Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2018

Le journal de gauche Ouest-France a une nouvelle fois fait preuve de sa haine atavique envers l’héritage chrétien des Européens.

Le journal de gauche Ouest-France a une nouvelle fois fait preuve de sa haine atavique envers l’héritage et l’essence des Européens.

 

Fidèle au vieux terrorisme cosmopolite défendu par le clergé marxiste bergoglien, le journal du monothéisme démocratique a dénoncé avec virulence l’usage de runes scandinaves par la sélection olympique norvégienne.

Ouest-France (source) :

Dale of Norway est à l’origine d’un gros scandale en Norvège. En effet, après avoir sorti une ligne de pulls destinée au skieur alpin norvégien, la polémique comme quoi les symboles inscrits sur les vêtements étaient nazis a enflé.
C’est le scandale qui fait du bruit ces derniers jours en Norvège. Des équipements créés par la marque Dale of Norway destiné aux skieurs alpins arborent des motifs qui ont été utilisés par les nazis. Ces symboles sont aujourd’hui utilisés par des groupuscules néo-nazis.
Le motif à l’origine de la polémique est une rune en forme de parapluie qui représente Tyr, le dieu de la guerre. Celui-ci est associé à la bataille, à la stratégie et à la victoire. Dans les années 1930, le IIIe Reich a repris la rune de Tyr pour en faire l’emblème d’une école où ont été formés des représentants du régime nazi.

Il s’agit ici de l’habituelle inquisition cosmopolite pour laquelle tout ce qui existait avant les tables de la loi des droits de l’homme relève de l’hérésie, du séparatisme culturel et moral, bref du différentialisme.

Ces prétendus « symboles nazis » sont en réalité vieux de plusieurs millénaires et étaient en usage dans le monde germanique et scandinave : les runes.

La vieille haine de la bourgeoisie socialo-marxiste, post-chrétienne et cosmopolite envers la culture populaire des Européens n’est pas une chose nouvelle.

Et elle doit cependant alerter ces derniers contre les tentatives désespérées des tenants du monothéisme antiraciste visant à détruire, à l’image des islamistes, tout ce qui incarne l’identité profonde des peuples qu’ils cherchent à maintenir, avec une difficulté croissante, dans le giron de leur superstition.

 

 

Plus particulièrement, les oghams celtiques ou les symboles comme le triskel ne manqueront pas d’être désignés comme suspects aux yeux des inquisiteurs de l’église démocratique pour lesquels l’abolition des peuples et de leur culture est une condition sine qua non de la parousie du communisme racial, i.e. le « multiculturalisme ».

 

Le programme anti-européen de Ouest-France et du Vatican néo-communiste ne doit tromper aucun Breton : leur héritage celtique sera ciblé tôt ou tard pour faire place au nouveau monothéisme qu’est le socialisme couronné par l’islam !