Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2016

Ce que les médias occidentaux nous cachent .

apf-syrie

Il y a quelques jours, une délégation de l’Alliance for Peace and Freedom revenait d’un voyage officiel en Syrie. Ce lundi après-midi, au parlement européen, l’Alliance for Peace and Freedom (APF) organisait un colloque à ce sujet auquel participait l’ambassadeur de Syrie à Bruxelles.

 

apf-syrie-patriarche-syriaque

 

L’eurodéputé allemand Udo Voigt ouvrit cette réunion en racontant les rencontres faites en Syrie. Le patriarche syriaque a demandé à cette délégation européenne quel pays accepterait de considérer des groupes armés comme des interlocuteurs de « l’opposition » ? Quant au grand mufti de Syrie, il a mis en garde contre les imams saoudiens et turcs exerçant en Europe !

 

udo-voigt-pe-syrie

 

La délégation de l’APF a visité Maaloula libérée depuis peu. Les visites à Damas et Maaloula ont permis de constater une véritable coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans dans les villes contrôlées par l’autorité légitime.

 

apf-syrie-3

 

Lahoud Lado, citoyen syrien qui a préparé le déplacement de la délégation de l’APF en Syrie, a rappelé que Damas a toujours été une place forte. Même les invasions mongoles ont été stoppées à Damas. « Aujourd’hui, Damas incarne la résistance à l’impérialisme et au sionisme « , a-t-il ajouté.

Autre intervenant à ce colloque, le Père Daniel, d’origine belge et qui vit depuis 2010 au Monastère de Mar Yacub, déclare avec bonhomie : « Je ne connais rien en politique ou en journalisme mais faut-il prescrire aux Syriens comment ils doivent vivre et se gouverner ?« . Et de souligner que l’Europe dénonce le manque de démocratie en Syrie et de prétendues « irrégularités » au niveau des élections syriennes mais que la même Europe ne dit rien à propos de l’Arabie Saoudite où il n’y a pas d’irrégularités électorales parce qu’il n’y a tout simplement pas d’élections...

 

père-daniel

 

Le Père Daniel explique encore avoir été témoin de la façon dont des émeutiers et des terroristes ont tenté de renverser le pouvoir syrien. Cela n’avait rien de commun avec une opposition démocratique. « Ce qui est diffusé dans les médias occidentaux, ce sont des mensonges éhontés et, malheureusement, au lieu d’être du côté des victimes, les médias occidentaux sont du côté des assassins« , conclut le prêtre.

Après ces premiers témoignages, l’ambassadeur de Syrie a pris la parole. Il a commencé par mettre en évidence comment l’opinion publique européenne est manipulée et cite l’exemple de l’émotion organisée autour de l’enfant échoué sur une plage européenne, alors que rien n’est dit à propos des enfants syriens qui meurent sous les bombes des « rebelles ».

 

ambassadeur-syrie-bxl

 

L’ambassadeur a ensuite insisté sur la nécessité de lever les sanctions économiques contre la Syrie et de reprendre les négociations avec Damas pour établir une coopération entre l’Europe et la Syrie contre le terrorisme.

 

roberto-fiore-pe

 

Roberto Fiore, président de l’APF et ancien eurodéputé italien, a demandé pourquoi si rares sont les politiciens qui se sont rendus en Syrie jusqu’à présent pour voir la réalité de leurs propres yeux. « Les djihadistes ne préparent pas la guerre contre Israël mais contre l’Europe chrétienne. Ce qui s’est passé en Syrie n’aurait pas été possible sans une préparation par la multiplication de mosquées wahhabites. Or, c’est ce qui se développe aujourd’hui en Europe. », a-t-il ajouté.

 

 

05/05/2016

Propagande raciste contre les "blancs" en France payée par nos impôts .

Propagande antiraciste : les « coupables » sont toujours les mêmes
 

Le Ministère du Travail a lancé le 18 avril une campagne de « sensibilisation aux discriminations à l’embauche » intitulée Les compétences d’abord, présentant sur plus de deux mille affiches un demi-visage d’homme blanc, assorti d’une réponse positive d’un recruteur que l’on ne voit pas (« à demain », « vous commencez lundi », « bienvenue dans l’équipe »), accolé à un demi-visage d’homme de couleur auquel le fantomatique recruteur oppose un refus (« vous n’avez pas le profil », « on vous rappelle », « désolé, on ne recherche personne »).

Ces ficelles de propagande grossière tendent à faire accroire :

- que le monde du travail en France est foncièrement raciste ;

- que ces supposées discriminations ne touchent que des Noirs ou des Arabes, à l’exclusion de toute autre catégorie (ruraux, vieux, asiatique…) ;

- que ce sont les Blancs, Français ou Européens de souche, désignés tels quels par le site du gouvernement, qui doivent se sentir coupables de voler le travail des immigrés ou descendants d’immigrés, si l’on comprend bien le message assez explicite de ces affiches ;

Cette scandaleuse culpabilisation des Blancs par une campagne gouvernementale évidemment financée par les contribuables révèle une fois encore la nature de « l’antiracisme », véritable racisme, pathologie nihiliste qui oscille sans arrêt entre la haine spécifique de la France, de l’Europe et de la Chrétienté, et la détestation de toute identité et de tout enracinement .

 

 

26/04/2016

Boris Le Lay condamné à 2 ans de prison pour délit d’opinion : la France est devenue un pays communiste !

 

 

C’est une première en France : un blogueur nationaliste et catholique, ardent et talentueux, Boris Le Lay, a été condamné à deux ans de prison ferme pour « incitation à la haine raciale »! ...

Le tribunal correctionnel de Brest a même assorti cette condamnation d’un mandat d’arrêt. Lequel sera toutefois difficile à exécuter puisque Le Lay vit actuellement au Japon où il se définit comme un « exilé politique », sauf à ce que le gouvernement français réussisse à faire pression sur les autorités nippones. Quand on sait que Vincent Reynouard a dû quitter la France et la Belgique pour l’Angleterre — où n’existe pas pour l’heure l’équivalent de la loi Gayssot — afin de pouvoir poursuivre sur Internet son combat révisionniste et qu’il vient d’être congédié coup sur coup des deux instituts londoniens où il enseignait pour des expatriés français les mathématiques et les sciences physiques après que ses employeurs eurent découvert ses activités sur la Toile et alors même qu’il donnait pourtant toute satisfaction à ses élèves tant Vincent est un pédagogue né, on mesure à quel point l’Union européenne est le pendant, à l’ouest du Vieux Continent, de ce que furent pendant longtemps à l’Est l’Union soviétique et ses pays satellites.

Qui l’eût imaginé il y a encore quelques décennies, nous vivons à l’Ouest de l’Europe l’époque des dissidents, comme naguère en URSS, contraints à la fuite et à l’exil pour pouvoir continuer à s’exprimer librement et à témoigner de ce que du fond de leur cœur et de leur âme ils savent être la vérité.

Ceux qui veulent connaître les circonstances exactes et les mobiles de cette ahurissante condamnation pour un simple délit d’opinion pourront se reporter à l’entretien que nous a accordé en page 2 de ce numéro le courageux et coruscant Boris Le Lay. Comme le remarque avec justesse ce jeune militant de 34 ans, engagé depuis 2003 politiquement, dans une interview parue sur son site breton , « nombre de récidivistes, de violeurs ou de braqueurs s’en sortent avec des peines plus légères. Pour ne pas parler d’islamistes dont certains, comme l’imam de Brest, peuvent tranquillement déclarer, devant des dizaines d’individus, que si des femmes non voilées se font violer, c’est de leur faute...

Cette condamnation, ajoute Le Lay, est une réaction logique de la part d’un système et d’un régime aux abois. L’erreur consisterait à personnaliser ce procès. Je ne suis qu’un visage et un nom. La multiplication des procès politiques en France contre les opposants relève d’une lutte plus globale. Il y a une profonde crise de confiance qui travaille les masses. L’autorité de l’idéologie dominante n’entraîne plus l’adhésion de parts grandissantes de la population. Quand l’autorité d’un système s’évapore, son réflexe naturel est de recourir de plus en plus souvent à son pouvoir, c’est-à-dire au bras séculier, à la répression pure et simple. Vos lecteurs doivent comprendre qu’en conséquence, ce ne sont pas des individus qui sont poursuivis mais des opinions divergentes, des idées redoutées par le gouvernement et la nomenklatura qui perçoivent là une menace pour leurs intérêts. Intérêts particuliers qui ne sont pas ceux des populations. Tous les régimes s’effondrent dans la corruption et l’arbitraire tout en se roulant dans l’autocélébration. Nous y sommes. »

 

Nous vivons vraiment sous le règne de l’injustice et de l’imposture. Car enfin lorsque les gauchistes de Nuit Debout s’en prennent à des biens et à des personnes, ils bénéficient de la plus totale impunité. Quand le milliardaire homosexualiste Pierre Bergé tweetait à propos du défilé des opposants au “mariage” pour les invertis : « Vous me direz, si une bombe explose le 24 mars sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c’est pas moi qui vais pleurer », ce qui était quasiment un appel au meurtre, un permis de tuer, cet épouvantable individu qui affirmait cyniquement, en soutien à la gestation pour autrui, la fameuse GPA, que de même que les ouvriers louent leurs bras, il était naturel que les femmes louassent leur ventre, non seulement n’a jamais été inquiété par la justice ni questionné par la police, mais n’a même nullement été dénoncé par les media audiovisuels.

Il faut dire que la grande presse subventionnée ne se scandalise nullement de cette condamnation d’un militant politique à deux ans de prison ferme. Au contraire, il n’est que de lire les articles et dépêches de l’AFP, d’Ouest torchon (ouest france), du Télégramme, de France Bleu Breizh Izel qui relatent l’affaire pour se rendre compte qu’ils approuvent totalement le jugement et qu’ils attaquent Le Lay en utilisant à son égard des expressions très dépréciatives visant à le faire passer aux yeux de leurs lecteurs pour un dangereux délinquant multirécidiviste, fanatique voire malade mental : « blogueur ultra-nationaliste », « raciste breton ». Il est vrai que tous les régimes totalitaires ont tendance à traiter de fous dangereux, d’aliénés irrécupérables ceux qui leur résistent en face, ceux qui s’opposent à eux, qui les dénoncent ou qui tout simplement osent dire des vérités interdites, débusquer des mensonges.

 

En sortant le 17 mars dernier de la salle d’audience à l’issue de son procès devant la cour d’appel de Paris pour la vidéo Un homme qui lui était consacrée, le professeur Faurisson expliquait avec son talent et son franc-parler habituels : « Ce n’est pas difficile d’être courageux. Ce qui est difficile, c’est d’être héroïque. » Le temps n’est pas loin où il nous sera demandé, non pas seulement d’être courageux, mais d’être héroïques. Pourvu que Dieu dans son infinie bonté nous en donne la force !