Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 4

  • Le désastreux et inquiétant bilan économique de Macron, par le Cercle National des Économistes .

     

     

    Bilan du quinquennat MACRON: en marche vers la banqueroute ?

     

    Dans une note de synthèse sur l’audit du bilan Macron 2017-2022, le CNE [Cercle National des Économistes] pourfend sans concession les piteux résultats de celui que la presse nous a présenté comme le « Mozart de la finance » !

    En résumé, le CNE constate objectivement que le bilan macro-économique mondialiste et ultralibéral de E. Macron est déplorable, y compris hors crise sanitaire. Il agit contre les intérêts stricts de l’indépendance de la France, pire il disloque notre Nation. On comprend mieux pourquoi le candidat-président E. Macron escamote le débat contradictoire sur son bilan et n’utilise qu’une communication médiatique mensongère afin de tromper le jugement des électeurs.

    Par conséquent, le CNE exprime sa défiance envers E. Macron par un : halte au mandat présidentiel de trop !

    Avant d’examiner le programme 2022 du candidat E. Macron, le CNE a audité les résultats quantitatifs de son quinquennat 2017-2022 ; et tout particulièrement les principaux chiffres socio-économiques suivants :

    En conclusion, les Français n’ont jamais autant souffert sur le plan socio-économique depuis que E. Macron préside aux destinées du pays. Tous les voyants économiques sont au rouge. Dans le contexte futur de « stagflation » de l’occident, si les Français réélisent E. Macron pour 5 ans encore, alors la France vivra une « banqueroute » qui dissoudra définitivement notre économie nationale, notre modèle social et notre patrie, dans le magma mondialiste.

    Jean-Richard Sulzer, Président du CNE
    Bernard Monot
    Pierre Tiga
    Maxime Lion
    Florence Bernard
    Jean-Paul Tisserand
    Emmanuel Crenne
    André Posokhow

  • Macron vient de couler Renault avec ses sanctions imbéciles !

     

    ……………………………Renault Arkana, un SUV Coupé pour la Russie

    Quelles qu’en soient les raisons !

    Renault se voit privé de son deuxième marché !
    2 ou 3 milliards d’investissements vont partir en fumée… et que récupèreront les Russes ! 
    Belle opération !!! Le travail de Carlos Ghosn est littéralement démoli… comme celui de son remplaçant !

     

    Renault quitte la Russie : chronique d’un départ en catastrophe

    Poussé par Macron dans ses retranchements, Renault a fini par céder en annonçant mercredi soir la suspension de ses activités en Russie et la possibilité de se désengager du constructeur russe Avtovaz. Un scénario inimaginable il y a encore un mois et qui se solde par une perte financière colossale. Récit d’un mois où tout a basculé.

    C’est jour de fête à Boulogne-Billancourt ce 18 février. Luca de Meo, le directeur général du groupe Renault, s’apprête à annoncer à la presse et à l’ensemble de la communauté financière des comptes de résultats miraculeusement bons dans un contexte pourtant défavorable avec la pénurie de semi-conducteurs, la hausse des prix des  matières premières, ou encore la baisse des marchés. Tous les voyants sont au vert : cash flow, profit opérationnel, résultat net…

    Tout semble sourire à ce nouveau Renault que l’Italien, arrivé en juillet 2020, est parvenu à remettre sur les rails en un temps record. Le groupe automobile français est même prêt à enclencher une nouvelle étape dans son plan de reconquête : l’international. Dans les couloirs du siège, on prépare le lancement imminent de trois nouveaux modèles en… Russie. Ces modèles sont fin prêts, et certains cadres préviennent les journalistes de l’imminence d’une grande opération de lancement à Moscou même.

    Inimaginable…
    Renault est à des années-lumières d’imaginer qu’une semaine plus tard, le président russe enverrait ses troupes en Ukraine…

    C’est tout juste si Luca de Meo est interrogé sur les conséquences d’un embargo sur la production russe. Il assure alors que la forte localisation des approvisionnements des usines de Renault, à plus de 90% explique-t-il, protègera les activités russes. Sauf que la crise du Covid a montré qu’il suffisait qu’une seule pièce manque pour paralyser pendant plusieurs semaines une usine.

    A ce moment de l’Histoire, personne chez Renault (comme ailleurs puisque le monde entier a été surpris par la tournure géopolitique des événements en Ukraine) n’envisage le pire. D’autant que la Russie représente des enjeux industriels colossaux pour le groupe français. C’est d’abord le rachat d’Avtovaz, le fabricant des célèbres Lada, dans lequel le groupe détient 63% du capital.

    Depuis dix ans, plusieurs milliards d’euros ont été injectés dans la modernisation des usines, puis la refondation d’une nouvelle gamme… Renault a commencé à tirer les premiers fruits de ses investissements avec un premier exercice profitable en 2021.

    Le groupe s’attendait à ce que la Russie, son deuxième marché mondial en volume, monte désormais en puissance dans la contribution aux profits du groupe. Avec la nouvelle gamme que Renault s’apprêtait à lancer, Luca de Meo voulait appliquer sa nouvelle formule visant à privilégier la création de valeur, c’est-à-dire augmenter la profitabilité unitaire par rapport à une stratégie de volumes. Pour Renault, le levier était alors perçu comme immense.

    Un déni ?
    Puis la guerre survint, et son cortège de sanctions internationales mais qui semblent préserver, sur le papier du moins, la légalité des opérations de Renault en Russie. « Nous resterons toujours en conformité avec les sanctions », a toujours expliqué Renault. Même le scénario d’une nationalisation russe n’est pas pris au sérieux : le pays de Vladimir Poutine ne serait pas capable de poursuivre les opérations industrielles, veut-on croire à Boulogne-Billancourt.

     

    Pertes et profits
    Un conseil d’administration réuni dans la soirée de ce mercredi 23 mars, a acté la fin de l’aventure russe. Et de préciser qu’il « évalue les options possibles concernant sa participation dans Avtovaz ». Autrement dit, Renault prépare son retrait de Russie, et passe ses lourds investissements autant en cash qu’en ressources humaines (ingénieurs, transferts technologiques…) par pertes et profits.

    Le préjudice s’élève à plusieurs milliards d’euros, trois milliards si l’on en croit la valeur comptable inscrite dans les comptes de 2021. Bien plus si on projette les profits prévus sur les dix prochaines années, additionnés aux investissements des dix années précédentes. Colossal !

    Au passage, Renault abandonne son objectif d’une génération de trésorerie d’un milliard d’euros cette année, et baisse d’un point son objectif de marge opérationnelle (3%). Une annonce qui ne devrait pas stopper la chute du titre qui a déjà perdu 21% en Bourse depuis un mois…

     

    Quoiqu’ils pensent de leur embargo, comme suite à celui de 2014, la Russie en ressortira gagnante !

    Les Européens, dont les Français, seront les grandes perdants !
     
     
     
  • Total est encore en Russie ? L écolo et va-t’en guerre Jadot porte plainte !

     

    Zelensky veut une 3ème guerre mondiale!

     Alors s’il pouvait demeurer au pouvoir, s’en mettre plein les fouilles et, surtout, éviter le Conseil de guerre/procès que ne manquera pas de lui faire Poutine quand il aura écrasé ses ennemis qui sont aussi les nôtres… ça l’arrangerait, et pas qu’un peu.

    Alors,  que fait l’écolo-dingo qui se présente à la présidentielle ? A lieu d’en appeler à la raison, à la négociation ; au lieu d’inviter Zelensky à fuir en Amérique du Sud pour laisser les braves négocier un accord honorable garantissant et la paix à Kiev et la sécurité à la Russie, Jadot  le minable, Jadot le donneur de leçons comme tous les écolos-dingos porte plainte contre Total qui a le mauvais goût de continuer à travailler avec la Russie.

    Jadot aussi veut une 3ème guerre mondiale !

    Il est vrai qu’en temps de guerre, tout est possible… et quand on est à 6 % dans les sondages, on a peut-être et envie d’exister et envie de tirer son épingle du jeu en espérant se refaire une santé !

    Alors le va-t’en guerre Jadot porte plainte pour « complicité de crimes de guerre », rien que ça !

    J’accuse Total d’être complices des crimes de guerre perpétrés en Ukraine en ayant conscience des atrocités et en travaillant avec les oligarques visés par les sanctions internationales .

    Le 11 mars dernier à Bordeaux, Yannick Jadot avait fustigé devant les journalistes le maintien des activités de l’entreprise française en Russie. “C’est une honte, c’est une honte pour notre pays qu’un grand groupe national soit complice de crimes de guerre. Donc je demande au président de la République d’imposer le retrait de la Russie à Total”, réclamait-il. Il réclame non seulement l’arrêt des activités pétrolières, mais aussi gazières.

    Dans un tweet ce mercredi, il a d’ailleurs répondu au patron de Total, maintenant ses propos: “TotalEnergies, soutenu par E. Macron, fait quelques concessions mais maintient l’essentiel de ses activités en Russie (…). Oui c’est être complice! J’appelle P. Pouyanné, PDG de Total, à débattre avec moi”, a réclamé le candidat écologiste...

    Le PDG de Total a aussitôt réagi, il attaque Jadot en diffamation, défendant le principe de ses opérations d’achat de gaz en Russie pour le revendre, notamment en Europe pour le bénéfice des consommateurs européens.

    Monsieur Jadot accuse les 100.000 salariés de Total de complicités de crime de guerre. C’est gravissime, c’est une insulte”

    Moi je ne suis ni écolo ni facho… j’aime bien Total qui veut que je n’aie pas froid l’hiver prochain, que je ne sois pas obligé de me doucher à l’eau froide  !

    D’ailleurs le PDG de Total est un pragmatique..

    On comprend qu’il a d’autres solutions pour le pétrole… c’est les Saoudiens qui vont dorénavant nous vendre leur pétrole. Bravo Jadot ! Bravo l’islamo-collabo !

    Par contre Total avoue que Jadot lui demande juste l’impossible. Non seulement il n’a pas de solution pour remplacer le gaz russe mais, en sus, il est engagé par des contrats pour 25 ans… s’il se dégage, qui paye ? Jadot ?

    “On ne peut pas se substituer aux gouvernements”

    Le 22 mars, Patrick Pouyanné a annoncé l’arrêt, d’ici fin 2022, d’achat de pétrole russe. Une “décision forte” qu’il explique avoir prise en responsabilité et non pas sous “la pression”. “On ne peut pas prendre des décisions à l’emporte-pièce sans savoir quelles sont les conséquences. Pour nous, la question était de savoir si on pouvait remplacer ce pétrole russe”, a détaillé le dirigeant.

    Une solution de repli a pu être trouvée avec le gouvernement allemand – un des bénéficiaires des importations russes – mais aussi pour la France “qui importe 30% de son diesel de Russie”. “On va prendre le diesel saoudien pour l’envoyer en France plutôt qu’en Asie”, explique Patrick Pouyanné.

    Mais il ajoute: “Si hier j’ai annoncé sur le pétrole, c’est parce que je sais le remplacer. Le gaz, je ne sais pas le faire”. “jai des contrats de 25 ans et je ne sais pas sortir de ces contrats. (…) Si j’arrête le gaz russe, je paie des milliards immédiatement aux Russes, a-t-il indiqué.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/patron-total-repond-a-jadot-et-montre-une-photo-demployes-engages-aupres-de-lukraine_fr_623ad627e4b0d39357cebe90

    Mais ça, l' irresponsable Jadot n’en a cure.. il fait partie  de ces gens qui disent « c’est gratuit, c’est l’Etat qui paye ». Ben quoi l’Etat n’a qu’à payer à Total son dédit. Le cochon de contribuable n’aura qu’à partir en retraite à 85 ans, travailler 48 heures par semaine, prendre une semaine de congés payés et vivre dans des petits logements, sans voiture…

    N’oubliez jamais que tout ça c’est et le projet de Schwab (Forum économique de Davos), et de Wargon, ex-ministre du Logement, et de Sanchez premier ministre espagnol… tout un programme.

    https://resistancerepublicaine.com/2021/10/15/faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-wargon-veut-supprimer-votre-reve-la-maison-individuelle/

    https://resistancerepublicaine.com/2021/05/24/plus-de-maison-ni-de-voiture-personnelle-plus-de-cdi-retraite-a-70-ans-sanchez-annonce-notre-avenir/

    Et il y a encore des nigauds et des masos  pour  voter Macron,Jadot ou Mélenchon (qui ne veut plus de nucléaire !) ...