Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2017

Syrie : Les USA posent un ultimatum à la Russie, exigent de Poutine qu’il cesse de soutenir Assad contre les djihadistes .

 

 
 

 Le ralliement de l’administration Trump au camp belliciste néo-conservateur se confirme. Le Secrétaire d’État Rex Tillerson, chef de la diplomatie US, a posé les termes d’un ultimatum à la Russie : choisir entre un apaisement avec les USA et le soutien au gouvernement syrien, en lutte contre les djihadistes soutenus par Washington et ses alliés.

Aux côtés des ministres des Affaires Étrangères du G7 en Italie, Rex Tillerson a exigé de la Russie qu’elle cesse de soutenir le président syrien Bachar al-Assad dans sa lutte contre les groupes djihadistes soutenus par les USA et les pétromonarchies du Golfe mais aussi par la Turquie islamiste .

« Il est clair pour nous tous que le règne de la famille Assad touche à sa fin. Mais la question est comment cela finit et la transition en elle-même pourrait être très importante à nos yeux pour la durabilité et la stabilité au sein du Syrie unifiée » a déclaré Rex Tillerson.

Un jargon diplomatique qui ne trompe personne sur la volonté de changer le régime syrien à l’instar de l’Irak, de l’Afghanistan ou de la Libye, avec les effets désastreux que l’on connait.

Une campagne de désinformation a en parallèle été lancée par le gouvernement américain via les médias d’état occidentaux. Elle vise à criminaliser le soutien russe à la lutte anti-djihadiste menée par la Syrie en accusant Moscou de soutenir l’usage d’armes chimiques, un mensonge grossier déjà utilisé en 2013 avant de légitimer l’intervention US et française aux côtés des islamistes .

 

Les commentaires sont fermés.