Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Partis politiques - Page 3

  • La France est devenue un pays marxiste: ce sont nos incompétents politiques qui décident de tout !

    L’une des principales caractéristiques des pays communistes est la pénurie. Partout où l’on a mis en place le marxisme, où l’on a aboli la propriété privée et nationalisé les entreprises, l’économie s’est effondrée et les produits ont commencé à manquer.

    Les politiques français semblent avoir trouvé encore mieux. Ils nous empêchent d’avoir accès à certains articles même s’il n’y a pas de pénurie!

    Le gouvernement a décidé de fermer les rayons non essentiels dans les grandes surfaces, plutôt que d’autoriser les petits commerces à rouvrir.

    Cette décision est grotesque et dangereuse.

    Afin d’empêcher une situation de monopole qu’il a lui-même créée avec le confinement et les fermetures de commerces, les responsables politiques décident pour nous de ce dont nous avons besoin!

    La formule « produits essentiels » ne peut être que le fruit d’une puissante réflexion d’énarque, qui vient s’ajouter à la longue liste des absurdités françaises. Car enfin, de quel droit peut-on se substituer à quiconque pour décréter que telle chose lui est essentielle et telle autre, non ? Si je n’ai plus de chaussettes ou de slips, il est essentiel que je m’en procure. Les livres me sont essentiels en ces temps de confinement, mon voisin préfère une bouteille de vin : pas de chance pour moi, les librairies sont fermées mais tant mieux pour lui, les cavistes sont ouverts… Ma voisine, vieille dame seule, soignait son apparence pour garder le moral et recevait une coiffeuse à domicile : interdit ; non seulement elle est confinée, mais elle sera moche aussi.

    Et allez dire à un catholique que l’office religieux est moins « essentiel » que la messe des journaux télévisés !…


    On n’est plus si loin du système totalitaire communiste où la plupart des produits – y compris l’essence et le papier toilette – étaient en nombre limité, certains disponibles uniquement sur présentation de tickets de rationnement. C’était le Parti qui déterminait la nature et la quantité de ce qu’il fallait distribuer à chaque individu ou famille. Nos dirigeants font presque pire car eux n’ont pas « l’excuse » de la pénurie. Les produits sont en rayon, disponibles, mais on nous interdit de les acheter. Encore plus grave, la police a été chargée d’effectuer des contrôles, avec amendes en cas de non respect des consignes gouvernementales. Comme si elle n’avait pas d’autres missions à remplir.


    Nous avions hélas, l’habitude en France d’un Etat omnipotent, mais la pandémie l’a poussé à se dépasser, justifiant toutes nos craintes. Interdictions, fermetures, directives contradictoires : son échec - de plus en plus évident – dans la lutte contre la Covid, l’accule à prendre des mesures désespérées, chaotiques, mal acceptées et non justifiées (le covid n'est pas pire qu' une grippe ...). 

    L’Etat doit décider avec nous et arrêter d' affaiblir la France !

     

  • Le traître Darmanin doit démissionner !

     

    Le traître Darmanin doit démissionner !

     

    Malgré l’incroyable veulerie de tous ceux qui les ont précédés, les dirigeants de ce quinquennat, Macron en tête, qui est encore loin, hélas, d’être terminé, resteront dans notre histoire comme ceux qui se seront roulés le plus souvent, et avec le plus de complaisance, dans la fange de la repentance et de la haine de notre pays.

    Ainsi, après Macron osant qualifier honteusement l’œuvre française en Algérie de « crime contre l’humanité » ou demander lamentablement « pardon » à la veuve du communiste pro-FLN Audin, c’est le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui, en visite dimanche à Alger, a osé rendre un hommage scandaleux aux prétendus « martyrs du FLN » en déposant une gerbe aux couleurs françaises et en se recueillant devant le « Maqam E’chahid » !

    Tout un symbole…

    Un monument qui, contrairement à ce que laissent entendre aujourd’hui la plupart des grands médias français, n’est nullement dédié à la mémoire de « toutes les victimes de guerre d’Algérie » mais, comme son nom arabe l’indique, exclusivement à celle des « chahids ». C’est-à-dire de ces terroristes du FLN et autres groupes qui ont torturé, mutilé, égorgé, bref assassiné avec la pire des sauvageries soldats et civils français, pieds-noirs et harkis, hommes, femmes, et enfants ! Souvent même, malgré une idéologie se réclamant officiellement du marxisme, au nom du djihad contre les Français qualifiés d’infidèles et les harkis considérés comme des traîtres à l’islam. Bref, pour un ministre de l’Intérieur français dont la mission officielle était d’évoquer avec ses homologues algériens la lutte internationale contre le terrorisme, on ne pouvait guère faire mieux en matière de symbole…

    « Vous insultez nos morts ! »

    Un nouvel acte de repentance, et même de trahison, qui, tout de même, a suscité une importante vague d’indignation sur les réseaux sociaux français, mais guère de réactions, en revanche, de la part de notre classe politique, à l’exception bien sûr de la droite nationale. C’est ainsi que, après avoir dénoncé un geste de « déshonneur », le député RN du Gard Nicolas Meizonnet a pointé fort justement du doigt ce gouvernement « adepte de la repentance à tout prix », qui « n’aime pas la France et son histoire ». Une colère bien sûr partagée par le sénateur RN de Marseille Stéphane Ravier qui, après avoir rappelé que « ce monument n’est dédié qu’aux morts du FLN et des terroristes algériens, à ceux qui ont assassiné des civils, violé des femmes, supplicié des enfants, qui n’avaient qu’un seul tort : être Français », a accusé à fort juste titre Darmanin d’« insulter nos morts, qui sont, eux, les véritables martyrs de la barbarie FLN ». Enfin, on citera encore ce tweet de Morgann Vanacker, conseiller municipal du Rassemblement national à Brie-Comte-Robert, qui, disant avoir « une pensée pour tous les harkis et les pieds-noirs », a rappelé que « cet acte innommable est une honte pour la nation française ».

    Franck Delétraz

  • 851 immigrés clandestins fichés pour “radicalisation à caractère terroriste” mais seuls 231 devraient être expulsés ! ...

     

     

    Mardi, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a communiqué sur les bienfaits de l’immigration.

    On apprend ainsi que 851 immigrés clandestins seraient fichés pour “radicalisation à caractère terroriste”.

    Parmi ceux-ci, il y a 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation “qu’il nous faut expulser“, dont 180 actuellement incarcérés, a déclaré le ministre de l’Intérieur lors de la première présentation mensuelle des chiffres de l’activité des forces de l’ordre, ajoutant que 851 immigrés clandestins étaient inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

    Ce qui signifie que 620 de ces immigrés clandestins, bien que fichés pour “radicalisation à caractère terroriste”, devraient pouvoir continuer à séjourner sur le territoire français sans être inquiétés.

    On perçoit bien là la fausse poigne de fer d’Emmanuel Macron et de son gouvernement.

    Pour officiellement lutter contre le séparatisme islamique, le président Macron préfère s’en prendre aux familles – majoritairement catholiques – qui ont choisi l’instruction à domicile.