Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2017

Qui d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen aurait les plus grands alliés internationaux, en cas de victoire à la présidentielle ?

 

Afficher l'image d'origine

 

Le Système qui jusque-là a imposé ses dogmes au monde, soutient de toute évidence une candidature Macron pour faire face à Marine Le Pen au second tour des présidentielles qui auront lieu dans deux mois, certain que celui-ci ne pourra que l’emporter aidé par une propagande déchainée. Les cas du Brexit et de l’élection de Donald Trump devraient pourtant les inciter à changer de méthode, mais comme ils persistent, tous les espoirs sont permis!

Même si Emmanuel Macron est le candidat des banksters, lesquels sont au cœur du Système mondialiste depuis des décennies, voire depuis la Révolution de 1789, ils ne sont plus aujourd’hui en position de force à l’échelle planétaire, les cartes sont d’ores et déjà rebattues.

Quelles sont les alternatives  ?

Marine Le Pen présidente pourrait en effet compter sur l’appui des États-Unis avec Donald Trump à sa tête, sur l’appui de la Grande-Bretagne qui a voté le Brexit et sur l’appui de la Russie avec Vladimir Poutine à sa tête, sans compter la Hongrie de Viktor Orban et un bon nombre d’Etats qui font partie de l’UE et qui ne demandent qu’à assumer leur souveraineté, comme l’alliance de Visegrad (Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Pologne), l’Italie dont le mondialisme s’effiloche au fil des élections, ou l’Autriche etc. 

Emmanuel Macron, le chouchou des banques, du gros capital et du cosmopolitisme ne pourrait plus compter que sur la Chine communiste championne déclarée du capitalisme sauvage. En dehors de la Chine communiste, Macron pourrait aussi compter sur ce qui reste du Système Merkel au sein d’une Union européenne en pleine désagrégation, en admettant que Madame Merkel ne soit pas déjà sur un siège éjectable.

Des objections ?

Certains objecteront:

  • Mais l’OTAN qui tient tant au cœur de Térésa May et des Pays baltes, cela ne va pas, ni avec Poutine, ni avec Marine Le Pen? Il est pourtant clair que l’OTAN fait déjà partie du passé même si le président américain n’a pas avantage à brusquer la Grande-Bretagne, ni la Pologne ou les pays baltes sur ce chapitre. Mais ne doutons pas que le rapprochement Trump/Poutine est déjà en marche! C’est la volonté exprimée par les deux partenaires. Rien ne les arrêtera!  
  •  
  • L’ONU? Mais que sera « le Machin » sans la plus puissante armée du monde ?
  • Les banksters ? Ils rongeront leur os en préparant leur revanche, groggy quelque temps.
  • Si les gros médias mainstream  se plaisent à souligner que Donald Trump n’a pas rencontré Marine Le Pen à New York, probablement pour ménager le vainqueur des prochaines présidentielles qui ne sera pas forcément la candidate FN, il est cependant certain qu’il serait enchanté que l’un des deux pilliers de l’Union européenne qu’est la France, libérée de l’UE, commerce avec le Royaume-Uni, déstabilise l’arrogante Allemagne, rejoigne l’alliance naturelle américano-russe qui pourrait tempérer les ardeurs libérale sauvage de la Chine communiste et ses vélléités expansionnistes sur la façade Pacifique (deux éléments qui inquiètent particulièrement Donald Trump). N’oublions pas que la Chine, comme la Russie et les USA baignent ensemble dans le Pacifique. Et enfin mais ce n’est pas le moindre atout, la France lutterait résolument contre l’islamisme.

Les médias mainstream affolés perdent les pédales…

Si la France choisissait Macron contre Marine Le Pen, ou quelqu’autre candidat du Système, elle entrerait dans le camp des perdants en terme stratégique, des minoritaires au niveau européen, et de la tyrannie du libéralisme sauvage et inhumain, face au nouvel ordre mondial multipolaire qui est déjà à l’œuvre, dans lequel la civilisation chrétienne retrouvera ses droits,  avec ou sans la France, tandis que les nations qui la composent cesseront de s’entre-déchirer loin des menaces otanesques!

Ainsi les électeurs n’ont aucune raison de se laisser impressionner par les menaces d’Apocalypse en cas de victoire du souverainisme, bien au contraire, la France libérée pourrait alors rentrer dans une coopération libre au sein d’un ordre mondial multipolaire où la France pourrait retrouver sa place naturelle dans le peloton de tête des nations du monde.

C’est cette réalité qui explique l’affolement du Système médiatico-politique mondialiste qui tente par une propagande au-delà de tout ce que nous avons vécu jusque-là, ce qui n’est pas peu dire, de désinformer et d’inverser cette réalité: Le Nouvel Ordre mondial établi au lendemain de la Seconde guerre mondiale est en train d’imploser sous nos yeux! Mais le Système se débat encore.

 

Les commentaires sont fermés.