Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2015

Antichristianisme des Femen : les condamnés sont les gardiens de la cathédrale Notre-Dame de Paris !

 

La cour d’appel de Paris a confirmé ce jeudi la relaxe de huit militantes du groupuscule antichrétien Femen.  Ces professionnelles de la profanation étaient jugées pour avoir dégradé une cloche lors d’une attaque qu’elles ont menée à Notre-Dame de Paris le 12 février 2013 en vociférant divers blasphèmes.

En République maçonnique, ce sont les agresseurs qui bénéficient de l’impunité. Et ce sont les agressés qui sont punis s’ils ont le tort de ne pas se laisser faire. Deux gardiens de la cathédrale ont eux été condamnés à des amendes avec sursis, et un troisième relaxé, pour avoir tenté de chasser les Femen de Notre-Dame de Paris.

Inna Shevchenko, la dirigeante du mouvement Femen, a réagi par un tweet provocateur : «Notre-Dame : les filles ont gagné contre les dieux».

«Franchement, je suis soulagée, j’avais peur que la cour d’appel soit plus sévère mais c’est logique que l’on soit relaxé, il n’y avait rien dans le dossier.», a déclaré sans complexe Eloïse Bouton au très complaisant journal Le Parisien.