Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2015

Mgr Gustavo Rodriguez Vega , un évêque courageux.

L’archevêque du Yucatan (Mexique), Mgr Gustavo Rodriguez Vega, a déclaré que la Cour suprême de justice pouvait emprisonner évêques et  prêtres, mais que l’ Eglise catholique ne peut pas aller contre la loi du Christ. Les déclarations de l’archevêque rapportées par la presse locale font suite à la décision de la Cour suprême de déclarer inconstitutionnelle toute définition d’un quelconque état fédéré du pays qui considérerait le mariage uniquement comme l’union entre un homme et une femme et / ou dans le but de procréer.

Mgr Rodriguez Vegua a déclaré que « la position officielle de l’ Eglise, respectueuse des institutions de notre pays, nous permet de réaffirmer notre conviction fondée sur des raisons scientifiques, anthropologiques, sociales et religieuses que la famille, cellule de base de la société, est fondée sur le mariage entre un homme et une femme, comme inscrit dans la tradition juridique millénaire de l’Occident, tradition vieille de 2000 ans ».

Le mariage, a répété l’archevêque, « est l’union d’un homme et d’une femme qui veulent procréer« .

Le prélat ajoute que personne ne peut obliger l’Eglise à marier des hommes avec des hommes ou des femmes avec des femmes, parce que cela n’est permis ni par l’Eglise catholique, ni par la loi naturelle.

« Nous savons que nous risquons d’aller en prison » pour refuser de marier des homosexuels, « mais  nous ne leur donnerons pas la bénédiction; cette loi ne peut pas forcer l’Église« .  »

« L’ Eglise , précise l’archevêque, ne peut pas aller à l’encontre de ses principes et viennent  à l’église seulement ceux qui partagent nos principes. »

« Que la Cour suprême mette en prison les évêques et les prêtres, ou qui que soit, mais l’ Eglise ne peut pas aller contre la loi de notre Seigneur Jésus-Christ« .

Les commentaires sont fermés.