Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique nationale - Page 4

  • Macron et Mélenchon sont synonymes de la mort de la France .

    Il y a des images qui tuent. L’image qui s’est affichée dimanche 10 avril, à 20 heures, sur les écrans des télévisions françaises, est de celles-ci. Elle restera dans les annales.

    Elle a tranché net la tête à des espérances de renouveau pour un peuple méprisé, de délivrance pour un pays envahi et dévasté, de redressement pour une nation égarée, de réhabilitation et de purification pour une histoire et une culture souillées.

    Elle a tué l’espoir d’une reconquête tant désirée et tant souhaitée. Tant désirée pour que nos parents et grands-parents la vivent pleinement avant de se séparer de ce monde. Tant souhaitée pour l’avenir de nos enfants et nos petits-enfants.

    Elle a réduit à néant les initiatives pour le sauvetage de la France naufragée.

    Elle marque la fin de la France.

    Deux visages sur l’écran.  L' émétique Macron et Marine. Et c’est la fin d’un rêve. Un rêve brusquement interrompu et condamné à disparaître.

    Puis vient la tronche d’un autre fossoyeur de la République, un croque-mort de la France,  l' islamo collabo Mélenchon.

    Ils ont été désignés pour cette tâche suivant les vœux exprimés par le peuple français lors du scrutin du 10 avril.

    Le peuple français est généreux et reconnaissant. Il avait comme options de choisir entre la déchéance et le renouveau, entre la décadence et le redressement, entre la vie et la mort.

    Il a choisi la mort. C’est moins fatigant que le renouveau et le redressement. La mort avec Macron et Mélenchon. Il a rejeté la vie. En tirant à bout pourtant sur Zemmour avec "7 balles dans la tête".

    Le pauvre Zemmour, patriote parmi les patriotes, n’osera certainement plus jamais s’aventurer sur ce terrain où ceux à qui il veut redonner la vie veulent sa mort.

    On lui a bien fait comprendre que le terrain doit être laissé à ceux qui veulent enterrer la France et son histoire. Parce que la France a été condamnée à mort, sans possibilité de faire appel.

    Condamnée parce qu’elle se retrouve sur le chemin de l’islam, qui ne tolère nulle autre loi que celles d’Allah, et sur le chemin de la globalisation qui sous-tend l’immigration massive et l’abandon de la souveraineté.

    Allah et la globalisation sont aujourd’hui des intimes qui se tiennent bras dessus, bras dessous.

    Le peuple français avait décidé, ce 10 avril, que l’Espoir ne lui convenait pas.

    C’est une décision irrémédiable.

    On peut obliger un peuple à se soumettre, mais pas à espérer.

    L’espoir, on l’a ou on ne l’a pas. Le peuple Français ne l’a pas. Il préfère la soumission.

    C’est son droit le plus absolu.

    On imagine Macron ricaner en lisant ces lignes.

    Il est extraordinaire de constater que les deux acteurs de la vie politique française qui veulent enterrer la France obtiennent à eux deux près de 50% des suffrages, soit la moitié des électeurs, alors que celui qui veut la sauver, Zemmour, n’ a obtenu que 7% !

    Le verdict est clair : 50% des Français veulent être enterrés.

    Les deux « acteurs » qui veulent la mort de la France, ce sont Macron (27,8) et Mélenchon (22). Deux noms qui commencent par « M », comme la mort.

    Les deux hommes poursuivent des objectifs différents mais qui se rejoignent.

    Ce sont les banques pour Macron, le laquais des Rothschild. Les mosquées pour Mélenchon, l’homme le plus dégoûtant de toute la classe politique française.

    Tous les deux sont adoubés par ceux qui veulent s’emparer de la France après sa mise à mort.

    Ils ont terrassé la bête immonde qui se dressait sur leur chemin.

    Les banques et les mosquées se tiennent bras dessus, bras dessous.

    Elles dansent la java.

    Elles sont heureuses.

    La France est morte et les Français sont soumis.

    La soirée du 10 avril fut réellement une soirée d’enterrement, un enterrement prémédité.

     

  • Macron est l’ennemi de la France et des Français avec son harcèlement fiscal .

     

     

    Macron est l’ennemi de la France et des Français dans l’univers des taxes et des impôts.

    Son monde de petit banquier est le monde du spectacle médiatique où tout le monde se comporte en prévaricateur irresponsable de l’argent public, autrement dit de l’argent des autres. C’est la lutte fiscale qui est la drogue dure de Macron en forme de champignon hallucinogène qui a suffit à la révolte des Gilets jaunes.

    La drogue dure de la fiscalité de Macron est un produit dangereux. En conséquence, avec la prolifération des taxes et des impôts, mais pas pour tous, la pauvreté pour tous les Français doit s’imposer à tous.

    Macron aujourd’hui est le fossoyeur de la France dans les chaumières, jusqu’à la morgue.

    En clair, quand le terrorisme fiscal de Macron illuminé est En Marche, la liberté individuelle s’éteint.

    Grâce à Macron, la France et les Français n’auront pas attendu longtemps pour la confiscation de l’argent des Français pour l’accélération fiscale afin d’augmenter la hausse des prélèvements obligatoires.

    C’est pourquoi Macron n’a même pas exprimé le désir de savoir si l’univers enchanté des taxes et des impôts était une mesure politique convenable pour préserver le pouvoir d’achat des Français. En clair, il menace les Français des bureaucrates de Bercy avec en ligne de mire le racket fiscal et la suppression des économies des Français les plus pauvres. On a beau savoir qu’un mensonge sur l’univers enchanté des taxes et des impôts, la gabegie de Macron ne peut justifier le racket fiscal organisé par Macron le petit banquier d’affaires.

    Macron Président détiendrait-il de l’argent placé dans un paradis fiscal ?

    Les journalistes de L’Huma, Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesrnier, soupçonnent qu’une part de sa rémunération par la banque Rothschild, en 2012, aurait été versée dans un trust à I‘étranger ! C’est pourquoi l’enquête de L’Huma jette le soupçon sur le patrimoine d’Emmanuel Macron déclaré officiellement par le candidat Macron à la présidentielle de 2022.

    Personne ne peut oublier la distance séparant Macron, le petit banquier d’affaires politicien, du monde réel et des besoins des vrais Français, aggravant le fiscalisme, le chômage et l’islamisme.

    Macron, le petit banquier d’affaires de la banque Rothschild, est venu sur terre d’une étoile éloignée de la vie concrète des Français envahis par les migrants et qui ont du mal à survivre et à se loger dans le pays réel. C’est pourquoi la vivre-ensemblophobie des Français va se développer sans espoir d’amélioration.

    Le cas de Macron venu sur terre d’une étoile éloignée de la réalité et de la vie des Français n’est pas différent de celui du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Les rêves francophobiques de Macron, le petit banquier d’affaires politicien, devraient figurer dans les livres pour enfants. Macron devrait demander pardon d’avoir oublié qu’il s’adresse à des grandes personnes pauvres et pas à des enfants ignorants.

    Macron adolescent, le petit banquier d’affaires, devrait être une grande personne qui habite la France où il joue le rôle du président de tous les Français. C’est pourquoi la France a bien besoin d’être consolée.

    Mais toutes les excuses de Macron adolescent ne suffiront pas à calmer les esprits, car sa politique en forme d’enfantillage ne peut faire oublier que Macron reste un enfant qui joue à Macron Président.

    Macron enfant a vu une image dans un livre sur la Forêt Vierge qui s’appelait « Histoires Vécues ».

    Ça représentait un serpent boa qui avalait un fauve. « Les serpents boas (En Marche) avalent leur proie tout entière, sans la mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de leur digestion » (Le Petit Prince). Depuis, Macron vit dans le monde imaginaire de ses obsessions fiscalistes. Il se situe au-dessus des turpitudes du petit peuple, à l’écart des difficultés des vrais Français.

    C’est pourquoi il veut avaler les économies des Français pauvres comme  sa proie tout entière, sans la mâcher. Ensuite il ne veut plus bouger, il ne fait rien, et il dort pendant les cinq ans de sa digestion.

    Macron ne peut rassurer personne en inquiétant tout le monde et en harcelant tout le monde.

    Son obsession de la fiscalité pour tous les pauvres et les classes moyennes est à la fois insistante et maladroite. C’est encore un mauvais coup porté par Macron à la France qui travaille.

    Et le risque zéro n’existe pas pour Macron lors des élections de 2022, même pas dans ses rêves !

    Macron veut imposer une conduite énergétique plus chaste, ce qui relève du plus pur puritanisme !

    Se chauffer est une tolérance qui s’accompagnera bientôt de l’obligation soviétique de renoncer au chauffage. Avec Macron, la confusion est devenue totale entre les taxes et le prix de l’énergie.

    Avec Macron, le terrorisme énergétique promet le pire de la pandémie du Covid 19.

    Combien de nouvelles restrictions seront-elles nécessaires pour inverser la tendance naturelle de la spéculation énergétique ? Macron peut rêver d’une société sans chauffage pour les autres. Il fait partie de ces gens supérieurement autorisés par la loi à harceler la France qui travaille et à « emmerder » les Français (Pompidou dixit).

    De toutes parts, Macron attaque et harcèle fiscalement la France qui travaille et les retraités pauvres avec la CSG de la honte. Avec Macron adolescent, le petit banquier d’affaires, on vous condamne on vous taxe et on vous supprime toute forme de vie normale et devoir compter le moindre euro.

    #RothschildGate : Macron, le petit banquier d’affaires de la banque Rothschild, aurait planqué ses rémunérations via un compte situé dans un paradis fiscal. Source WikiStrike.

    Après le premier scandale déjà colossal du #McKinseyGate, voici que des journalistes  balancent une autre affaire d’argent qui concerne le véritable patrimoine d’Emmanuel Macron, qui ne serait pas de 500K seulement comme il l’a déclaré à la HATVP, et qui a étonné les Français, mais plutôt de plusieurs millions d’euros planqués en lieu sûr. En effet, des éléments troublants laissent à penser que lors de son passage à la banque Rothschild, Macron aurait été rémunéré via un compte situé dans un paradis fiscal (source : WikiStrike).

    Macron adolescent, le petit banquier d’affaires, ne tient aucun compte de ce que pensent les vrais Français. Le courage et la révolte sont de leur côté. Non seulement Macron n’œuvre pas pour la réconciliation des Français avec le pouvoir, mais encore il ne craint pas de harceler les gens par toutes sortes de décisions inadaptées. Le hasard a voulu que Macron soit élu par l’équipe de campagne de McKinsey qui le libère de toutes obligations. Comme le dit si bien Éric Zemmour : Macron adolescent,
le meilleur ennemi de la France

    Macron guignol LGBT n’a plus rien à faire à l’Élysée. Il n’est plus chez lui. Sa maison, c’est le PS.

    Moralité, avec Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

     

    Thierry Michaud-Nérard

     

     

  • Le désastreux et inquiétant bilan économique de Macron, par le Cercle National des Économistes .

     

     

    Bilan du quinquennat MACRON: en marche vers la banqueroute ?

     

    Dans une note de synthèse sur l’audit du bilan Macron 2017-2022, le CNE [Cercle National des Économistes] pourfend sans concession les piteux résultats de celui que la presse nous a présenté comme le « Mozart de la finance » !

    En résumé, le CNE constate objectivement que le bilan macro-économique mondialiste et ultralibéral de E. Macron est déplorable, y compris hors crise sanitaire. Il agit contre les intérêts stricts de l’indépendance de la France, pire il disloque notre Nation. On comprend mieux pourquoi le candidat-président E. Macron escamote le débat contradictoire sur son bilan et n’utilise qu’une communication médiatique mensongère afin de tromper le jugement des électeurs.

    Par conséquent, le CNE exprime sa défiance envers E. Macron par un : halte au mandat présidentiel de trop !

    Avant d’examiner le programme 2022 du candidat E. Macron, le CNE a audité les résultats quantitatifs de son quinquennat 2017-2022 ; et tout particulièrement les principaux chiffres socio-économiques suivants :

    En conclusion, les Français n’ont jamais autant souffert sur le plan socio-économique depuis que E. Macron préside aux destinées du pays. Tous les voyants économiques sont au rouge. Dans le contexte futur de « stagflation » de l’occident, si les Français réélisent E. Macron pour 5 ans encore, alors la France vivra une « banqueroute » qui dissoudra définitivement notre économie nationale, notre modèle social et notre patrie, dans le magma mondialiste.

    Jean-Richard Sulzer, Président du CNE
    Bernard Monot
    Pierre Tiga
    Maxime Lion
    Florence Bernard
    Jean-Paul Tisserand
    Emmanuel Crenne
    André Posokhow