Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2018

Marseille : 25% des musulmans déjà acquis à l’islam radical (Préfet) !

 

 

Au détour d’un article du journal parisien Le Monde, le préfet de police de Marseille révèle un chiffre particulièrement révélateur de la progression rapide de l’islam radical dans les enclaves afro-musulmanes.

Le Monde (source) :

Pour étayer la procédure soumise aux juges administratifs, le préfet de police a versé une note anonyme des services de renseignement.
Ce document révèle que, dans les Bouches-du-Rhône, « 25 % des fidèles se rendant régulièrement à la prière du vendredi fréquentent un lieu de culte salafiste, contre 5,5 % au niveau national ». Les autorités dénombrent « vingt-quatre mosquées salafistes dans le département dont quinze à Marseille » sur les quelque 80 lieux de culte musulman de la ville.
Unique raison, selon la préfecture de police, à cette surreprésentation d’un islam radical : « En un peu plus d’une quinzaine d’années, le prosélytisme patient et continu d’El Hadi Doudi a conduit à la diffusion du message salafiste à un quart des fidèles. »
La note recense dix-sept mosquées du département où s’exercerait l’influence de l’imam Doudi et où il « a implanté un de ses fervents disciples ».
C’est le cas à Gardanne, où l’imam qui « assure les cinq prières de la semaine à As Sounna délivre à une mosquée le prêche du vendredi ». A Aix-en-Provence, la mosquée du Calendal a été fermée, le 1er février 2017, en raison du « repli communautaire et des pressions quotidiennes exercées sur les habitants du quartier » par les responsables. L’imam était un disciple d’El Hadi Doudi. Ce dernier « y a animé des dars [cours religieux] », précise la note.

Le département des Bouches-du-Rhône compte 2 millions d’habitants dont plus de 200,000 musulmans pour la seule ville de Marseille (source).

Un phénomène identique à la situation brestoise qui, d’ici une vingtaine d’années, devrait accoucher d’un ville encerclée par des bastions salafistes hors de portée du gouvernement français.

Les commentaires sont fermés.