Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2016

L’Etat Islamique a fait sauter l’église de « Notre-Dame de l’Heure » à Mossoul .

 


église-mossoul


L’une des plus célèbres églises de la ville de Mossoul, au nord de l’Irak a été dévastée par l’État islamique. Les djihadistes, qui contrôlent la ville depuis le 9 juin 2014, ont fait sauter dimanche 24 avril l’église de « Notre-Dame de l’Heure », connue pour son horloge offerte par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, aux Pères dominicains qui ont bâti l’édifice.

Dans un communiqué, le Patriarcat de Babylone des Chaldéens fait part de sa douleur pour l’énième acte de dévastation commis contre un lieu de culte en Irak par l’Etat Islamique. Avant le début de la guerre d’Irak en 2003, la ville de Mossoul comptait plus de quarante églises et monastères. Le Patriarcat de Babylone des Chaldéens exhorte les politiques irakiens à agir rapidement pour favoriser une authentique réconciliation nationale qui barre les portes à la furie du terrorisme.

Selon des sources locales, les djihadistes de l’EI auraient évacué la zone environnant l’église et prélevé de l’édifice tout ce qui pouvait être saccagé avant de faire exploser les charges. Cette église était emblématique du centre de la ville de Mossoul.

Sœur Luigina Sako, Supérieure de la maison romaine des Sœurs chaldéennes Filles de Marie, raconte à l’Agence Fides : « Les coups de cette horloge ont scandé notre jeunesse, lorsque Mossoul était une ville où l’on coexistait dans la paix. Je me souviens que, lors de nos études, quand nous avions un examen important, nous allions tous, chrétiens et musulmans, porter des billets portant nos demandes d’aide à la grotte de Lourdes qui est présente dans l’église, grotte que nos amis musulmans connaissaient et vénéraient également comme l’église de la Vierge miraculeuse. »

Ce que les médias occidentaux nous cachent .

apf-syrie

Il y a quelques jours, une délégation de l’Alliance for Peace and Freedom revenait d’un voyage officiel en Syrie. Ce lundi après-midi, au parlement européen, l’Alliance for Peace and Freedom (APF) organisait un colloque à ce sujet auquel participait l’ambassadeur de Syrie à Bruxelles.

 

apf-syrie-patriarche-syriaque

 

L’eurodéputé allemand Udo Voigt ouvrit cette réunion en racontant les rencontres faites en Syrie. Le patriarche syriaque a demandé à cette délégation européenne quel pays accepterait de considérer des groupes armés comme des interlocuteurs de « l’opposition » ? Quant au grand mufti de Syrie, il a mis en garde contre les imams saoudiens et turcs exerçant en Europe !

 

udo-voigt-pe-syrie

 

La délégation de l’APF a visité Maaloula libérée depuis peu. Les visites à Damas et Maaloula ont permis de constater une véritable coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans dans les villes contrôlées par l’autorité légitime.

 

apf-syrie-3

 

Lahoud Lado, citoyen syrien qui a préparé le déplacement de la délégation de l’APF en Syrie, a rappelé que Damas a toujours été une place forte. Même les invasions mongoles ont été stoppées à Damas. « Aujourd’hui, Damas incarne la résistance à l’impérialisme et au sionisme « , a-t-il ajouté.

Autre intervenant à ce colloque, le Père Daniel, d’origine belge et qui vit depuis 2010 au Monastère de Mar Yacub, déclare avec bonhomie : « Je ne connais rien en politique ou en journalisme mais faut-il prescrire aux Syriens comment ils doivent vivre et se gouverner ?« . Et de souligner que l’Europe dénonce le manque de démocratie en Syrie et de prétendues « irrégularités » au niveau des élections syriennes mais que la même Europe ne dit rien à propos de l’Arabie Saoudite où il n’y a pas d’irrégularités électorales parce qu’il n’y a tout simplement pas d’élections...

 

père-daniel

 

Le Père Daniel explique encore avoir été témoin de la façon dont des émeutiers et des terroristes ont tenté de renverser le pouvoir syrien. Cela n’avait rien de commun avec une opposition démocratique. « Ce qui est diffusé dans les médias occidentaux, ce sont des mensonges éhontés et, malheureusement, au lieu d’être du côté des victimes, les médias occidentaux sont du côté des assassins« , conclut le prêtre.

Après ces premiers témoignages, l’ambassadeur de Syrie a pris la parole. Il a commencé par mettre en évidence comment l’opinion publique européenne est manipulée et cite l’exemple de l’émotion organisée autour de l’enfant échoué sur une plage européenne, alors que rien n’est dit à propos des enfants syriens qui meurent sous les bombes des « rebelles ».

 

ambassadeur-syrie-bxl

 

L’ambassadeur a ensuite insisté sur la nécessité de lever les sanctions économiques contre la Syrie et de reprendre les négociations avec Damas pour établir une coopération entre l’Europe et la Syrie contre le terrorisme.

 

roberto-fiore-pe

 

Roberto Fiore, président de l’APF et ancien eurodéputé italien, a demandé pourquoi si rares sont les politiciens qui se sont rendus en Syrie jusqu’à présent pour voir la réalité de leurs propres yeux. « Les djihadistes ne préparent pas la guerre contre Israël mais contre l’Europe chrétienne. Ce qui s’est passé en Syrie n’aurait pas été possible sans une préparation par la multiplication de mosquées wahhabites. Or, c’est ce qui se développe aujourd’hui en Europe. », a-t-il ajouté.

 

 

05/05/2016

Propagande raciste contre les "blancs" en France payée par nos impôts .

Propagande antiraciste : les « coupables » sont toujours les mêmes
 

Le Ministère du Travail a lancé le 18 avril une campagne de « sensibilisation aux discriminations à l’embauche » intitulée Les compétences d’abord, présentant sur plus de deux mille affiches un demi-visage d’homme blanc, assorti d’une réponse positive d’un recruteur que l’on ne voit pas (« à demain », « vous commencez lundi », « bienvenue dans l’équipe »), accolé à un demi-visage d’homme de couleur auquel le fantomatique recruteur oppose un refus (« vous n’avez pas le profil », « on vous rappelle », « désolé, on ne recherche personne »).

Ces ficelles de propagande grossière tendent à faire accroire :

- que le monde du travail en France est foncièrement raciste ;

- que ces supposées discriminations ne touchent que des Noirs ou des Arabes, à l’exclusion de toute autre catégorie (ruraux, vieux, asiatique…) ;

- que ce sont les Blancs, Français ou Européens de souche, désignés tels quels par le site du gouvernement, qui doivent se sentir coupables de voler le travail des immigrés ou descendants d’immigrés, si l’on comprend bien le message assez explicite de ces affiches ;

Cette scandaleuse culpabilisation des Blancs par une campagne gouvernementale évidemment financée par les contribuables révèle une fois encore la nature de « l’antiracisme », véritable racisme, pathologie nihiliste qui oscille sans arrêt entre la haine spécifique de la France, de l’Europe et de la Chrétienté, et la détestation de toute identité et de tout enracinement .