Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2017

Les autorités néerlandaises ont approuvé le lancement d’une étude sur s’il était possible et raisonnable pour les Pays-Bas, l’un des pays phares de l’UE, de quitter la zone euro.

 

 

Les milieux politiques des Pays-Bas ont demandé une étude sur la question de savoir si le pays devait rester membre de la zone euro ou non. Ils ont également l'intention de lancer un « débat approfondi » à ce sujet juste après les élections législatives qui auront lieu le mois prochain.

 

Une motion présentée par le principal parti d'opposition, les démocrates-chrétiens, a été adoptée à l'unanimité jeudi, autorisant le lancement de l'enquête, qui sera supervisée par le conseiller juridique du gouvernement, le Conseil d'État.

L'enquête examinera s'il est possible pour les Néerlandais de quitter la zone euro, et si cela est possible comment, a déclaré le député Pieter Omtzigt membre de l'Appel chrétien-démocrate (CDA).

 

Drapeau de l'UE
Il a également indiqué que l'initiative avait été motivée par des inquiétudes sur les taux d'intérêt ultra-bas de la Banque centrale européenne (BCE) défavorables aux épargnants néerlandais, en particulier aux retraités, ainsi que par des doutes concernant la légalité de ses programmes d'achat d'obligations.

 

L'idée de quitter la zone euro a été soulevée dans le contexte de la vague montante d'euroscepticisme en Europe, y compris aux Pays-Bas, où les partis politiques ne ratent pas une occasion de jouer cette carte en leur faveur avant les élections législatives qui auront lieu le 15 mars.

 

Les commentaires sont fermés.