Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2015

La RATP avait refusé que soit portée la mention « en faveur des chrétiens d’Orient » sur les affiches de promotion d’un concert des « prêtres » ...

ratp-ramadan-2La RATP avait refusé que soit portée la mention « en faveur des chrétiens d’Orient » sur les affiches de promotion d’un concert des « prêtres », cette même RATP qui ne se gêne pas par ailleurs pour diffuser des publicités antichrétiennes et clairement islamophiles, l’une vantant même le pèlerinage à la Mecque et une autre le ramadan !
Devant le tollé général, et même lâchée par le premier ministre Manuel Valls, l’entreprise publique a fait marche arrière dans un communiqué plus que laconique :
« Face aux questionnements sur l’affaire de la RATP, le président Pierre Mongin tient à préciser que les nouvelles affiches concernant le concert du choeur des prêtres du 14 juin prochain comporteront bien évidemment la mention « En faveur des Chrétiens d’Orient ».
On apprécie particulièrement le « bien évidemment ». L’absence d’excuses est évidente : il ne s’agissait que des chrétiens qui se font égorger, rien de grave !
 
Inutile donc d’attendre le moindre positionnement de cette entreprise antichrétienne et islamophile en faveur de ces chrétiens persécutés : sans doute que le marché de 1,6 milliard d’euros signé avec l’Arabie Saoudite, l’un des argentier de l’Etat islamique, n’y est pas étranger ! Bien évidemment comme dirait l’autre !
 
Entre les égorgeurs et les égorgés, la RATP a fait son choix !
 
 
 

Les commentaires sont fermés.