Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2017

Macron l' indigne chef de nos armées .

Le chef suprême des armées, Jupiter en personne, fait aujourd’hui tomber le masque.
Son véritable visage est plutôt celui d’un courtier de la grande finance internationale. L’armée, dans sa mission de protectrice de la Nation, n’entre pas dans le logiciel productiviste de l’oligarchie apatride...

Nous n’avons rien à attendre d’un président pour qui l’indépendance nationale n’est pas à l’ordre du jour.

 

 
Emmanuel Macron, qui n’a pas fait de service militaire ..., l’a bien compris. Dans l’entretien-fleuve qu’il a donné au Point, le Président est revenu sur ce qu’il est convenu d’appeler l’« affaire Villiers ». Pour lui c’est « une tempête dans un verre d’eau ». On ne refera pas ici le film de cette polémique mais Emmanuel Macron oublie de préciser que cette tempête, c’est bien lui qui l’a déclenchée et personne d’autre, le général de Villiers n’ayant fait que son devoir en s’exprimant à huis clos devant la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.
La légèreté avec laquelle le Président traite cette affaire est plutôt déconcertante : « Il y avait trois milliards de crédits gelés, sur lesquels on a annulé 850 millions. » Rien que ça ! Et d’ajouter : « Aucune opération n’a été bloquée pour cela. Aucun de nos soldats n’a eu à en pâtir. On a simplement reporté des commandes de matériel. » Là, on frise la mauvaise foi la plus totale. Évidemment que l’on n’a pas retiré un centime d’euro sur les soldes des militaires ou rapatrié un seul soldat de nos théâtres d’opérations extérieures pour essayer d’économiser ces 850 millions. « On a simplement reporté des commandes de matériel » relativise Emmanuel Macron.

Dire cela alors qu’on est chef des armées et, à ce titre, comptable de la vie de nos soldats est tout simplement honteux. Nos soldats sont engagés sur de nombreux théâtres, souvent dangereux, meurtriers. Les matériels sont à bout de souffle et lorsqu’un véhicule, qui a parfois deux fois l’âge des hommes qui y sont embarqués, saute sur un engin explosif, on pense alors à ces véhicules, mieux protégés, plus performants dont on a « simplement reporté » [les] « commandes » et qui auraient pu épargner des souffrances, des vies… Le chef des armées est aussi comptable du sang de nos soldats qui serviront demain, après-demain sous nos drapeaux. Car le budget de la Défense ne se pilote pas comme une barcasse mais comme un navire au long cours.
Mais au-delà de cette désinvolture, le Président, à travers cette interview, dévoile un peu plus le mépris qu’il a pour les armées. « Les armées ne font pas ce qu’elles veulent, elles ne sont pas autopilotées », a-t-il osé déclarer. Qui imaginait cela ? Existe-t-il une seule institution dans l’État qui soit aussi loyale, dévouée, disciplinée, obéissante que l’armée ?
Emmanuel Macron persiste et signe par ces propos humiliants qui sont indignes d’un chef des armées. Et en plus, il dit ne nourrir aucun regret ! ...

 

 

 

 

05/09/2017

Paris – Des musulmans prient dans la crypte de l’église Saint-Christophe de Javel avec la complicité du père Yannick André !

 
Eglise St-Christophe de Javel, Paris XV

Suite à un gros dégât des eaux dans leur salle de prière de la rue de Javel (XVe) qu’ils louent à Paris Habitat, les musulmans viennent dérouler leur tapis de prière… dans la salle paroissiale de l’église Saint-Christophe de Javel avec la bénédiction du curé, le père Yannick André, véritable caricature de pro-pro !

Tous les vendredis du mois d’août, des musulmans sont déjà venus prier dans la crypte qui fait office de salle paroissiale de l’église Saint-Christophe-de -Javel, rue de la Convention (XVe). Et cela devrait encore continuer un certain temps.

Mohammed Benali, le président de la salle de prière de Paris XVe, explique volontiers que le rabbin de la synagogue Adath Shalom de la rue George-Bernard-Shaw a proposé de les aider pour les travaux, et le curé a proposé de prêter sa salle. Notez la différence : le rabbin, lui n’a pas proposé d’ouvrir un quelconque lieu de sa synagogue pour que les musulmans viennent y prier. C’est une aide matérielle qu’il a proposé pour que les musulmans puissent remettre en état leur salle de prière. Ici encore, le dindon de la farce de ce relativisme religieux, c’est le curé de l’Eglise conciliaire.

Lidl ment et fait de la" pub" pour le ramadan !

 

L’affaire de la croix effacée d’une photo d’une église illustrant des produits vendus par les magasins Lidl mérite que l’on s’y attarde.

Quelques minutes de recherches suffisent à prouver que lorsque le porte-parole de Lidl déclare « Nous évitons l’utilisation de symboles religieux car nous ne souhaitons exclure aucune croyance religieuse», il se moque du monde.

RTL signale une info reçue d’un auditeur indigné : la chaîne de magasins Lidl a fait effacer une Croix sur une photo de Grèce illustrant l’emballage d’une moussaka.

« Je suis scandalisé par les magasins Lidl qui pour vendre des produits grecs efface sur des photos de la Grèce, une partie de son paysage et de sa culture », nous a écrit Antoine, mardi soir, via notre bouton orange Alertez-nous. « Je vous laisse voir les photos« , ajoute-t-il.

La photo montre une petite église orthodoxe aux coupoles d’un bleu intense qui contraste avec le blanc de ses murs et qui se dresse à flanc de falaise sur l’île de Santorin.

Ce paysage illustre les emballages de la gamme de produits grecs ERIDANOUS « Original Greek Product » (« Produit grec original »). Moussaka, yaourt, pistaches ou encore feta sont vendus chez Lidl sous cette marque, avec à chaque fois la photo de l’église orthodoxe… étonnamment sans croix.

RTL a interrogé le porte-parole de Lidl qui avoue la transformation de la photo. « Nous évitons l’utilisation de symboles religieux car nous ne souhaitons exclure aucune croyance religieuse», a répondu le représentant du géant allemand de la grande distribution...

« Nous sommes une entreprise qui respecte la diversité et c’est ce qui explique la conception de cet emballage », a-t-il encore ajouté. Pour Lidl, la meilleure façon de respecter la « diversité » serait donc d’effacer les croix sur des emballages de produits vendus en Europe, continent chrétien ? ...

 

A l’approche du ramadan, Lidl ne manque jamais d’émettre un catalogue vantant les saveurs d’Orient, avec des produits certifiés halal, un certificat… religieux.

 

On y trouve alors des allusions explicites au ramadan. Et le ramadan est bien religieux.

Bref, pour en revenir à la croix effacée des emballages des produits grecs vendus par Lidl, il apparaît plus que probable que c’est pour ne pas effaroucher sa clientèle musulmane établie… chez nous.