (111.2) et le Danemark (110.5).

– Indice supérieur à 100 : Le Luxembourg (108.8), Malte (108), le Royaume-Uni (106.8), la Roumanie (106.7), l’Allemagne (106.3), la Slovaquie (105.6), le Canada (105.5), Israël (104.9), l’état de l’Illinois (101.6) et l’Azerbaïdjan (100).

– Indice supérieur à 90 : La Tchéquie (99), l’Australie (96.5), l’Estonie (95.5), l’Irlande (94.8), la Lituanie (94), le Vietnam (93), l’Ouzbékistan (93), l’état du Texas (92.6) et la Corée du Sud (91.7).

– Indice supérieur à 80 : la Lettonie (89.1), l’Indonésie (89), les Etats-Unis (85.3), la Malaisie (85), les Philippines (84.3), l’Afrique du Sud (84), la Thaïlande (84) et la Nouvelle-Zélande (80.9).

– Indice supérieur à 70 : le Kazakhstan (79)), Singapour (78.5), la Russie (77), le Pakistan (77) ; Taïwan (75), la Bulgarie (73.5), Chypre (72.3) et la Macédoine (70.9)

– Indice supérieur à 50 : la Géorgie (52)

– Indice supérieur à 40 : Hong Kong (41.5)

– Indice inférieur à 20 : les Emirats Arabes Unis (18) et le Qatar (12).

 

Endettement et puissance économique, où en est on?

 

Le niveau d’endettement des pays du monde par rapport à leur puissance économique donne des informations intéressantes quand on compare les deux données, permettant de déterminer les pays vivants sur le crédit selon l’adage « Too big to fail » (trop gros pour tomber) et ceux dont la situation économique est plus prospère.

Les cigales :

    • La cigale absolue est les Etats-Unis, première puissance économique et pays le plus endetté au monde. Les Etats-Unis représentent 24,32 % de la richesse mondiale pour 31,8 % des dettes.
    • Juste derrière, le Japon, troisième puissance économique mondiale avec 5,91 % de la richesse mondiale pour 18,8 % des dettes. C’est en pourcentage du PIB le pays le plus endetté du monde.
    • Vient ensuite l’Italie avec 2,46 % des richesses mondiales contre 3,9 % des dettes. L’inconvénient de l’Italie est que son endettement se creuse au fil des années.
    • Bien que l’écart le classerait plutôt dans la catégorie des « autres », la Grèce avec une part de richesses mondiale de 0,25 % et une dette de 0,6 %, 2e pays le plus endetté du monde. Même chose pour le Liban, 4e pays le plus endetté du monde.

Les fourmis

    • La Chine est l’inverse des Etats-Unis, Seconde puissance mondiale avec 14,84 % de la richesse mondiale, elle ne représente « que » 7,9 % des dettes.
    • La Russie, qui représente 1,8 % des richesses mondiales pour seulement 0,3 % des dettes.
    • L’Australie, qui représente 1,81 % des richesses mondiales pour seulement 0,8 % des dettes.
    • La Corée du Sud qui représente 1,86 des richesses mondiales pour 0,9 % des dettes.
    • L’Indonésie, qui représente 1,16 % des richesses mondiales pour 0,4 % des dettes.

Les autres

  • La plupart des pays sont dans une fourchette entre + 0,75/-0,75, dont la France. 6e puissance économique mondiale avec 3,26 % du PIB mondial, elle représente 3,8 % des dettes, soit un indice comparé de -0.52.
  • Parmi les pays dont la part de la richesse est supérieure à celle de l’endettement, on a : l’Allemagne (+0.66), la Turquie et le Mexique (+0.54), la Suisse (+0.4), la Suède (+0.37), l’Inde (+ 0.33), la Norvège (+0.32), l’Argentine (+0.29), l’Iran (+0.27), la Pologne (+0.24), la Thaïlande (+0.23), l’Afrique du Sud (+0.22), les Pays-Bas (+0,21), le Danemark (+0.20), le Brésil et la Colombie (+0.19), le Royaume-Uni (+0.15)
  • Parmi les pays à balance équilibrée (+/- 0,1) : Israël, Malaisie, Egypte, Irlande, Autriche
  • Parmi les pays à endettement supérieur à la richesse, on a : l’Espagne (-0.38), le Canada (-0.21), la Belgique (-0.19), le Portugal (-0.13) et Singapour (-0.11).

A titre de comparaison, l’endettement mondial se monte à 63.000 milliards de $ et la richesse mondiale à 75.544 milliards de $. On note que les pays à forte protection sociale sont les plus endettés, ce qui est logique, plus les autres pays se développeront, et plus ils devront redistribuer les richesses.

Par ailleurs, selon le FMI, 12 pays dans le monde ont un endettement supérieur à leur PIB annuel selon le FMI : le Japon (237,9 %), la Grèce (158,5 %), la Jamaïque (146,6 %), le Liban (139,5 %), l’Italie (127 %), l’Erythrée (125,8 %), le Portugal (123 %), l’Irlande (117 %), Grenade (112,5 %), Singapour (111 %), les Etats-Unis (106,5 %) et Cap Vert (103,4 %).

La France est 17e avec 90,2 %.

 

Selon la CIA, ces pays seraient 17 : le Japon (234,7 %), le Zimbabwe (205,3 %), la Grèce (181,6 %), le Liban (161,5 %), l’Italie (132,5 %), la Jamaïque (130,1 %), le Portugal (126,2 %), l’Erythrée (119,8 %), Cap Vert (116,8 %), Singapour (110,5 %), Grenade (111 %), Barbade (108,9 %), Porto Rico (105,4 %), Chypre (104,6 %), l’Irlande (101,2 %) et l’Espagne (101 %).

La France est 19e avec 98,2 %.

 

« Dieu – Honneur – Patrie », clament plus de 100.000 Polonais .

 

Le 11 novembre 2017, la marche annuelle de l’indépendance a été une fois de plus un extraordinaire succès, bien sûr absent des journaux télévisés français.Le mot d’ordre officiel et rassembleur était « Nous voulons Dieu ! », une expression rappelant un chant catholique bien connu.

 Plus de cent mille personnes ont scandé « Dieu, honneur et patrie ! » et « Gloire à nos héros ! », ainsi que des slogans hostiles à l’invasion migratoire.