Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2016

Après avoir dit à des enfants que Mahomet n’est pas un prophète pour les catholiques, un prêtre est contraint par son évêque de présenter des excuses !

 


germain-dochy-prêtre

Belgique – Le père Germain Dochy (77 ans), un prêtre flamand de Kortemark (Flandre occidentale), est sous le feu des médias flamands.

Pour quelle raison ? Mercredi dernier, lors d’une préparation à la communion solennelle , le père Germain Dochy a parlé aux enfants de Mahomet. Mais pas en bien. « J’ai raconté aux enfants que Mahomet n’était pas un prophète. Pour l’islam peut-être, mais pas pour nous. Après tout, c’était un homme qui menait une vie très dissolue et a causé de nombreuses guerres. », a-t-il expliqué aux journalistes.

Car des parents ont évidemment protesté contre des propos « islamophobes » tenus devant leurs enfants. Selon eux, le prêtre aurait également déclaré aux enfants que « Mahomet était un voleur, un meurtrier et un violeur. Il avait 45 femmes, dont la plus jeune avait 9 ans. Et en réalité, l’islam n’est pas une religion. »

Il n’en fallait pas plus pour que les médias s’emparent de l’affaire et que le diocèse de Bruges contraigne le prêtre à présenter des excuses. Et le risque d’autres sanctions n’est pas exclu ! ...

Commentaires

Le ver est donc dans le fruit au sein même de l'Eglise! Cet prêtre n'a fait que dire la vérité, les musulmans sont ils tenus de s'excuser quand ils racontent des bobards sur le Christ ? Je suis choquée de cette réaction de l'eveché ! Là est le scandale !

Écrit par : Poncet Marie | 08/05/2016

Comment ce peut-il que l' évêque ne soutienne pas ce prêtre qui ne fait que dire LA VERITE.

L'abbé Dochy (et non pas "père" car il n'est pas moine) n'a fait que dire la réalité des choses, et il est totalement impensable de lui demander des excuses, ou alors il trahirait Notre Seigneur !

Je demanderai plutôt à l'évêque d'appuyer son prêtre et non pas encore de faire du relativisme, du "surtout ne pas choquer". Jésus enseignait "avec autorité", et il vomit les tièdes. Il faut dire les choses comme elles sont, justement auprès des enfants et ne pas leur mentir !

Écrit par : Weil | 11/05/2016

Les commentaires sont fermés.