Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Persécutions chrétiennes - Page 5

  • Lettre de Mgr Vigano à Mgr José Horacio Gómez, Président de la Conférence épiscopale des États-Unis d’Amérique, à propos des vaccins dits Covid-19 .

    A son Excellence Mgr José Horacio Gómez, archevêque métropolitain de Los Angeles, Président de la Conférence épiscopale des États-Unis d’Amérique

    À Leurs Éminences et Excellences les archevêques et évêques des diocèses des États-Unis d’Amérique et, pour leur compétence : A son Éminence Cardinal Luis Francisco Ladaria Ferrer, s.j., Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

    À son Éminence Cardinal Gerhard Ludvig Müller, Préfet émérite de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

    23 octobre 2021

     

     

     

    Éminences, Excellences,

    Je m’adresse à vous, Mgr Gómez, en tant que président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, et à vous, messieurs les cardinaux Ladaria et Müller, pour vous faire part de quelques graves considérations concernant les vaccins dits Covid-19.

    J’estime que certains aspects de la question demandent une évaluation plus complète sur ce que sont ces médicaments et les effets qu’ils provoquent ; une telle évaluation devrait conduire à une position collégiale, conforme au Magistère de l’Église et non influencée par des informations biaisées ou des rapports erronés diffusés par les fabricants eux-mêmes ou par les médias.

     

    I – OBJET DE LA NOTE DE LA CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

    La note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins Covid-19 a été publiée l’année dernière en l’absence de données complètes tant sur la nature du sérum génique que sur ses composants. Je précise que l’objet de la Note se limite à « l’aspect moral de l’utilisation des vaccins Covid-19 qui ont été développés avec des lignées cellulaires provenant de tissus obtenus à partir de deux fœtus avortés de façon non spontanée « 1 et qu’elle « n’a pas pour but de juger de la sécurité et de l’efficacité de ces vaccins, bien qu’elles soient éthiquement pertinentes et nécessaires, dont l’évaluation relève de la responsabilité des chercheurs biomédicaux et des agences du médicament « 2. La sécurité et l’efficacité ne sont donc pas l’objet de la Note, qui, en s’exprimant sur la « moralité de l’usage », ne s’exprime même pas sur la « moralité de la production » de ces médicaments.

     

    II – SÉCURITÉ ET EFFICACITÉ DES VACCINS

    La sécurité et l’efficacité des vaccins individuels sont normalement déterminées après une période d’essai de plusieurs années.

    Dans ce cas, les autorités sanitaires ont décidé de mener l’essai sur l’ensemble de la population mondiale, en dérogation à la pratique de la communauté scientifique, aux normes internationales et aux lois des différents États. Cela signifie que toute la population est en mesure d’être sensible aux effets indésirables du vaccin, à ses propres risques et périls, alors que normalement l’expérimentation est volontaire, réalisé sur un nombre limité de sujets, qui sont payés pour le subir.

    Je pense qu’il est clair qu’il s’agit d’un médicament expérimental qui n’a pas été approuvé3 mais seulement autorisé à être administré par les organismes compétents, tout comme je pense qu’il est clair qu’il existe des traitements efficaces sans effets indésirables, bien que systématiquement boycottés par les institutions sanitaires – OMS, CDC, EMA – et les médias grand public. Bien que l’Église doive évaluer les différentes thérapies disponibles – dont certaines sont réalisées avec des médicaments produits à partir de lignées de cellules fœtales avortées, comme les vaccins – il faut rappeler qu’il y a des thérapies efficaces, c’est-à-dire qu’elles guérissent les patients et leur permettent de développer des défenses immunitaires naturelles permanentes, ce que ne font pas les vaccins. De même, ces thérapies n’ont pas d’effets secondaires graves, du moment que les médicaments utilisés sont autorisés depuis des décennies.

    D’autres thérapies récentes sont absolument efficaces, peu coûteuses et sans danger pour les receveurs : c’est le cas du traitement par plasma, qui a été étudié et utilisé avec grand succès par le médecin italien Giuseppe De Donno4.

    La thérapie par plasma hyperimmun a été fortement découragée et boycottée par les sociétés pharmaceutiques et les médecins qu’elles financent, car elle n’entraîne aucun coût et rend inutile la thérapie similaire par cellules monoclonales produites en laboratoire, dont le coût est exorbitant.

    La réglementation internationale précise qu’un médicament expérimental ne peut être autorisé à la distribution que s’il n’existe pas de traitement alternatif efficace : c’est pourquoi les agences du médicament aux États-Unis et en Europe ont empêché l’utilisation de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine, du plasma hyperimmun et d’autres thérapies éprouvées.

    Inutile de rappeler que toutes ces agences, ainsi que l’OMS, sont financées presque entièrement par des entreprises pharmaceutiques et des fondations qui leur sont liées, et qu’il existe un très grave conflit d’intérêts aux plus hauts niveaux5, sur lequel les médias gardent un silence coupable6.  L’Église, en exprimant une appréciation sur les vaccins, ne peut pas ne pas tenir compte de ces éléments, puisqu’ils conduisent à une manipulation des informations scientifiques, sur la base desquelles les jugements de licéité morale sont formulés par l’autorité ecclésiastique.

     

    III – LES MÉDICAMENTS EXPÉRIMENTAUX NE SONT PAS DES VACCINS AU SENS STRICT DU TERME

    La Congrégation pour la doctrine de la foi, bien qu’elle ne se prononce pas sur l’efficacité et la sécurité des soi-disant vaccins, les définit néanmoins comme des vaccins, considérant comme acquis qu’ils procurent une immunité et protègent contre la contagion active et passive. Ceci est contredit par les déclarations de toutes les autorités sanitaires mondiales et de l’OMS, selon lesquelles les personnes vaccinées peuvent être infectées et infecter plus gravement que les personnes non vaccinées7 et voient leurs défenses immunitaires drastiquement réduites, voire annulées.

    Une étude récente confirme que le sérum génique peut provoquer une immunodéficience acquise chez les receveurs8. Les médicaments appelés vaccins ne correspondent donc pas à la définition officielle d’un vaccin à laquelle la Note fait vraisemblablement référence. Un vaccin est défini comme une préparation destinée à induire la production d’anticorps protecteurs par l’organisme, conférant une résistance spécifique à une maladie infectieuse donnée (virale, bactérienne, protozoaire). Cette définition a récemment été modifiée par l’OMS, car sinon elle n’aurait pas pu inclure les médicaments contre le Covid, qui n’induisent pas la production d’anticorps protecteurs et ne confèrent pas de résistance spécifique à la maladie infectieuse SarsCoV-2.

    Là encore, si les sérums d’ARNm sont dangereux en raison des implications qu’ils ont au niveau des gènes, ceux d’Astra Zeneca pourraient l’être encore plus, selon des études récentes9.

     

    IV – LA PROPORTIONNALITÉ ENTRE LES COÛTS ET LES BENEFICES DES VACCINS

    En se limitant à une évaluation de la moralité de l’utilisation des vaccins, la Congrégation pour la doctrine de la foi ne tient pas compte de la proportionnalité entre les avantages présumés du sérum génique et les effets secondaires indésirables à court et à long terme.

    Dans le monde entier, le nombre de décès et de maladies graves consécutifs à la vaccination augmente de manière exponentielle10 : en neuf mois seulement, ces vaccins ont causé plus de décès que tous les vaccins des 30 dernières années11.

    De plus, dans de nombreux pays – dont Israël12 – le nombre de décès après vaccination est désormais supérieur au nombre de décès dus au Covid13.

    Étant donné qu’il est bien établi que les médicaments vendus comme vaccins n’apportent aucun bénéfice significatif, et qu’au contraire, ils peuvent causer la mort ou des maladies graves dans des pourcentages très élevés14, même chez des personnes pour lesquelles le Covid ne représente aucune menace15, je ne pense pas qu’une quelconque proportionnalité entre les dommages et les bénéfices soit valable.

    Cela implique une sérieuse obligation morale de refuser l’inoculation en tant que cause possible et immédiate de dommages permanents16 ou de décès.

    En l’absence de bénéfices, il n’est donc pas nécessaire de s’exposer aux risques de l’inoculation ; au contraire, c’est un devoir de les refuser catégoriquement.

     

    V – NOUVELLES DONNÉES SUR LA PRÉSENCE DE LIGNÉES CELLULAIRES FŒTALES ABORTIVES

    Des cadres de Pfizer ont récemment révélé que les sérums géniques ARNm contiennent du matériel fœtal avorté non seulement pour la production du vaccin original, mais aussi pour sa réplication et sa production à grande échelle17  ; et rien ne permet de penser que les autres entreprises pharmaceutiques font exception.  Mgr Joseph Strickland18 s’est également exprimé à ce sujet, invitant les fidèles à « dire non. Je ne vais pas le faire juste parce que vous le mandatez, en cela, qui sait quelle prochaine folie va surgir. » Cela rend l’utilisation de ces drogues absolument immorale, tout comme il est immoral et inacceptable d’utiliser des drogues qui utilisent des enfants orphelins à des fins d’expérimentation19.

     

    VI – EFFETS SECONDAIRES SUR LES FEMMES ENCEINTES ET LES ENFANTS ALLAITÉS

    Un autre aspect qui doit être pris en compte est le danger réel d’effets secondaires graves sur les femmes enceintes et, plus grave encore, pour les nouveau-nés.

    On a recensé 675 fausses couches chez des mères vaccinées aux États-Unis et 521 décès de nourrissons au Royaume-Uni pendant l’allaitement20. Il ne faut pas oublier que pour les vaccins dits Covid, il n’y a pas de surveillance active, mais seulement une surveillance passive, par laquelle les patients signalent les cas indésirables, ce qui signifie que les données sur les effets indésirables devraient être multipliées au moins par dix.

     

    VII – COMPOSANTS DES VACCINS

    Je tiens à souligner que les composants des sérums géniques sont encore couverts par le secret industriel, même si plusieurs études indépendantes ont déjà analysé le contenu des vaccins21 ; il n’est donc pas encore possible d’évaluer pleinement d’autres éléments critiques et leur impact à long terme, car les essais sur la population mondiale ne prendront fin qu’en 2023/2025 et on ne connaît les effets de la nouvelle technologie sur le patrimoine génétique22.

    La présence de graphène dans les doses administrées, telle que rapportée par plusieurs laboratoires qui en ont analysé le contenu23, – associée au boycott systématique des traitements existants dont l’efficacité est prouvée24 – suggère que l’utilisation forcée de prétendus vaccins, sert à suivre les contacts à distance de tous les êtres humains vaccinés dans le monde, qui seront ou sont déjà connectés à l’internet des objets25 par un lien quantique de fréquences micro-ondes pulsées de 2,4 GHz ou plus provenant de tours cellulaires et de satellites26.

    Pour prouver que ces informations ne sont pas le fruit des élucubrations de quelque théoricien du complot, sachez que l’Union Européenne a désigné comme lauréats d’un concours deux projets dédiés à l’innovation technologique : « Human Brain » et « Graphene ». Les deux projets recevront un financement d’un milliard d’euros chacun au cours des dix prochaines années27.

    J’ai confiance, Monseigneur Gómez, que vous prendrez sérieusement en considération mes observations – que j’ai pris la peine de vérifier en profondeur également auprès de médecins catholiques très qualifiés28 – avec vos frères de la Conférence épiscopale américaine réunis en assemblée plénière du 15 au 18 novembre 2021 à Baltimore, afin que la position officielle de l’Église catholique aux États-Unis sur les soi-disant vaccins soit revue et mise à jour.

    De même, je demande à votre Éminence, Cardinal Ladaria, de procéder au plus vite à la révision de la Note de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sur la moralité de certains vaccins anti-Covid-19.

    Je suis conscient qu’il peut être extrêmement impopulaire aujourd’hui de prendre position contre les soi-disant vaccins, mais en tant que Pasteurs du troupeau du Seigneur, nous avons le devoir de dénoncer l’horrible crime en cours visant à créer des milliards de malades chroniques et à exterminer des millions et des millions de personnes, sur la base de l’idéologie infernale de la Grande Réinitialisation formulée par le président du Forum Économique Mondial Klaus Schwab et approuvée par des institutions et des organismes du monde entier29.

    Le silence de tant de cardinaux et d’évêques, ainsi que la promotion inadmissible de la campagne de vaccination par le Saint-Siège, représentent une forme de complicité sans précédent qui ne peut plus durer.  Il est nécessaire de dénoncer ce scandale, ce crime contre l’humanité, cette action satanique contre Dieu.

    Chaque jour qui passe, des milliers de personnes meurent ou leur santé est affectée par l’illusion que de prétendus vaccins peuvent apporter une solution à l’urgence pandémique. L’Église catholique a le devoir, devant Dieu et devant l’humanité entière, de dénoncer avec la plus grande fermeté ce crime terrible et horrible, en donnant des indications claires et en prenant position contre ceux qui, au nom d’une pseudo-science asservie aux intérêts des entreprises pharmaceutiques et de l’élite mondialiste, n’ont qu’une intention de mort.

    La façon dont Joe Biden, qui se dit « catholique », peut imposer la vaccination à 28 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans30 ans est absolument inconcevable, ne serait-ce qu’en raison du risque quasi nul de développer la maladie SRAS-CoV-2.

    Le Saint-Siège et les Conférences épiscopales ont le devoir d’exprimer une ferme condamnation à cet égard, également en ce qui concerne les effets secondaires très graves qui peuvent survenir chez les enfants inoculés avec le sérum génique expérimental31.

    La Conférence des évêques catholiques des États-Unis doit également prendre des mesures pour promouvoir l’exception religieuse et lever immédiatement les interdictions d’exception religieuse imposées par de nombreux Ordinaires à leurs prêtres. De même, toutes les exigences en matière de vaccination pour les étudiants des séminaires et des communautés religieuses, ainsi que des écoles et universités catholiques, doivent être levées. Au contraire, il convient de donner des indications claires sur les dangers de l’administration des vaccins et les graves implications morales qu’elle entraîne.

    Je suis sûr que vous prendrez en considération la gravité particulière de cette affaire, l’urgence d’une intervention éclairée et fidèle à l’enseignement de l’Évangile, et le salus animarum que les pasteurs doivent promouvoir et défendre.

    In Christo Rege,

    + Carlo Maria Viganò, archevêque, ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique – 23 octobre 2021

    (©Traduction de Francesca de Villasmundo, relue et approuvée par Mgr Viganò pour MPI)

     

    Notes de bas de page

    1 Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins anti-Covid-19, https://press.vatican.va/content/salastampa/it/bollettino/pubblico/2020/12/21/0681/01591.htm l#ing

    2 Ibid.

    3 Senator Ron Johnson: We don’t have an FDA-approved vaccine in the US. The vaccine (Pfizer Comirnaty) available in Europe is approved, but the vaccine (Pfizer BNT162b2) used in America only has  the use  of emergency  clearance.  –  Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1445262977775534081?s=20

    4 Cfr.  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32838270/ et  https://alloranews.com/covid-19/giuseppe- de-donno-hyperimmune-plasma-doctor-takes-own-life/

    5 Pfizer has now  hired 22 separate lobbying firms, all in Washington, DC, to craft drug policy in the

    United States. Yes, that’s the accurate #. TWENTY TWO lobbying firms. Tons of top Congressional staffers & fmr WH officials have been recruited to push Pfizer’s  agenda in DC.  – Cfr. https://twitter.com/JordanSchachtel/status/1444661196792205316

    6 Founders and researchers of pharmaceutical firms have been replaced by investment funds that seek only economic  results  and  now finance  #OMS  and  #EMA   who decide  on vaccines  –  Cfr. https://twitter.com/CathVoicesITA/status/1448173045248581632?s=20 | In Italy there are 32000 doctors paid by BigPharma –  https://www.ogginotizie.eu/ogginotizie/in-rete-il-report-aifa-32000- medici-pagati-dalle-case-farmaceutiche/

    7 Cfr.   Ontario doctor resigns over forced vaccines, says 80% of ER patients with mysterious issues had both shots.

    8   Cfr. https://twitter.com/alexgiudetti/status/1448528719673430016            and https://theexpose.uk/2021/10/10/comparison-reports-proves-vaccinated-developing-ade/ > A comparison of official Government reports suggest the Fully Vaccinated are developing Acquired Immunodeficiency Syndrome.

    9 Cfr.

    10 Autopsies performed in Germany on deaths after the vaccine, the study of pathologists, 50% of deaths after the second dose were  caused by the vaccine. –  Cfr. https://corrierequotidiano.it/cronaca/morti-da-vaccino-patologi-il-50-dopo-la-seconda-dose/

    11 In just 9 months, death reports from Covid-19 preparations have reached 50% of ALL post-vaccine deaths administered in 30 years in the US – Cfr.

    12    Cfr.        https://visionetv.it/israele-terza-dose-il-ministero-rassicura-ma-i-cittadini-indignati- replicano-in-massa/ and https://www.gov.il/he/Departments/publications/reports/seav-25092021

    13     Cfr.            https://twitter.com/bisagnino/status/1448644321327022090?s=20           et https://infovax.substack.com/p/morti-per-covid-19-prima-e-dopo-le et https://infovax.substack.com/p/i-tassi-di-miocarditi-post-vaccino

    14 155,501 anaphylactic reactions reported to VAERS, with 41% of cases attributed to Pfizer – Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446184707964739584?s=20 and https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=AGE&EVENTS=ON&S YMPTOMSSMQ=21&VAX=COVID19&STATE=NOTFR

    15- The post-vaccine myocarditis rates found in young Americans (12-15 years) are 19 TIMES higher than the normal background values for these age groups. –  Cfr.  https://infovax.substack.com/p/i- tassi-di-miocarditi-post-vaccino          |          Also           see               https://www.sirillp.com/wp- content/uploads/2021/10/Letter-Regarding-Covid-19-Vaccine-Injuries-Dr-Patricia-Lee.pdf | Investigation: Deaths among Teenage Boys have increased by 63% in the UK since they started getting the Covid-19 Vaccine according to ONS data. – Cfr.  https://theexpose.uk/2021/10/04/teen-boy- deaths-increased-by-63-percent-since-they-had-covid-vaccine/

    16 In Turkey, Dr. Fatih Erbakam, leader of the Welfare party, denounces the birth of children with tails, 3 arms, 4 legs, after     the       vaccination      of        parents, against Covid. – Cfr. https://www.lapekoranera.it/2021/10/08/turchia-vaccino-dott-fatih-erbakam-i-bambini-nascono- con-la-coda-con-3-braccia-e-4-gambe-video/

    17 The COVID-19 vaccine was developed using a fetal cell line. So were Tylenol, ibuprofen…and ivermectin. –  Cfr.   https://vajenda.substack.com/p/the-covid-19-vaccine-was-developed  |  Pfizer Whistleblower Releases Emails Hiding Fetal Cell  Usage From Public – Cfr. https://thecharliekirkshow.com/columnists/charlie-kirk/posts/pfizer-whistleblower-releases-

    emails-hiding-fetal-cell-usage-from-public |  Pfizer Told Scientists To Coverup Use Of Aborted

    Human Fetal    Tissues In         Making            Vaccines            Says Whistleblower Cfr. https://greatgameindia.com/coverup-aborted-fetal-tissues-vaccines/ 
    https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446120608970932231 | Process-related impurities in the ChAdOx1  nCov-19 vaccine. – Cfr. https://www.researchsquare.com/article/rs-477964/v1

    18 US bishop slams Pfizer after emails show company wanted to hide jabs connection to abortion – Cfr.         https://www.lifesitenews.com/news/us-bishop-slams-pfizer-after-emails-show-company- wanted-to-hide-jabs-connection-to-abortion/

    19 Pfizer stand accused of experimenting on orphan babies to test their Covid-19 vaccine. – Cfr.

    https://theexpose.uk/2021/10/01/breaking-pfizer-stand-accused-of-experimenting-on-orphan- babies-to-test-their-covid-19-vaccine/

    20 «CDC issues an urgent warning strongly recommending the vaccination of pregnant women»,  despite not having enough studies, 675 abortions in vaccinated mothers in the USA, 521 in the UK, babies who died during breastfeeding from vaccinated mothers, and Pfizer who will carry out the study only in the  2025  –  Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1443701760833511426?s=20

    21 CoV-19 Vaccine Ingredients Revealed: Scanning and transmission electron microscopy reveals

    PEG, graphene oxide, stainless steel and even a parasite. – Cfr.  https://www.databaseitalia.it/rivelati- ingredienti-dei-vaccini-cov-19-microscopia-elettronica-a-scansione-e-trasmissione-rivela-ossido-di- grafene-acciaio-inossidabile-e-anche-un-parassita/

    22  See the  interview to Jean-Bernard Fourtillan, professor and expert in pharmacology and toxicology:

    https://twitter.com/Side73Dark/status/1448316251663736840?s=20

    23        Dr.       Mariano           Amici, Graphene         and       PEG     oxide   in         vaccines:

    https://www.marianoamici.com/ossido-di-grafene-e-peg-nei-vaccini/

    24 Prof. Peter McCullough, pioneer of early care, has a cracked voice evoking the abandonment to death of elderly patients. – Cfr. https://twitter.com/ChanceGardiner/status/1446240498029670405?s=20

    25 World Economic Forum, These are the top 10 tech trends that will shape the coming decade, according  to McKinsey  –  Cfr.   https://www.weforum.org/agenda/2021/10/technology-trends-

    2021- mckinsey?utm_source=twitter&utm_medium=social_scheduler&utm_term=Technological+Tran sformation&utm_content=13/10/2021+11:30

    26   Exclusive:  Pfizer  patent  approved   for  monitoring  vaccines  around  the  world –   Cfr.

    https://www.databaseitalia.it/esclusivo-brevetto-pfizer-approvato-per-il-monitoraggio-dei- vaccinati-in-tutto-il-mondo-tramite-microonde-e-grafene

    27 EU: The greatest research excellence award for the « Graphene » and « Human Brain » projects – Cfr.

    https://www.isprambiente.gov.it/it/archivio/notizie-e-novita-normative/notizie- ispra/2013/01/ue-il-piu-grande-premio-di-eccellenza-nella-ricerca-ai-progetti-grafene-e-cervello- umano | Graphene and Human Brain Project win largest research excellence award in history, as battle   for       sustained         science funding continues.        –           Cfr. https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_13_54

    28 Government, Dr. Citro: «Either they are ignorant or higher orders wanted the dead» – Cfr.

    https://stopcensura.online/dott-citro-contro-governo-o-sono-ignoranti-oppure-ordini-superiori- volevano-i-morti/

    29 Listen what Bill Gates said: https://twitter.com/ZombieBuster5/status/1444245496701272065

    30  White  House  Details  Plan  To « Quickly »  Vaccinate  28  Million Children  Age  5-11  –  Cfr. https://www.zerohedge.com/covid-19/white-house-details-plan-quickly-vaccinate-28m-children- age-5-11

    31 Robert W Malone: «This is just sick. And heartbreaking, both literally and figuratively. This must stop» – Cfr.  https://twitter.com/rwmalonemd/status/1450869124947578880?s=21

  • Le droit de propriété dans la doctrine catholique face à l’abolition de la propriété théorisée par le Foum de Davos.

     

     

    Build back better, Reconstruire mieux, est le cri de ralliement trompeur des « messianistes apocalyptiques » de Davos, théoriciens du Great Reset, cette soviétisation soft du monde.

    Sans scrupules, ces milliardaires et propriétaires, ces capitalistes thuriféraires du libre-échange sans contrainte et du village global planétaire, désireux de construire un monde où la vie privée elle-même sera obsolète, partent à l’assaut de la maison individuelle, celle des autres, afin de répondre à une sacro-sainte injonction environnementale qu’ils ont eux-mêmes échafaudée et aux besoins sociaux de l’humanité.

    En janvier dernier The Economist, propriété des Rothschild et Elkann, publiait un numéro spécial qui dénonçait l’accession à la propriété comme la plus grande erreur de politique économique de l’Occident. C’est une obsession, -des petits bourgeois et des classes populaires-, qui sape la croissance, l’équité et la confiance du public dans le capitalisme….  pernicieux est le dysfonctionnement rampant que le logement a créé au fil des décennies : des villes dynamiques sans espace pour se développer ; des  propriétaires âgés vivant dans des maisons à moitié vides désireux de protéger leur vue de la fenêtre ; et une génération de jeunes qui ne peuvent pas facilement se permettre de louer ou d’acheter et croient que le capitalisme les a trahis… Depuis, les discours politiques contre la maison individuelle se sont multipliés, dans la bouche des marionnettes accréditées par le Forum de Davos, de Mme Wargon, le ministre du logement français, au Premier ministre espagnol Sanchez…

     

    Sans surprise, El papa argentin, au logiciel idéologique communiste tout en étant à la solde des capitalistes de Davos, faisant de la lutte des classes l’Alpha et l’Omega de son discours social, et nommé « Guide moral » de la fondation Rothschild, ce qui en dit long sur ses accointances avec les puissants mondialistes ces faux philanthropes de l’humanité, les rejoint sur ce thème, les devance même. En novembre 2020, dans une réflexion adressée aux juges d’Amérique et d’Afrique qui traitent des droits sociaux, il écrivait « que la tradition chrétienne n’a jamais reconnu comme absolu et intouchable le droit à la propriété privée et a toujours souligné la fonction sociale de chacune de ses formes » et ajoutait :

    « Le droit de propriété est un droit naturel secondaire dérivé du droit que chacun possède, né du destin universel des biens créés ».

    Pour lui, « il n’y a pas de justice sociale qui puisse être fondée sur l’inégalité, ce qui implique la concentration des richesses. »

     Le droit à la propriété, « position, qui est celle du monde latin depuis des siècles, commente le blog Geopolitique profonde, ne semble même plus être partagée par le pape « New Age » François, qui depuis quelques mois, travaille de manière active, en partenariat avec Mme Lynn Forester De Rothschild, fondatrice du Council for Inclusive Capitalism, (Conseil pour le capitalisme inclusif) à faire comprendre à l’opinion publique mondiale qu’il est maintenant urgent d’instaurer un « système économique juste, digne de confiance et capable de relever les défis les plus profonds auxquels l’humanité est confrontée », sous-entendu : un système économique malthusien prenant en compte la terrible et frauduleuse question écologique. »

    « Il assez cocasse, continue-t-il, de voir le successeur de Saint-Pierre s’associer avec les PDG d’Allianz, de Bank of America, BP, Dupont, Estée Lauder, EY, The Ford Foundation, Mastercard, The Rockefeller Foundation, pour sauver le monde de la destruction… » alors que « par le plan d’asservissement du Grand Reset, il s’agit de sacraliser la propriété absolue d’un tout petit nombre d’individus face à l’anéantissement de la propriété pour la majorité. La crise Covidienne puis le Great Reset vont ainsi remettre en cause de manière radicale les visions classiques du droit de propriété. »

    Il est bon de rappeler, face à la doctrine sociale bergogliene, fruit d’une vision marxiste des rapports sociaux (l’attaque contre la propriété privée étant l’épine dorsale même du communisme) et d’un messianisme écologique à relents malthusiens, les conceptions doctrinales de l’Église catholique qui a toujours respecté la propriété, sans pour autant la sacraliser de manière excessive. Ainsi, le Pape Léon XIII expliquait encore au début du XXe siècle :

    « Il est incontestable que, quand un homme s’engage dans un travail rémunérateur, la raison et la motivation qui le poussent à son travail est d’en obtenir la propriété et de la tenir par la suite comme son propre bien. »

     Francesca de Villasmundo

  • Le secret maçonnique est-il « plus fort que la loi de la République » ? ...

    Une polémique au sujet du secret de confession vient de faire ces dernières semaines les choux gras des médias.

    Qu’a-t-on reproché à Mgr de Moulin-Beaufort[1] ? D’avoir affirmé sur le plateau de Franceinfo que « le secret de confession était plus fort que les lois de la République »[2], ce qui est une évidence si l’on a l’humilité et le bon sens de reconnaître que la République française n’est pas Dieu et que ce régime gouvernant la France, apparu il y a un peu plus de deux siècles dans les circonstances que l’on sait, doit comme toute œuvre humaine respecter et prendre en compte des lois divines qui la dépassent [3]. Tel n’est pourtant pas l’avis du gouvernement, puisque par la bouche de son porte-parole M. Gabriel Attal, celui-ci a enfoncé le clou en affirmant qu’ « il n’y a rien de plus fort que les lois de la République. » [4] Rien de plus fort, vraiment ? On peut en douter tant il est vrai que l’on n’a jamais vu la République oser s’attaquer à un certain type de secret : celui de la franc-maçonnerie. Cette secte tant de fois condamnée par les papes paraît pourtant être l’une des plus pernicieuses au bien de la société toute entière…

    Rien à cacher ?

    Il est courant de voir dans des journaux, illustrés et émissions de toutes sortes des mises en scène fort avantageuses des diverses obédiences maçonniques. Telle, par exemple, celle parue le samedi 16 octobre 2021 dans le quotidien régional Presse-Océan qui relate une réunion de « l’Association fraternelle d’études sociales », un regroupement de 26 loges maçonniques. Son président nous apprend qu’« au total nous sommes environ 2000 francs-maçons en Loire-Atlantique » et la pratique, si l’on peut dire, est active puisque l’association vient d’inaugurer dans la périphérie de Nantes un nouveau temple de 5000 m2. Pas moins de cinq grand-maîtres furent présents à cet évènement [5]. Le président en profite pour nous assurer « qu’il n’y a rien de secret dans la franc-maçonnerie », que nous avons affaire là à des rites qui « partagent le même idéal d’universalisme et d’humanisme ». Circulez, il n’y a rien à voir. Trop honnête, le journaliste ne peut s’empêcher de noter tout de même : « mais difficile de leur faire dire ce qui se passe lors des réunions »...

    Des articles comme celui-ci ne manquent pas, toujours on y met en exergue la philanthropie des francs-maçons, toujours on prend soin d’éloigner les soupçons de secte en présentant la franc-maçonnerie comme une respectable école de pensée. La main sur le cœur, Catherine Lyautey, grande maîtresse de la Grande Loge féminine de France, se veut rassurante, « nous ne sommes pas une société secrète mais discrète. La preuve : régulièrement nous ouvrons les portes de nos temples, nous publions nos travaux, nous nous exprimons. Le secret c’est de l’initiation, il n’est pas communicable, c’est de l’ordre de l’intime. » Les loges de son obédience travaillent, dit-elle, « sur la défense des droits des femmes, du principe de laïcité, et sur les questions d’éthique et de bioéthique. Les parlementaires sont parfois amenés à nous interroger… »[6]

    N’en croyez rien !

    Tel est le cri d’alarme lancé par l’Eglise, avant évidemment que n’arrive le funeste concile Vatican II. Loin d’être naïve, voici ce qu’elle nous dit par le pape Léon XIII[7] au sujet des loges et de leur secret : « Bien qu’à présent elles aient l’apparence de ne pas aimer à demeurer cachées, bien qu’elles tiennent des réunions en plein jour et sous les yeux de tous, bien qu’elles publient leurs journaux, toutefois, si l’on va au fond des choses, on peut voir qu’elles appartiennent à la famille des sociétés clandestines et qu’elles en gardent les allures. Il y a, en effet, chez elles, des espèces de mystères que leur constitution interdit avec le plus grand soin de divulguer, non seulement aux personnes du dehors, mais même à bon nombre de leurs adeptes. A cette catégorie, appartiennent les conseils intimes et suprêmes, les noms des chefs principaux, certaines réunions plus occultes et intérieures ainsi que les décisions prises, avec les moyens et les agents d’exécution. A cette loi du secret concourent merveilleusement : la division faite entre les associés des droits, des offices et des charges, la distinction hiérarchique savamment organisée des ordres et des degrés et la discipline sévère à laquelle tous sont soumis. La plupart du temps, ceux qui sollicitent l’initiation doivent promettre, bien plus, ils doivent faire le serment solennel de ne jamais révéler à personne, à aucun moment, d’aucune manière, les noms des associés, les notes caractéristiques et les doctrines de la Société. C’est ainsi que, sous les apparences mensongères et en faisant de la dissimulation, une règle constante de conduite, comme autrefois les manichéens, les francs-maçons n’épargnent aucun effort pour se cacher et n’avoir d’autres témoins que leurs complices. »

    Détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées.

    Le but de ce secret est de cacher ce qu’est véritablement la franc-maçonnerie. Un paravent de respectabilité vient couvrir des objectifs connus par les seuls initiés : « Leur grand intérêt étant de ne pas paraître ce qu’ils sont, ils jouent le personnage d’amis des lettres ou de philosophes réunis ensemble pour cultiver les sciences. Ils ne parlent que de leur zèle pour les progrès de la civilisation, de leur amour pour le pauvre peuple. A les en croire, leur seul but est d’améliorer le sort de la multitude et d’étendre à un plus grand nombre d’hommes les avantages de la société civile. Mais à supposer que ces intentions fussent sincères, elles seraient loin d’épuiser tous leurs desseins. En effet, ceux qui sont affiliés doivent promettre d’obéir aveuglément et sans discussion aux injonctions des chefs, de se tenir toujours prêts sur la moindre notification, sur le plus léger signe, à exécuter les ordres donnés, se vouant d’avance, en cas contraire, aux traitements les plus rigoureux et même à la mort. […] Or, vivre dans la dissimulation et vouloir être enveloppé de ténèbres ; enchaîner à soi par les liens les plus étroits et sans leur avoir préalablement fait connaître à quoi ils s’engagent, des hommes réduits ainsi à l’état d’esclaves ; employer à toutes sortes d’attentats ces instruments passifs d’une volonté étrangère ; armer pour le meurtre des mains à l’aide desquelles on s’assure l’impunité du crime, ce sont là de monstrueuses pratiques condamnées par la nature elle-même. La raison et la vérité suffisent donc à prouver que la Société dont Nous parlons est en opposition formelle avec la justice et la moralité naturelles. »

    Ce secret a une finalité ultime bien définie : « Il s’agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s’agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme. »

    Trop occupé à remettre en cause la loi divine du secret de confession, le gouvernement semble ignorer totalement le danger ô combien plus réel pour la société que représente le secret maçonnique. Cela s’expliquerait-il par quelques collusions en haut lieu ? Une question qui assurément dérange…

    Notes de bas de page

    1. Président de la Conférence des Evêques de France.[]
    2. Intervention sur Franceinfo le mercredi 6 octobre 2021.[]
    3. « Selon eux, les lois divines doivent régler la vie et la conduite des particuliers, mais non celle des Etats ; il est permis dans les choses publiques de s’écarter des ordres de Dieu et de légiférer sans en tenir aucun compte ; d’où naît cette conséquence pernicieuse de la séparation de l’Église et de l’État. Mais l’absurdité de ces opinions se comprend sans peine. Il faut, la nature même le crie, il faut que la société donne aux citoyens les moyens et les facilités de passer leur vie selon l’honnêteté, c’est-à-dire selon les lois de Dieu, puisque Dieu est le principe de toute honnêteté et de toute justice ; il répugnerait donc absolument que l’État pût se désintéresser de ces mêmes lois ou même aller contre elles en quoi que ce soit. » Léon XIII, Lettre Encyclique Libertas Praestantissimum du 20 juin 1888.[]
    4. Jeudi 7 octobre, conférence de presse d’après-Conseil des ministres.[]
    5. Grand Orient de France, Grande Loge de France, Droit Humain, Grande loge féminine de France, Grande loge traditionnelle et symbolique Opéra[]
    6. Quotidien Presse-Océan du samedi 16 octobre 2021.[]
    7. Léon XIII, Lettre Encyclique Humanum Genus du 20 avril 1884.[]