Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2014

Calais : les immigrés affrontent violemment la police

 

 
calais-affrontements-immigrés
 
 
La présence massive d’immigrés clandestins à Calais crée une poudrière. Tandis que la population locale témoigne de plus en plus fréquemment de son exaspération et que les commerçants sont victimes d’une insécurité croissante, les autorités se révèlent incapables d’apporter la moindre solution. Au contraire, les immigrés clandestins ne cessent d’arriver de plus en plus nombreux et de plus en plus agressifs.  Lundi et mardi, plusieurs affrontements ont opposé immigrés clandestins et forces de l’ordre.
En parallèle à ces combats de rue contre la police, on assiste également à des heurts inter-ethniques en groupes d’immigrés.
 
 
calais-stop-immigration
 
 
Lundi après-midi, vers 15 heures, des immigrés ont pris d' assaut des camions en vue de passer en Angleterre. Des centaines d’immigrés clandestins se sont rués sur une file de poids-lourds desservant la zone portuaire !
Les 180 CRS, déjà dépêchés en renfort dans la zone ces dernières semaines, avouent être submergés et ont demandé le soutien des forces de la Police aux frontières, du commissariat de Calais mais aussi de Boulogne-sur-Mer, ce qui représentait entre 60 et 70 agents supplémentaires arrivés en urgence.
250 policiers et CRS pour faire face à des milliers d’immigrés clandestins dans un contexte explosif ! On est bien loin des impressionnants dispositifs policiers utilisés contre les opposants à la loi Taubira…
 
Dans la soirée de lundi, alors que la police croyait la situation sous contrôle,des bagarres ont éclaté entre le camp des Érythréens et le camp des Éthiopiens à cause d’«un différend pour vol». Les témoins ont décrit «une bataille rangée entre immigrés avec des jets de pierre et coups de bâton».
Mardi en tout début de matinée, une jeune migrante de 16 ans est tuée accidentellement sur l’autoroute. Les clandestins ont pris l’habitude de traverser l’autoroute sans se soucier des véhicules. Après cet accident, nouveaux heurts…
Puis, l’après-midi, retour aux affrontements inter-ethniques.
Mais que fait Manuel Valls ? Tout le monde se souvient qu’il peut, quand il le veut, ordonner aux forces de l’ordre d’être musclées et de gazer et matraquer la foule sans émotion ! ...
 
 
 

Les commentaires sont fermés.