Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avec Macron, la dette publique a augmenté de 680 milliards d' euros et cela va continuer en 2022 !!

Le Gouvernement Macron alourdit encore la facture en 2022 !



L’Assemblée nationale a définitivement adopté jeudi 16 décembre, en dernière lecture, le projet de loi de finances (PLF) pour 2022, le dernier du quinquennat, dénoncé par l’opposition comme un budget de campagne.

L’examen du PLF 2022 s’est distingué par le vote de très nombreux amendements du Gouvernement pour inscrire de nouvelles dépenses : plan d’investissement France 2030, plan « Marseille en grand », contrat d’engagement jeune pour les moins de 25 ans, bouclier tarifaire pour lutter contre la flambée des prix de l’énergie et d’autres mesures d’ordre mineur.

Douze milliards d’euros de dépenses publiques ont ainsi été ajoutés en première lecture et 500 millions en nouvelle lecture.

Le groupe LR a dénoncé une augmentation de 680 Mds€ de la dette publique pendant le mandat d’Emmanuel Macron. Sans attendre, 71 députés, issus des rangs de la gauche, ont déposé un recours devant le Conseil constitutionnel en brocardant la « sous-évaluation chronique et manifeste des prévisions de recettes » et estimant que « la disproportion entre autorisations d’engagements et crédits de paiements ouverts contrevient au principe à valeur constitutionnelle de sincérité budgétaire ».

Le texte repose, en effet, sur une prévision de croissance à 6,25% pour 2021 et 4% pour 2022, le déficit atteignant 8,2% en 2021 et 5% en 2022!!

Il est à craindre que cette facture, déjà exhorbitante en soi, ne viennent encore s’alourdir avec le temps, les gouvernements successifs ayant la fâcheuse habitude de surévaluer la croissance de l’année future et de faire voter des PLFR (projets de lois de finances rectificatifs).

A quand un plan de rigueur ?

Qui va payer la note ? ...

 

Les commentaires sont fermés.