Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2018

Marseille : 25% des musulmans déjà acquis à l’islam radical (Préfet) !

 

 

Au détour d’un article du journal parisien Le Monde, le préfet de police de Marseille révèle un chiffre particulièrement révélateur de la progression rapide de l’islam radical dans les enclaves afro-musulmanes.

Le Monde (source) :

Pour étayer la procédure soumise aux juges administratifs, le préfet de police a versé une note anonyme des services de renseignement.
Ce document révèle que, dans les Bouches-du-Rhône, « 25 % des fidèles se rendant régulièrement à la prière du vendredi fréquentent un lieu de culte salafiste, contre 5,5 % au niveau national ». Les autorités dénombrent « vingt-quatre mosquées salafistes dans le département dont quinze à Marseille » sur les quelque 80 lieux de culte musulman de la ville.
Unique raison, selon la préfecture de police, à cette surreprésentation d’un islam radical : « En un peu plus d’une quinzaine d’années, le prosélytisme patient et continu d’El Hadi Doudi a conduit à la diffusion du message salafiste à un quart des fidèles. »
La note recense dix-sept mosquées du département où s’exercerait l’influence de l’imam Doudi et où il « a implanté un de ses fervents disciples ».
C’est le cas à Gardanne, où l’imam qui « assure les cinq prières de la semaine à As Sounna délivre à une mosquée le prêche du vendredi ». A Aix-en-Provence, la mosquée du Calendal a été fermée, le 1er février 2017, en raison du « repli communautaire et des pressions quotidiennes exercées sur les habitants du quartier » par les responsables. L’imam était un disciple d’El Hadi Doudi. Ce dernier « y a animé des dars [cours religieux] », précise la note.

Le département des Bouches-du-Rhône compte 2 millions d’habitants dont plus de 200,000 musulmans pour la seule ville de Marseille (source).

Un phénomène identique à la situation brestoise qui, d’ici une vingtaine d’années, devrait accoucher d’un ville encerclée par des bastions salafistes hors de portée du gouvernement français.

Soros va utiliser 33 milliards de dollars pour faire sauter les gouvernements européens hostiles à l’immigration islamique (Farage) !

 

 

 Interrogé par un média hongrois sur le rôle joué par le milliardaire socialiste George Soros, la figure de proue de l’indépendantisme britannique Nigel Farage a fait part de ses inquiétudes quant aux plans du spéculateur américain Soros d’origine juive.

Visegrad Post (source) :

Le traitement que j’ai subi en Amérique est incroyable. Je serais désormais un antisémite parce que j’ai critiqué M. Soros. On m’a traité de tout au cours des vingt dernières années, mais ça, on ne l’avait jamais dit, jusqu’à ce que j’attaque M. Soros.
Je m’inquiète au sujet de M. Soros, parce que son Open Society a déjà injecté 15 milliards de dollars et s’apprête à y rajouter 18 autres. Dans le monde de la politique, on a jamais vu un groupe de pression disposant d’une telle masse d’argent. Ils ont plus d’argent que la plupart des gouvernements.
Pour ce que j’en vois, M. Soros veut détruire les États nationaux, il veut détruire la cellule familiale, il veut détruire toutes les normes de la société occidentale.
Je pense que c’est une chose très dangereuse. Je sais que quiconque serait sur son passage passera un mauvais quart d’heure. Il s’est engagé dans une bataille à mort contre votre premier-ministre dans votre pays. Je ne crois que la plupart des gens comprennent vraiment l’étendue de l’organisation de cet homme, tout l’argent qu’il y a derrière elle. C’est une énorme guerre de propagande qui est en train de se dérouler.
J’ai montré qu’il avait 226 de ses amis au sein du Parlement européen.
Je leur ai donc écrit à tous pour leur demander de déclarer quel était le niveau de leur engagement au sein de cette Open Society. Je n’ai pas eu une seule réponse. M. Soros constitue un réel problème, pas seulement pour la Hongrie.
George Soros est l’ennemi majeur de l’État Nation et de la culture chrétienne.

L’intervention de Nigel Farage sur le sujet au parlement européen en novembre dernier.


 

Jacobin et anticatholique, Chevènement veut « assouplir » la laïcité au profit de l’islam ! ...

 Avec la progression fulgurante de la démographie invasion afro-musulmane, les masques tombent les uns après les autres.

Le principal promoteur du jacobinisme le plus anticatholique, Jean-Pierre Chevènement, s’est transformé en contempteur de la laïcité dont il exige « l’assouplissement » pour les mahométans !

« Je regrette que l’Islam se soit installé en France seulement après la loi de 1905. Parce que toutes les religions ont bénéficié d’un coup de pouce initial, de la part de l’Etat. Pour l’Islam il faudrait qu’une négociation s’engage entre les autorités musulmanes et l’Etat pour que certaines mesures puissent être prises, auxquelles on n’a peut-être pas pensé jusqu’à présent » affirme-t-il.

« On a évoqué le sujet crucial de la formation des imams : à la faveur des dispositions qui s’appliquent en Alsace-Moselle, ne serait-il pas possible de créer une faculté de théologie musulmane à Strasbourg ? » s’est interrogé l’ancien tenant de l’athéisme d’état en France.

« Le principe de séparation posé par la loi de 1905 ne doit pas être interprété de manière telle qu’il devienne un obstacle à l’organisation d’un culte musulman » a-t-il encore ajouté.

Le doctrinaire de l’athéisme, on le voit, n’attendait que l’affaiblissement complet des masses autochtones et leur apathie pour faciliter ensuite la progression de l’islam !