Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2015

Torrent migratoire : Le président tchèque dénonce une “invasion organisée” et appelle au déploiement de l’armée.


 
 
130126221352-zeman-czech-president-story-top
 
BREIZATAO – ETREBROADEL (08/11/2015) Le président tchèque Miloš Zeman a qualifié la crise migratoire “d’invasion organisée” et annoncé l’inévitable déploiement de l’armée tchèque aux frontières du pays.
“Ce n’est pas spontané”
En marge d’un déplacement dans la ville de Pardubice, le chef de l’état tchèque a déclaré :
“L’immigration est une invasion planifiée dont le but est de briser la structure sociale, culturelle, économique et politique de l’Europe. C’est bien organisé. Ce n’est pas spontané. Le temps va venir où l’armée tchèque devra intervenir pour défendre les frontières de la République Tchèque.”
Ces propos font suite à ceux de Viktor Orban qui a lui-même accusé le milliardaire juif américain, lié à la CIA, de planifier l’invasion de l’Europe (lire ici). Ce que Soros a ensuite reconnu http://breizatao.com/wp-admin/edit.php(source), en déclarant :
“Son plan fait de la protection des frontières nationales l’objectif et des migrants l’obstacle. Notre plan fait de la protection des migrants notre objectif et des frontières nationales l’obstacle”.
Le rôle de la banque Goldman Sachs dans l’invasion migratoire
Les propos du président tchèque font écho à l’annonce de l’arrêt de l’aide aux réfugiés dans les camps de l’ONU du Liban et de Jordanie. Un arrêt inexplicable qui a déclenché le départ immédiat de 300 000 migrants musulmans pour l’Europe.
Un développement brutal qui correspond au projet d’immigration massive défendu par Peter Sutherland, conseiller spécial auprès du Secrétaire Général de l’ONU pour les migrations internationales. Cet ancien commissaire européen à la Concurrence, responsable de la banque juive Goldman Sachs et dirigeant de Commission Trilatérale et du Groupe Bilderberg, a ainsi déclaré vouloir importer 1 million de migrants par an en Allemagne pendant 30 ans pour éviter un effondrement financier des banques exposées aux fonds de pension allemands (lire ici).
Il a en outre exigé de l’Italie, du Portugal et de l’Espagne qu’ils suivent une politique migratoire identique.
 
 
 
 

Les commentaires sont fermés.