Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2017

Re-ouverture des frontières intérieures: le "Grand remplacement " s' accélère !

 

Fin du contrôle des frontières intérieures en Union européenne. Contrairement à ce qu’affirmait encore récemment Emmanuel Macron, mentant effrontément, actuellement la France ne bénéficie d’aucune dérogation de Bruxelles pour contrôler ses frontières, ainsi que le prouve cette annonce de la Commission de l’Union européenne lancée hier mardi qui ne concerne pas la France qui ne bénéficiait pas, de toute façon, de cette générosité des eurocrates qui, à Bruxelles, ont autorité sur les Pays membres. Les eurocrates de l’UE vont donc mettre un terme en novembre aux dérogations exceptionnelles accordées à l‘Allemagne, l’Autriche, le Danemark, la Suède et la Norvège, concernant les contrôles aux frontières internes de l’espace Schengen, a-t-elle annoncé ce mardi. Dérogations qui prennent fin et qui n’empêchaient absolument pas l’acceptation obligatoire des quotas d’immigrés imposés par ces mêmes eurocrates sans mandat des peuples, mais qui leur commandent et les sanctionnent lourdement en cas de manquement.

Bruxelles a donné son accord à l’Allemagne, l’Autriche, au Danemark, la Suède et la Norvège pour une nouvelle prolongation des contrôles de six mois, mais ce sera la dernière fois, a prévenu le commissaire européen à la Migration Dimitris Avramopoulos lors d’une conférence de presse. RFI

 

Pour ceux qui en doutent encore le Grand remplacement est à venir, ce que nous avons déjà vu n’est rien.

Seule Marine Le Pen promettait de s’attaquer au problème dés son accession à l’Élysée en suspendant l’accord de Schengen. Le traité de Schengen ayant été conclu entre États indépendamment de Bruxelles, celui-ci peut être abrogé sans passer par les autorités de l’UE et donc avant toutes négociations pour le Frexit ainsi que le prouvent des pays comme la Hongrie ou la Pologne qui ont rétabli leurs frontières sans avoir demandé leur autorisation aux commissaires de Bruxelles, qui rouspètent, menacent, mais n’y peuvent rien.

Avec Macron ce sera un pont ouvert entre l’Afrique et la France, entre l’Algérie et la France, il l’a affirmé d’Alger en même temps qu’il accusait la France d’être coupable de crime contre l’humanité.

Mais ce n’est pas tout, il veut fédérer les pays membres de l’UE, de sorte que la France n’aura plus aucun pouvoir sur le contrôle de ses frontières et sur sa sécurité. Macron en sa spécificité de banquier d’affaire au service des gros capitalistes internationaux est pour l’immigration des pays pauvres et musulmans, et/ou perturbés par les guerres. Guerres qui, par ailleurs, sont agitées par les marchands d’armes et les pétroliers, amis de la haute finance que Macron a servis chez Rotschild, a continué de servir à l’Elysée comme secrétaire général de Hollande, avant de les servir comme ministre de l’Économie avec la loi Travail, les ventes trahisons d’Alstom et de SFR etc. Les gros capitalistes mondialistes promeuvent l’immigration afin d’avoir de la main d’oeuvre à bas coût tout en faisant baisser les salaires de France et autres pays de l’Union. Cette Union qui en réalité est l’ennemie de l’Europe dont elle nie la civilisation chrétienne.

emiliedefresne@medias-presse.info

Les commentaires sont fermés.